du même réalisateur
  APPLESEED : EX MACHINA (BLU...

dans le même genre
  ELIE SEMOUN : MERKI...
  SAMURAÏ CHAMPLOO - INTÉGRAL...
  MAGIC KNIGHT RAYEARTH : EDI...
  BLACK JACK VOLUME 2
  BLACK JACK VOLUME 1
  EDGAR DE LA CAMBRIOLE : SÉR...
  EDGAR DE LA CAMBRIOLE : SÉR...
  PANDI-PANDA : LES HISTOIRES...
  SOUS LE SIGNE DES MOUSQUETA...
  CAT'S EYE (ÉDITION PREMIUM)...

du même éditeur
  KUROKO'S BASKET - SAISON 1 ...
  L'ILE DE GIOVANNI
  TENKAI KNIGHTS - LES CHEVAL...
  DRAGON BALL Z KAÏ - BOX 1&2
  13 VIES, UNE VISION DE JAPO...
  ARGENTO SOMA - FUNERAL : ...
  CHOBITS : VOLUME 3
  MAX ET COMPAGNIE - LE FILM
  NINJA SCROLL LA SÉRIE : VOL...
  NINJA SCROLL LA SÉRIE : VOL...


Dernières Actus
  GODZILLA II : ROI DES MONST...
  LE BAT-SIGNAL PROJETÉ DANS ...
  CONCOURS DVDCRITIQUES : GAG...
  CONCOURS DVDCRITIQUES : GAG...
  LE PROGRAMME IMAX ENHANCED ...
  COFFRET 4 DVD SUITS SAISON ...
  JACK RYAN SAISON 1 EN DVD E...
  4 TITRES REJOIGNENT LE CATA...

Appleseed

Genre Japanime
Pays Japon (2004)
Date de sortie vendredi 7 avril 2006
Durée 100 Min
Réalisateur Shinji Aramaki
Avec
Scénaristes Masamune Shirow
Format Dvd 9
Site Internet Site officiel US
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Japonais
Non
Non
Non
  Français
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Simon Volant
  Editeur   Kaze
  Edition   Collector
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  100 min
  Nb Dvd  4
   
   

Résumé

Cité refuge construite sur les cendres d'une terre dévastée, Olympus règne désormais sur la destinée des hommes et des bioroïdes. Ces derniers sont des clones dépourvus de passion et de haine. Cet équilibre permet d'éviter tout conflit dans la cité.Tout ce petit monde est gardé sous le contrôle permanent et strict du super ordinateur Gaïa.

Malheureusement dans l'ombre de ce monde idyllique une révolution se prépare.

Critique

Appleseed est une bande dessinée de Masamune Shirow (Dominion tank police, Ghost in the shell). Appleseed a déjà bénéficié d'une adaptation animée assez décevante (Manga Video).

Le DVD que nous testons aujourd'hui est édité par Kaze qui a également fait bénéficier au film d'une sortie en salle. Ce dernier a été mis en image par Shinji Aramaki dont c'est la première réalisation.

La partie intéressante c'est le graphisme. « Appleseed » est une réalisation en images de synthèse. Le choix a été de faire des décors réalistes en 3D, mais de ne pas trop en faire pour les personnages et ainsi garder ainsi un aspect très BD (toon shading). On est est alors loin de « Final Fantasy », mais en full 3D contrairement à « Wonderfull Day ». La réalisation 3D permet alors une grande souplesse dans la mise en scène (on peut changer d'angle de caméra à volonté).

Tous les mouvements ont été réalisés en motion capture, procédé cher aux jeux vidéo, mais aussi, de plus en plus, au cinéma comme avec le récent film français « Renaissance ».

Au final, je n'ai jamais vu de décors aussi fouillés en 3D que dans « Appleseed ». On sent dans chaque scène une recherche assez incroyable dans la mise en scène et le soin apporté aux petits détails. Et si les 10 premières minutes du film font un peu trop penser à la bande-annonce d'un jeu vidéo, on rentre parfaitement dans le style graphique par la suite.

Malheureusement, car il y a un « mais », « Appleseed » présente les mêmes symptômes que ses prédécesseurs et « Final Fantasy » en particulier.

