dans le même genre
  LE BON LA BRUTE ET LE TRUAN...
  LE GRAND SAM
  LES GÉANTS DE L'OUEST
  JESSE JAMES
  LA PORTE DU PARADIS
  DEAD IN TOMBSTONE
  LE GANG DES FRÈRES JAMES
  LES GRANDS ESPACES
  LA RIVIÈRE SANS RETOUR
  GUNLESS

du même éditeur
  L'ÎLE DES MIAM-NIMAUX - TEM...
  FRANKLIN & BASH SAISON 2
  INSIDIOUS : CHAPITRE 2
  2 GUNS
  ONE DIRECTION : THIS IS US
  DAMAGES SAISON 5
  FRANKLIN & BASH : SAISON 1
  LES SCHTROUMPFS 2
  HOUSE OF CARDS : SAISON 1
  AFTER EARTH


Dernières Actus
  COFFRET STEVEN SPIELBERG : ...
  HUNGER GAMES LA RÉVOLTE : P...
  HUNGER GAMES LA RÉVOLTE - P...
  MYTF1VOD : DE NOUVELLE SÉRI...
  SI JE RESTE : UN CONCOURS T...
  HANNIBAL SAISON 2 EN COFFRE...
  EDGE OF TOMORROW : DÉTAILS ...
  L'INTÉGRALE DE LA SÉRIE LES...
 
The Proposition
Genre Western
Pays USA (2012)
Date de sortie mercredi 12 septembre 2012
Durée 100 Min
Réalisateur John Hillcoat
Avec Guy Pearce, Ray Winstone, Danny Huston, John Hurt, David Wenham, Emily Watson
Producteurs Chiara Menage et Cat Villers
Scénaristes Nick Cave
Compositeur Nick Cave
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non
  Anglais
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   SPHE
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  100 min
  Nb Dvd  1
   
   

Dans l’arrière-pays Australien, à la fin du XIXème siècle, deux hommes, situés aux deux extrémités de la loi passent un accord secret et décisif. Le capitaine Stanley s’est juré de civiliser le pays sauvage Australien, Charlie doit retrouver son frère ainé Arthur, pour obtenir le pardon du capitaine et sauver la vie de son jeune frère, Mike,  retenu prisonnier par les hommes du soldat.

A mi-chemin entre les films de John Ford et les inspirations de Terence Mallick, John Hillcoat plonge le spectateur dans un western hors du commun, violent et magnifique en même temps. Le réalisateur signe une œuvre parfaitement maîtrisée, dans un contexte rarement exploité au cinéma américain, la colonisation parfois extrême des régions sauvages de l’Australie. Une colonisation qui donnait aux hommes une vision différente de la loi et qui les tendait vers les deux extrêmes. L’obsession de la supériorité des blancs et la volonté acharnée d’imposer une domination par la violence.

Le réalisateur nous entraîne dans une quête dérangeante et acharnée où chacun des personnages s’acharne à vouloir dominer l’autre, où la proposition dont il est question suscite bon nombre d’interrogation sur la marche à suivre. Sans prendre jamais position pour l’un  ou pour l’autre, le réalisateur se laisse porter par le scénario incroyablement inspiré de Nick Cave et amène le spectateur à lui-même prendre position.  La trame se fixant sur un sujet souvent éluder comme celui de la colonisation souvent violente des grands espaces australien, le film de John Hillcoat en profite pour s’éloigner des stéréotypes Hollywoodiens, où les bons portent une étoile et les méchants chiquent du tabac. Ici tout est sale, chaque personnage est ciselé de paillettes et de boue. Ils ont grands dans leurs ambitions et petit dans leurs moyens.

La distribution joue d’ailleurs beaucoup dans ce succès, à commencer par le duo Guy Pearce (Prometheus)/Ray Winstone (Hugo Cabret) qui fonctionne à merveille. Chacun se sentant particulièrement inspiré par son personnage et jouant beaucoup des nuances de tons que leur talent respectif leur permet d’explorer. Les deux comédiens sont éblouissants et l’alchimie qui résulte de la direction d’acteurs et de leur jeu transpire à chaque plan.

En conclusion, « La proposition » confirme tout le bien que l’on pouvait penser de John Hillcoat. En effet le réalisateur, signe là une œuvre intense oscillant entre violence et voyage initiatique, avec parfois des accents un brin contemplatifs. Une manière de plonger le spectateur au cœur d’une œuvre riche et originale qui se pose sur un scénario ciselé de main de maitre par un Nick Cave particulièrement inspiré.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.40:1
   
   

Une image minutieuse avec des couleurs bien pesées et des contrastes qui donnent une véritable profondeur à l’ensemble. Le film est marquant par ses grands espaces et la beauté de la photo, il aurait dommage que le support  ne soit pas à la hauteur de l’entreprise. Les nuances sont remarquablement marquées et l’on souvent éblouit par le travail minutieux du directeur de la photo Benoît Delhomme



Le Son
 

Une piste 5.1 qui manque un peu de précision dans sa répartition. La voix off est très (trop !) en avant, et les dialogues perdent en volume, dès lors que les effets sonores environnants se font plus présents. On a tendance à jouer un peu trop avec la télécommande. Côté dynamique pas grand-chose à dire, les basses savent résonner lorsque cela est nécessaire.



Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 20 min
  Boitier Amaray avec fourreau cartonné
   
   

Un making qui a le bon goût de s’intéresser au sujet avant de se lancer dans la promotion à proprement parler. Construit un peu de la même manière que le film, lui-même, il alterne les grands plans contemplatifs, les images du tournage et les interviews. Intéressant particulièrement dans sa première partie, le making of reste à la hauteur des attentes du spectateur.



Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage