Les images des menus


Les images du film


Les images des bonus





du même réalisateur
  GOLGO 13 : QUEEN BEE
  BLACK JACK VOLUME 2

dans le même genre
  ELIE SEMOUN : MERKI...
  SAMURAÏ CHAMPLOO - INTÉGRAL...
  MAGIC KNIGHT RAYEARTH : EDI...
  BLACK JACK VOLUME 2
  EDGAR DE LA CAMBRIOLE : SÉR...
  EDGAR DE LA CAMBRIOLE : SÉR...
  PANDI-PANDA : LES HISTOIRES...
  SOUS LE SIGNE DES MOUSQUETA...
  CAT'S EYE (ÉDITION PREMIUM)...
  CAT'S EYE (ÉDITION PREMIUM)...

du même éditeur
  DANS LA BRUME
  SLEEPLESS
  MON POUSSIN
  COLOSSAL
  RADIN
  TOUT L'UNIVERS DE JEFF PANA...
  RÉSISTE : LA COMÉDIE MUSICA...
  NORMAN SUR SCÈNE
  LOUIS-FERDINAND CÉLINE :"DE...
  THE END


Dernières Actus
  GODZILLA II : ROI DES MONST...
  LE BAT-SIGNAL PROJETÉ DANS ...
  CONCOURS DVDCRITIQUES : GAG...
  CONCOURS DVDCRITIQUES : GAG...
  LE PROGRAMME IMAX ENHANCED ...
  COFFRET 4 DVD SUITS SAISON ...
  JACK RYAN SAISON 1 EN DVD E...
  4 TITRES REJOIGNENT LE CATA...

Black Jack Volume 1

Genre Japanime
Pays Japon (1995)
Date de sortie jeudi 4 janvier 2007
Durée 250 Min
Réalisateur Osamu Desaki
Avec Akio Otsuka, Yuko Mizutani, Xavier Fagnon, Barbara Tissier
Producteurs Sumio Udagawa, Tezuka productions
Scénaristes Eto Mori, Katsuhiko Kode d’après l’oeuvre de Osamu Tezuka
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Japonais
Non
Non
Non
  Français
Oui
Oui
Oui

Le Film Critique de Laurent Berry
  Editeur   Tf1 video
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  250 min
  Nb Dvd  2
   
   

L'histoire :

Ecrit par Osamu Tezuka et réalisé par Osamu Desaki, Black Jack met en scène un chirurgien de l’impossible qui possède un véritable don pour opérer et soigner dans l’illégalité les maladies les plus incurables. Devenu extrêmement riche grâce aux exorbitantes rémunérations qu’il exige, ce mystérieux docteur marron semble tout autant assoiffé du justice que d’argent. Son côté sombre introduit à l’intrigue du fantastique et de la science-fiction dans des contextes très variés.

Résumés des épisodes :

# 01   La dernière victime de la Kimaïla
Trois millions de dollars ! C'est la somme que propose le riche industriel Crossword afin que le docteur Black jack vienne l'ausculter... Celui-ci est atteint d'un mal étrange et réputé incurable. Les spécialistes du monde entier l'ont baptisé la "Kimaïla". Personne ne sait comment elle se transmet, ni comment elle se développe. Mais le malade n'a pas appelé Black jack pour qu'il le soigne : il veut simplement qu'il l'opère à vif pour enfin comprendre comment agit la maladie !

# 02   Le jeu de la procession funéraire
Une lycéenne en détresse : Rié a rencontré un jour le docteur Black jack au moment où elle se blessait en patinant. Lorsqu'elle le revoit six mois plus tard, sa vie a bien changé. Une de ses amies s'est suicidée, une autre a été renversée par une voiture et une troisième, Yumiko, est dans le coma depuis qu'elle a fait une chute durant un voyage en montagne. Malchance ou manigance ? Black jack pourrait bien trouver la réponse en opérant Yumiko...

# 03   Les décorations de Maria
Dans une république d'Amérique du Sud, un coup d'état vient d'éclater commandé par une puissante nation étrangère se voulant gardienne de l'ordre moral. L'ancien dirigeant, malade, est recherché par toutes les forces du pays. Black jack se voit charger, contre une somme rondelette, d'opérer le fuyard afin qu'il puisse regagner son pays pour stimuler le moral de ses troupes. Va-t-il accepter de pratiquer l'intervention ?

# 04   Anorexie pour deux médecins au noir
Ancienne actrice de films X, Michèle Petit espère changer de vie grâce au grand rôle qui lui a été confié. Mais voilà, un mal étrange la ronge depuis quelques temps, l'empêchant d'avaler toute nourriture. Jour après jour, elle s'affaiblit jusqu'à ne plus pouvoir tourner. Tandis que le réalisateur obtient un délai pour terminer le film, Michèle s'enfuit espérant trouver une solution. Qui la délivrera de cette souffrance ? Blackjack, ou ce mystérieux docteur Chirico pratiquant l'euthanasie?