Premier souci, l'histoire n'a pas été assez simplifiée pour être adaptée au grand écran. Le scénario est très dense et les personnages nombreux. Il faut donc user d'une énergie importante pour comprendre les liens entre les différents personnages et leur position (bons/mauvais) au fur et à mesure des rebondissements.

De plus, à vouloir faire la démonstration que l'on peut jouer tous les types de scènes avec les nouvelles techniques d'animation, le film se perd dans un scénario tortueux où de nombreuses scènes semblent tenir plus du passage imposé que de la nécessité absolue. Bref, même si l'image est toujours belle, l'animation parfaite et les décors détaillés, on s'ennuie parfois un peu sur la fin avec quelques scènes d'explications militaro-philisophico-politico-a-mourrir dont on on se serait bien passé (exactement comme dans « Steam boy »). Heureusement, le final grandiose avec l'attaque des forteresses mobiles rattrape le tout pour laisser un bon souvenir au spectateur.

Verdict

Malgré un aspect graphique des plus réussis, « Appleseed » pêche de par son scénario alambiqué. Les auteurs auraient dû faire preuve d'un peu plus de retenue dans l'adaptation et oser faire un peu plus simple. Car malgré ses réflexions métaphysiques, « Appleseed » est loin, très loin, du niveau de « Ghost in the shell » (même auteur, mais réalisé par Mamoru Oshii).


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.77:1
   
   
C'est sans surprise que l'image du DVD est... absolument fabuleuse ! Avec un master visiblement numérique, le film offre une image de toute beauté. De plus, la dynamique dans l'image est réelle avec de nombreux contre-jour. Les scènes sombres comme lumineuses sont très bien rendue.


Le Son
 

La bande-son prête à toutes les excentricités spatiales et le multi canal en VF en use bien. Si le dolby digital s'en tire bien, c'est en DTS que la scène finale avec ces engins géants qui détruisent la ville rend le mieux.

La version originale, en surround, est forcement plus limitée en terme de spatialisation, mais s'en tire bien.


Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 180 min
  Boitier Amaray
   
   

Une petite partie des bonus est sous-titrée en français, mais pour la plus grande partie, Kaze a eu la bonne idée de doubler les bonus japonais (making of).

DVD 1 (toutes les éditions) :

Le film et les bandes-annonces pour les autres productions Kaze.

DVD 2 (Edition 2 DVD et collector) :

Les bonus de ce DVD sont accessibles par niveau. Au fur et à mesure de vos découvertes, vous obtenez des indices pour accéder au niveau suivant.

Niveau 1 :

Préproduction du film (doublé)

Conception du design (doublé)

Modélisation 3D (doublé)

Production du film (doublé)

Niveau 2 :

Introduction de Deunan (interview avec le personnage virtuel)

Clip Boom Boom Satellites

Clip montage (les différentes phases de la 3D)

Galerie d'images

Armurerie (jeu permettant d'accéder au niveau 3)

Niveau 3 :

Layout animé

Concept 3D

Section décor

2 bandes-annonces US

2 bandes-annonces JAP

1 bande-annonce FR

Les bonus ont été produits au Japon. Ils sont de bonne qualité et insiste particulièrement sur la technique de production et non sur l'aspect commercial. Toutes les étapes de la conception du film sont explicitées avec des parallèles entre la capture des mouvements et le rendu final.

Une vraie leçon pour les férus de technique.


DVD 3 (Edition collector) :

Interview du réalisateur (25 min)

Conférence de presse (20 min)

Lancement du film au festival d'Annecy (20 min)


Réalisation française pour ces bonus tous réalisés dans le cadre du festival d'Annecy. La qualité technique est moindre (les questions sont presque inaudibles lors de la première interview) mais l'intérêt est bien là. On retiendra l'interview du réalisateur par exemple.

CD (Edition collector) :

Galerie des personnages

Galerie Mecha

Galerie scène (images tirées du film)

Fonds d'écran

Environ 130 images dont une bonne moitié sont des captures du film.

La version pour le test était accompagnée d'un livret de 24 pages et la version commercialisée doit contenir en plus le script intégral ainsi que divers goodies.


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage