du même réalisateur
  WINX CLUB SAISON 2 INTÉGRAL...
  WINX CLUB SAISON 3 VOLUME 1

dans le même genre
  GAME OF THRONES - SAISON 3
  GAME OF THRONES - SAISON 2
  GAME OF THRONES : LE TRÔNE ...
  LES ROYAUMES D'AMALUR: RECK...
  CONAN LE DESTRUCTEUR
  COFFRET TRILOGIE LE SEIGNEU...
  EXCALIBUR
  LE MAÎTRE DES SORCIERS
  LES 3 ROYAUMES - VERSION LO...
  MIDNIGHT CHRONICLES

du même éditeur
  NO LIMIT : SAISON 2
  THE MORTAL INSTRUMENT : LA ...
  BIGARD - N°9
  1789 : LES AMANTS DE LA BAS...
  THE BLING RING
  1789 : LES AMANTS DE LA BAS...
  SPRING BREAKERS
  THE COLLECTION
  LE VOL DES CIGOGNES
  JANE EYRE


Dernières Actus
  MARK WEBB ET JAMIE FOXX AU ...
  CONCOURS DVDCRITIQUES : GAG...
  JACKASS PRÉSENTE BAD GRANDP...
  THE AMAZING SPIDER-MAN 2 DÉ...
  GOOGLE PLAY MUSIC ET SONOS ...
  SAMSUNG LANCE LA PREMIÈRE T...
  CASSE TÊTE CHINOIS : DÉCOUV...
  UNDER THE DOME : DÉCOUVREZ ...
 
Winx club : Le secret du royaume perdu
Genre Fantasy
Pays Italie (2008)
Date de sortie lundi 27 octobre 2008
Durée 98 Min
Réalisateur Iginio Straffi
Avec Carole Baillien, Esther Aflalo, Maia Baran, Mélanie Dambermont, Tania Garbaski, Alice Ley
Producteurs Iginio Straffi, Annita Romanelli
Scénaristes Iginio Straffi, Sean Molyneaux
Compositeur Paolo Baglio, Giovanni Cera, Angelo Poggi
Format Dvd 9
Site Internet Le club français officiel
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Non
Oui
Non

Le Film Critique de Bruno Orru
  Editeur   Tf1 video
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  98 min
  Nb Dvd  1
   
   

Les fées du Winx Club reviennent, cette fois sur grand écran. Un transfert cinématographique qui s’est accompagné d’un passage animé 2D à de l’image de synthèse 3D. Un DVD qui permet de profiter pleinement de la belle image proposée et l’occasion pour les fans de la série télévisée de retrouver Bloom, Flora, Stella, Layla, Musa et Tecna dans une nouvelle aventure cinématographique intitulée Winx club : Le secret du royaume perdu.

 

Une aventure mondiale

Pour apprécier pleinement cette aventure, mieux vaut déjà connaître la série diffusée très régulièrement dans 130 pays et en France sur France 3 et quelques chaînes pour enfants du câble / satellite (épisodes de 22 minutes). Les Winx nous viennent d’Italie, crées en 2004 par un certain Iginio Straffi. Ces fées aux pouvoirs spécifiques – et qui se complètent - ont déclenchées un beau phénomène de béatitude, notamment chez les jeunes filles. En témoigne les dizaines de milliers d’exemplaires de DVD vendus, accompagné sur DVDcritiques.com par autant de dizaines de milliers de visites de nos différentes critiques.

 

En témoigne également la parution régulière de bandes dessinées sous forme de magazine (le succès des ventes étant certainement lié à la présence d’un petit cadeau) mais également d’un relais des aventures au sein de la Bibliothèque Rose puis de livres éducatifs chez Hachette respectivement consacrés à la nature, à la musique et à la technologie. De multiples autres produits dérivés (la production avoue plus de 600 licenciés dans le monde) traduisent également cette notoriété acquise en quelques petites années mais ce sont certainement les différentes collections de poupées qui auront le plus séduit les jeunes demoiselles.

 

Un royaume en danger

Le film est quant à lui propose de remettre les fées au centre d’un enjeu de taille puisqu’il s’agit de défendre leur royaume. Il y a de cela seize ans, les plus puissants magiciens guerriers de la Dimension Magique se sont sacrifiés lors de leur combat contre le mal absolu. Aujourd'hui, le destin du royaume repose entre les mains d'une jeune fille, Bloom, la fée de la flamme du Dragon. Accompagnée de ses amies du Winx Club, Bloom va devoir pénétrer dans les profondeurs de la dimension obscure pour affronter le mal, sauver ses parents et enfin percer le secret de ses origines.

 

Contrairement à la série animée, les fées et de décors prennent une forme 3D après trois de production par le Studio italien Rainbow, à l’origine des Winx. Cela donne plus de vie aux personnages avec un nouveau relief et un impact visuel sensiblement plus fort. La rupture entre une identité visuelle 2D et cette nouvelle présentation 3D est certes visible mais les enfants reprennent possession des nouveaux physiques en quelques instants. Le passage à la 3D aura été une performance pour ce studio Italien puisque les producteurs avouent avoir crée pour cette occasion 170 personnages, reposant sur 42 modèles, le tout entre les mains de 400 animateurs ! Les amateurs d’images de synthèse apprécieront de savoir que les logiciels utilisés pour la modélisation sont en fait disponible sur le marché puisqu’il s’agit notamment de Maya 3D et Lightwave.

 

Autre élément important pour appuyer une notoriété internationale, le recrutement d’une star de la chanson, en l’occurrence Natalie Imbruglia qui interprète « All the magic », titre spécialement composé pour le film.

 

La 3D au secours d’une aventure sans surprise

Winx le secret du royaume perdu n’est pas un film d’animation particulièrement audacieux dans trame scénaristique. On retrouve, étalée sur l’équivalent de trois épisodes, ce qui fait déjà la force des épisodes de la série ; de belles fées, accompagnées de leurs amoureux, dans un combat ou le danger apparent disparaît trop vite par l’activation de pouvoirs. Pas de véritable surprise donc, ce qui au final attire le plus les jeunes spectatrices c’est la chance de rester en contact plus longtemps que la durée habituelle d’un épisode et de redécouvrir tous les personnages habituels sous une forme 3D nettement plus sympathique. A réserver aux fans par conséquent.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.77:1
   
   

Le DVD permet parfaitement de rendre l’impact visuel des personnages en 3D, même si leur animation est parfois curieuse et les visages souvent étonnamment inexpressifs. Les couleurs explosent à l’écran, le découpage des personnages étant net et précis.



Le Son
 
L’immersion sonore de cette aventure cinématographique est sensiblement plus intéressante que la stéréo, parfois criante, des épisodes. Sans révolution, le mixage 5.1 permet de rentrer facilement dans l’aventure.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 12 min
  Boitier Amaray
   
   

Double déception au niveau des bonus. La première est de n’avoir à disposition qu’un court documentaire, purement marketing, de quelques minutes (y compris quelques répétitions de commentaires). La seconde déception est que ce documentaire ne soit même pas doublé, un comble considérant la cible enfantine. A noter également la présence de quelques photographies.



Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage