dans le même genre
  RBG
  NOS ANIMAUX DOUX DEHORS, SA...
  VOYAGE À TRAVERS LE CINÉMA ...
  BELMONDO OU LE GOÛT DU RISQ...
  SCREAM FOR ME SARAJEVO
  DE PALMA
  DISCOVERY TOUR BY ASSASSIN'...
  A FULLER LIFE
  THOMAS PESQUET, L'ETOFFE D'...
  VANGELO

du même éditeur
  HARLOTS
  LUCKY MAN SAISON 1
  NOS ANIMAUX DOUX DEHORS, SA...
  ANNA KARENINA
  MAX GÉNIE MALGRÉ LUI
  KINCSEM
  LA JEUNE FILLE ET LA BRUME
  THE MISSING : SAISON 1
  STREIF : UNE DESCENTE AUX E...
  SOLDAT BLANC


Dernières Actus
  POWERDVD 19 : COMPATIBLE 8K...
  KING KONG 2019 : DISPONIBLE...
  HAWAII 5-0 : SAISON 8 EN CO...
  DISNEY DÉVOILE :"LE ROI LIO...
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX LA ...
  NETFLIX DÉVOILE SA NOUVELLE...
  NETFLIX ANNONCE LA SAISON 3...
  LE PALMARÈS DU FESTIVAL SÉR...

Merveilles du Système Solaire

Genre Documentaire
Pays Grande Bretagne (2010)
Date de sortie mercredi 16 novembre 2011
Durée 300 Min
Réalisateur Paul Olding, Gideon Bradshaw, Chris Holt et Michael Lachman
Avec Brian Cox
Producteurs BBC
Scénaristes Divers
Compositeur Divers
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Oui
Non
Non
  Français
Oui
Non
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Koba Films Vidéo
  Edition   Coffret
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  300 min
  Nb Dvd  2
   
   
Notre terre n’est qu’une partie d’un ensemble que l’on appelle système solaire. Pour comprendre notre évolution, il faut en comprendre le mécanisme. C’Est-ce que la BBC nous propose de faire avec une série de 6 épisodes et une série d’intervenants prestigieux.

Vulgariser l’astrophysique, voilà une opération risquée et ardue que les équipes de la BBC ont décidé de mener à bien pour que le grand public, puisse enfin comprendre, comment fonctionne le soleil et les planètes qui l’entourent. Mais la série de reportages va bien au-delà de cette simple question, il entraine le spectateur aux confins de l’univers, là où l’homme redevient un infiniment petit au milieu d’un infiniment grand. Comme de nombreux avant eux, les réalisateurs ont souhaité explorer cette immensité qui en fait rêver plus d’un, qui reste la mère de tous les fantasmes, où les univers les plus fantasmagoriques sont nés d’une inconnue parfaite.

Inconnue, pas tant que cela, car l’astrophysique a trouvé un grand nombre de réponses aux questions que l’homme pouvait se poser sur le big bang, sur les naissances d’étoiles, les conceptions de systèmes solaires et autres configurations astronomiques de tout genre.

Pour ce qui est de la vulgarisation, les réalisateurs savent trouver les mots juste pour nous amener à mieux comprendre le fondement des choses, et le spectateur ne se sent pas forcément dépassé par les évènements, ni par les explications parfois pesantes de la naissance des univers. Mais à trop vouloir vulgariser, on risque parfois, de passer à côté de son sujet. Et ici, la faiblesse se situe dans la voix du narrateur qui tente maladroitement de faire passer un sujet complexe et pointue pour un nouvel épisode de stargate SG1, avec des intonations hors sujet qui en deviennent parfois même ridicule tant elles sont en totale décalage avec le sérieux des intervenants.

On peut effectivement être passionné sans être ridicule, à l’image de Brian Cox, ancienne star du rock et astrophysicien reconnu, qui, sans être dans le moule de l’image que l’on se fait d’un spécialiste renommée des astres et de l’univers, un brin caricaturale, il faut bien le reconnaitre, parvient à nous donner un regard différent sur cette science et donne des explications saisissantes de passion et de maitrise.

En conclusion, cette nouvelle série de reportage des équipes de la BBC nous permet de découvrir les dessous de l’univers sans trop sombrer dans la lourdeur narrative d’une explication astrophysicienne, mais rate de peu l’essai par une narration totalement hors sujet qui tente de nous faire prendre des vessies pour des lanternes, sans jamais tenir totalement ses promesses. Seules les interventions de Brian Cox et certains autres scientifiques sont à la hauteur de l’attente suscitée par la série.

L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   
Une image soignée qui joue sur le grain et sur les couleurs pour mieux imprégner le spectateur. Les contrastes sont de très bonne tenues et donnent une réelle profondeur à l’ensemble. Les couleurs quand à elle gardent une véritable identité servant à merveille les besoins de la réalisation. Un véritable bonheur donc !

Le Son
 
Une piste 2.0 un peu en dessous de ce que l‘on pouvait attendre, Car les mises en ambiances sont du coup moins évidentes, et la narration se fait plus rugueuse. L’ensemble reste toutefois à la hauteur de l’attente, même si la voix du narrateur se fait un peu trop en frontal, provoquant une sorte de décalage un pesant.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Coffret
   
   
Pas de bonus supplémentaires.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage