Abba gold : le concert hommage à L'Olympia

Genre
Pays
Allemagne (2006)
Date de sortie
jeudi 12 octobre 2006
Durée
120 Min
Réalisateur
Producteurs
Atam Acikbas et Werner Leonard
Scénaristes
Christophe et François Robin
Compositeur
Abba
Format
Dvd 9
Informations
Complémentaires
1-Waterloo 2-Voulez-vous 3-Lay all your love on me 4-Fernando 5-Knowing me, Knowing you 6-When I kissed the teacher 7-Bang a Boomerang 8-Mamma mia 9-Ring Ring 10-Honey, Honey 11-Money, Money, Money 12-Summer night city 13-The name of the game 14-The winner takes it all 15-Chiquitita 16-S.O.S 17-Does your mother know 18-Super Trouper 19-Take a chance on me 20-Gimme! Gimme! Gimme! 21-Dancing Queen 22-So Long 23-Medley (Waterloo/Ring Ring/Money, Money, Money/Mamma Mia/Chiquitita/S.O.S./Dancing Queen)
Langues
PCM
Label
SS.Titres Film
SS.Titres Bonus
SS.Titres Commentaire
Français
Oui
Oui
Non
Le Film
Critique de Emmanuel Galais
Editeur
Edition
Standard
Label
Zone
2
Durée Film
120 min
Nb Dvd
1

On le sait maintenant, Elvis Presley n’est pas tout à fait mort puisqu’il vient d’achever une tournée mondiale. Les Beatles ne se sont pas non plus vraiment séparés puisqu’ils ont sorti un album de leur meilleurs titres entièrement remixés. Et bien maintenant, on le sait le groupe Abba non plus n’est pas mort. Mieux ils n’ont pas pris une ride ! Pour preuve ce concert d’Abba à l’Olympia de Paris lors de leur dernier tournée mondiale en 2005.

Bon, comment dire ? Comment ne pas froisser les fans nostalgiques ?

Je serais tenté de dire que « Si le ridicule tuait, il y aurait eu quatre morts à l’Olympia ce soir là ! ». Pour ne pas trop subir la foudre des fans du groupe Suédois, je dirais que la musique du groupe n’a rien à voir là dedans et que le ridicule en question se trouverait plutôt sur scène.  S’il serait injuste de ne pas reconnaître le talent indéniable des chanteuses, on ne peut malheureusement que constater un manque total de naturel, à la fois dans les mouvements, comme dans les regards. Mais le pire est à venir, car lorsque les caméras s’arrêtent un peu sur les hommes du quatuor, on ne peut retenir un éclat de rire, tant les coiffures et le mimétisme sont poussé à l’extrême, au point de nous faire penser à des duos de comiques pastichant un groupe mythique.  Si Frida (Katrina Wallis)et Agnetha( Nadine Edwards) semblent avoir des problème de lombago, ou un costume un peu trop tendu pour leurs formes, Dale Statham (Benny) et Steve Bryden (Björn), eux semblent avoir des problèmes de moumoutes tout au long du concert.

Alors forcément, on en vient à se demander l’utilité de ce concert. S’il était pour faire revivre un mythe en soulignant le caractère légendaire de ce concert, soit ! Mais dans ce cas, pourquoi avoir recours au mimétisme de bas étage ? N’eut il pas été plus simple d’avoir un groupe rejouant les morceaux d’Abba, en recréant l’atmosphère des seventies. Cela aurait eu l’effet de faire revivre aux fans un concert hommage au groupe et non un ersatz de concert réunissant les gagnants du concours des sosies d’Abba.

En conclusion, un concert vendu comme étant la réincarnation fidèle jusqu’aux ongles d’un concert mythique du groupe Abba, qui s’avère au finale une imitation bien fade aux couleurs de sosies animant la foire à l’andouillette de Troye.
L'image
Couleurs
Définition
Compression
Format Vidéo
16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma
1.77:1

De très bonne qualité, l’image supporte très bien le mélange des couleurs de scènes qui s’associent aux scintillements des paillettes de costumes portés par les membres du groupe lors de leur concert.

Le Son
Langue
Type
Format
Spatialisation
Dynamique
Surround
Français
5.1
Français
5.1
Français
2.0

De bonne qualité heureusement, le son en 5.1 nous plonge complètement dans l’univers très kitsch du groupe Suédois. Pour donner un peu plus de bonheur au fan, une piste DTS est également disponible avec un son plus proche de l’ambiance qui régnait dans la salle. L’occasion de (re)découvrir les chansons remixées et améliorées grâce au traitement du DVd. Un bon point au moins. Enfin pour les fans non équipés une piste Stéréo est disponible.

Les Bonus
Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
Durée
10 min
Boitier
Amaray

Un making of de 10 min. particulièrement édifiant, où l’on mesure à quel point le quatuor s’est investi dans ce concert. Pas suffisant pour nous donner envie une nouvelle fois de visionner ce spectacle
Bonus
Livret
Bande annonce
Biographies
Making of
Documentaire
Interviews
Com. audio
Scènes sup
Fin alternative
Galerie de photos
Story board
Multi-angle
Liens internet
Interface Rom
Jeux intéractifs
Filmographies
Clips vidéo
Bêtisier
Bonus Cachés
Court Metrage