# 05   La chouette de San Merida
Lesley Harris, un officier anglais, est prêt à payer une fortune pour que Black jack soigne son étrange maladie : régulièrement, le jeune homme fait d'atroces cauchemars qui ravivent une blessure indécelable en temps normal. Lorsque Black jack l'examine, il remarque pourtant que Lesley fut opéré très jeune par un médecin d'exception. Il propose de le soigner gratuitement à condition de retrouver celui qui pratiqua l'opération 20 ans plus tôt...

Critique artistique :

Le manga Black Jack (burakku jakku de son titre original) de Osamu Tezuka (1928-1989), est à l'origine de plusieurs oeuvres récentes telles que Ray et Say Hello to Black Jack, et met en valeur le personnage d'un homme qui présente les caractéristiques d'un parfait médecin agissant dans l'illégalité, sans licence, pour des sommes folles. Il a été publié en français aux éditions Glénat (publication interrompue) puis repris par les éditions Asuka dans une collection comptant dix-sept volumes (la série étant finie au Japon). On compte déjà deux adaptations du manga sous forme d’une OAV et d’un film d’animation produit en 1993 et également réalisé par Osamu Dezaki (à qui l’ont doit la fameuse OAV Cobra). Black Jack, le médecin hors la loi, a encore une fois été adapté sous forme d’un long métrage intitulé Futari no Kuroi Isha (les deux docteurs noirs) et dont la réalisation a été confiée à Makoto Tezuka, le propre fils d’Osamu Tezuka. Makoto Tezuka était déjà le réalisateur de la dernière  série télévisée de Black Jack et d’un des téléfilms. Dans ce dernier long-métrage d’animation Black Jack croise à nouveau le chemin du docteur Chiriko, un autre docteur marron que l’on voit d’ailleurs dans l’épisode n°4 Anorexie pour deux médecins au noir.

Ce premier volume de l’OAV Black Jack réunit les cinq premiers épisodes de la série de 8 épisodes, réalisés entre 1993 et 1995. L’OAV présente l’avantage de nous plonger directement dans les aventures de Black Jack au risque de laisser de côté ceux qui découvrent l’histoire de Kuro Hazama alias Black Jack. En effet, dès le premier épisode Black jack est appelé à la rescousse par le riche industriel Crossword qui est atteint d'un mal étrange et réputé incurable, baptisé la "Kimaïla". On ignore alors pour qu’elles raisons Black Jack a le visage couvert de cicatrices, qui est précisément la petite Pinoko qui vit avec lui et pourquoi il est un médecin marron compte tenu de son talent médical. Du reste cette série ne nous livre que très peu d’indices sur l’origine du personnage et les raisons qui le pousse à rester dans l’ombre. Il faut donc pour apprécier pleinement la série et surtout pour comprendre Black Jack, consulter le manga de Osamu Tezuka car il s’avère que les cicatrices qu’il porte sur le visage (et le corps) proviennent d'une greffe de peau. Lors de cette opération, il a reçu de la peau venant d’un homme blanc d’une part et celle provenant d’un homme métis d’autre part ce qui explique la différence de pigmentation que l’on constate sur son visage.

Osamu Tezuka a été habile en faisant de lui à la fois un médecin marron extrêmement doué et dans le même temps une sorte de métis hybride qui apparaît dans ce cas comme le produit de la médecine moderne ce qui fait lui un être chimérique. Il est intéressant de constater qu’à l’instar d’Astro, un autre personnage très célèbre de Osamu Tezuka, la petite Pinoko, est elle pratiquement un ciborg (elle a une peau synthétique comme on le voit dans l’épisode n°8, Le protecteur) puisqu’en dépit de son corps de fillette de six ans, est âgée d'au moins dix-huit ans. Elle a été sauvée par Black Jack qui a "transféré" ses organes vitaux dans ce corps mais elle est condamnée à rester ainsi, en vivant un amour impossible, à la fois pénible pour elle et pour Black Jack. Ceci explique pourquoi Pinoko est une assistante compétente et attentionnée, qui règle les affaires courantes du chirurgien et se montre tout à fait capable d’intervenir lors de ses interventions chirurgicales. On comprend également pourquoi elle pique piquer des colères noires lorsque Black Jack s'absente trop longtemps ou l'oublie et les raisons de sa jalousie qui semble être un petit jeu entre elle et Black Jack parait moins surprenant. On la surprend d’ailleurs à snober un jeune garçon soigné par Black Jack, précisant qu’elle ne s’intéresse qu’aux garçons d’un certain âge.

Verdict :

Cette édition de l’intégrale de la série culte Black Jack édité en double DVD vient compléter les autres adaptations vidéo et cinématographiques du manga original. Pour l’occasion le label Asia Spirit nous gratifie de quatre épisodes inédits réalisés par Osamu Desaki après 1995. Les fans visionneront avec gourmandise cette OAV enrichie mais il serait intéressant que ceux qui découvrent Black Jack se procure le manga pour découvrir les fondements du personnage et de la série. Ils pourront cependant apprécier cette animé pour elle-même sans passer par le manga.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.77:1
   
   

Sur cette édition ce qui surprend tout de suite c’est le format 16/9 qui déforme l’image. La série a été créée en 4:3 aussi faut-il modifier le ratio de l’affichage afin de voir l’OAV dans de bonnes conditions (activer votre décodeur 16 :9 ou modifiez vos paramètres d’affichage vidéo). Le master de l’édition présente quelques petites taches blanches cependant assez discrètes. On remarque aussi quelques plus rares petites taches blanches qui sont des défauts de fabrication de l’animé, semble-t-il puisqu’elles se déplacent en même temps que les scrolling sur l’image. L’image est par ailleurs assez belle grâce à une compression impeccable, une colorimétrie maîtrisée et une excellente définition qui est indispensable compte tenu des nombreux détails que l’on peut découvrir dans l’image comme quand on voit un porte clef en forme de petite figurine de Astro, un des personnages les plus connus de Ozamu Tezuka. Les détails des documents médicaux sont assez remarquables pour un animé car on accroche facilement aux histoires et aux exploits médicaux et chirurgicaux de Black Jack. En dépit d’un beau travail de transfert sur DVD pour une édition qui arrive bien pour faire connaître l’œuvre de Ozamu Tezuka décédé en 1989, on note une amélioration de la qualité de l’image globalement avec les derniers épisodes réalisés après 1995. La luminosité est meilleur ce qui rehausse la qualité de la colorimétrie.

Le Son
 

Cette édition est livrée avec un package de pistes audio gonflées comme il faut pour réveiller les amplis et optimiser l’écoute. En effet, on dispose d’une piste audio en Version originale Japonais Dolby Digital 2.0 sous-titrée (224 Kbps, option à activer ou pas), et de trois pistes audio en version française Dolby digital 2.0 (256 Kbps), Dolby Digital 5.1 (448 Kbps) et DTS 5.1 (768 Kbps). Naturellement, si vous êtes un fan de la première heure vous choisirez la version originale cependant la version française est pas mal du tout. Les surround fonctionnent très bien en nous enveloppant quand il le faut des différentes ambiances associés aux aventures de Black Jack mais ne vous attendez cependant pas à des pistes qui exploitent les surround de manière intensive. Si on rajoute deux commentaires audio par le réalisateur et le producteur sur les épisodes 1 et 6, on a droit à une très sympathique édition en deux volumes de Black Jack.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Digipack
   
   

Les bonus de cette édtion ne sont pas très fournit en dépit des 2 volumes composés chacun de 2 DVD. Il faut dire que l'on dispose de 250 mn d'animé. Les croquis et les illustrations peuvent s'apprécier bien que leur format semble un pe upetit pour un confort visuel suffisant.

Bonus :

- Commentaire audio par le réalisateur Osamu Desaki et le producteur Sumio Udagawa sur l’épisode 1 (DVD 1): Le réalisateur Osamu Desaki, explique que c’était son premier travail sur une adaptation d’une œuvre d’Osamu Tezuka alors qu’il avait déjà travaillé pour sa société de production. Il confie avoir eu du mal d’une part à gérer l’équipe et d’autre part avec le personnage de Pinoko notamment. Il explique que les trois premiers épisodes ont été fait en même temps mais que les dessinateurs avaient du ma là terminer à cause du haut niveau de qualité réclamé par la production. Le producteur confirme de son côté avoir été impressionné par les dessins. Le dessinateur M.Sugino avait dessiné Black Jack avec un air très dur que Osamu Desaki voulait plus détendu. Au départ les relations entre el réalisateur et le dessinateur semblait assez distante et le producteur avait du lui demander de venir lui expliquer directement ce qu’il devait corriger. Les deux hommes nous livre un des secrets d’une adaptation de manga réussie : «  le respect absolu  tue l’original » sous entendu qu’il faut savoir faire une réécriture du manga pour l’animé au risque de produire quelque chose sans intérêt. Ces commentaires racontent de quelle manière le réalisateur s’est confronté à l’œuvre du maître Osamu Tezuka.

- Galeries de croquis et illustrations (DVD 1 et 2)

- Karaoké de la chanson du générique (sur le DVD 2 en version française et japonaise)

- Bandes-annonces japonaises

- Lien Internet

Menus
L’interface des deux volumes est très réussie, notamment grâce à un graphisme cohérent avec l’OAV mais également à des transitions très agréables entre les menus. Asia Spirit (qui est un label de TF1 vidéo) a fait du bon travail sur cette édition DVD.

Packaging
Le packaging est également réussit et soigné, inspirant confiance. Il ne faut pas oublier que les classique de l’animé et du manga méritent des éditions de luxe, sinon très soignées. On achète ce type d’éditions à la fois pour découvrir sin contenu dans de bonnes conditions techniques mais également en tant qu’objet de collection. Ici toutes les conditions semblent réunir pour faire de cette livrée une référence pour ce qui est de Black Jack.


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
   Karaoké