du même réalisateur
  CARJACKED

dans le même genre
  CHARLIE'S ANGELS
  BAD BOYS FOR LIFE
  FAST & FURIOUS : HOBBS AND ...
  HAUTE-SÉCURITÉ
  SHAZAM!
  SANG FROID
  MORTAL KOMBAT 11
  NCIS : LOS ANGELES SAISON 9
  EQUALIZER 2
  COFFRET TRILOGIE RAMBO (UL...

du même éditeur
  L'ENFER DES ANGES
  MONSIEUR HIRE
  PAR UN BEAU MATIN D'ÉTÉ
  TERMINATOR : DARK FATE
  LA ROUE
  FAUBOURG MONTMARTRE
  LE PROFESSEUR
  LA CITÉ DE LA JOIE
  PARIS QUI DORT ENTR'ACTE
  LE SILENCE EST D'OR


Dernières Actus
  LA BANDE ANNONCE DE RAYA ET...
  KAAMELOTT REPORTÉ
  SOUL DE PIXAR DISPONIBLE PO...
  UNIVERSAL ET MGM REPORTENT ...
  MAFIA INC. DE DANIEL GROU E...
  THE WRETCHED LE 02 DÉCEMBRE...
  SUITS SAISON 9 EN DVD
  L'ACTEUR MICHAEL LONSDALE E...

The Marine

Titre Original The Marine
Genre Action
Pays Etats-Unis (2006)
Date de sortie mercredi 5 mars 2008
Durée 88 Min
Réalisateur John Bonito
Avec John Cena, Robert Patrick, Kelly Carlson
Producteurs Matt Carroll
Scénaristes Michelle Gallager
Compositeur Don Davis
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non
  Anglais
Non
Non
Non

Le Film Critique de Julien Sabatier
  Editeur   Fox pathé europa
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  88 min
  Nb Dvd  1
   
   

L’histoire :

Ancien Marine, le musculeux John Triton va tenter de récupérer son épouse, kidnappée par une bande de dangereux malfaiteurs.

Critique subjective :

Réalisé par John Bonito (qui s’était jusqu’alors contenté de mettre en boîte quelques combats de catch), The Marine est le premier long-métrage produit par WWE films. Il s’agit de la filiale cinématographique de la mythique WWF (la fédération mondiale du catch) qui tâte donc le terrain du septième art en envoyant d’emblée la grosse artillerie.
A noter que le film est aussi un véhicule conçu pour John Cena, porte-étendard d’une nouvelle génération de catcheurs. Cena ou, à l’écran, une sorte de Matt Damon hyper bodybuildé à qui l’on aurait greffé le cerveau d’un dromadaire (force est de constater que si Cena a l’air sympathique, il ne respire pas franchement l’intelligence). L’ex-combattant du ring connaîtra-t-il une carrière à la Hulk Hogan (entendez par là que Cena irait droit dans le mur …) ou à la Dwayne Johnson (autrement dit une filmographie un tantinet plus reluisante) ? L’avenir nous le dira.

Radié du corps des Marines pour voir joué solo en Iraq (le vilain chenapan a désobéi à un ordre direct), le soldat John Triton (John Cena) se retrouve fort dépourvu. La vie d’homme au foyer, ce n’est pas pour lui et il est bien trop bourrin pour occuper durablement un poste de vigile (il casse les baies vitrées en envoyant valser les rouspéteurs !). Heureusement, notre homme va se trouver un peu d’occupation en traquant Rome (un Robert Patrick grassouillet qui vient cabotiner pour payer sa piscine) et ses acolytes, des braqueurs qui viennent de commettre une monumentale erreur en kidnappant sa femme. Et voilà pour l’intrigue, qui lorgne donc assez fortement du côté de Commando.

Pour schématiser : The Marine reprend les pires travers du cinéma d’action reaganien en y adjoignant, en prime, une réalisation ostensiblement poseuse, un montage surdécoupé et quelques effets spéciaux numériques. Décérébré et bourrin en diable, le film pète littéralement de partout (grosses explosions au programme), nous gratifie de dialogues mémorables (« On les contourne ? » « Non, on fonce dans le tas ») et distille quelques désespérantes touches d’humour.

Bien sûr, le personnage titre vaut largement son pesant de cacahuètes. Véritable bulldozer humain en acier trempé (il est d’ailleurs comparé au Terminator !), John Triton court au moins à 75 kilomètres heure et résiste aux balles, aux coups et aux flammes. Sa seule faiblesse : il perd facilement connaissance (il se fait assommer deux fois en un rien de temps !).

Aussi bête soit-il, The Marine a déjà le mérite de la sincérité. Jamais mensonger, le film nous promet une forte dose d’action décomplexée … et nous l’offre. Le cahier des charges d’actioner garanti sans matière grise est totalement respecté. Le métrage n’accuse aucune véritable baisse de régime et le spectateur sort des 88 minutes de visionnage sans jamais avoir regardé sa montre.

Verdict :

Bête à manger du foin, The Marine s’impose, au final, comme un petit plaisir coupable à consommer avec un ampli à la hauteur du déluge sonore déployé. Le cerveau, lui, est prié de rester au vestiaire.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   

Des visuels de bonne qualité. Piqué précis, gestion des couleurs honorable, master sans scories notoires et encodage furtif sont de la partie. On frise le tout bon.



Le Son
 

Deux pistes sonores d’une intensité rare ! Le prologue en Iraq donne le ton en introduisant un Dolby Digital 5.1 (VO et VF) hyper dynamique, puissant et très bien spatialisé. La suite est du même cru avec une mention spéciale aux différentes explosions que recèle le film. Et devinez qui frappe à la porte ? Vos voisins …



Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 46 min
  Boitier Amaray
   
   

- Making of (11 minutes) : Un making of « standard », donc très promotionnel. Nous n’apprenons pas forcément grand chose mais John Cena semble être un brave garçon.

- Première au camp de Pendleton (3 minutes) : Première mondiale du film dans la base militaire de San Diego devant un public de bidasses absolument conquis.

- John Cena dans l’action (16 minutes) : Pleins feux sur la carrière sportive de Cena et sa rencontre avec de vrais Marines (non, la fille d’un leader d’extrême droite n’en faisait pas partie …).

- Films promotionnels (15 minutes) : Une ribambelle de featurettes informatives consacrées aux différents aspects du film (histoire, personnages, cascades, lieux du tournage, etc.).

- Lien vers le site Internet de l’éditeur (Fox France).



Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage