dans le même genre
  YOU'LL NEVER BE ALONE
  THE GOOD WIFE SAISON 7
  GERMINAL
  JEAN DE FLORETTE - MANON DE...
  PICNIC
  SOUDAIN L'ÉTÉ DERNIER
  LA CONFESSION
  DOWNTOWN ABBEY : LES MARIAG...
  A CEUX QUI NOUS ONT OFFENSÉ...
  MANILLE

du même éditeur
  THE LAST KINGDOM : SAISON 1
  SHOOTER : SAISON 1
  FAST AND FURIOUS 8
  DOWNTOWN ABBEY : LES MARIAG...
  HERO CORP SAISON 5
  CHICAGO FIRE : SAISON 4
  SPLIT
  ELEMENTARY : SAISON 4
  50 NUANES PLUS SOMBRES
  TOUS EN SCÈNE


Dernières Actus
  GAME OF THRONES - SAISON 7 ...
  QUEL COFFRET DVD / BLU-RAY ...
  WESTWORLD SAISON 1 EN DVD, ...
  STING // LIVE AT THE OLYMPI...
  MARANTZ SR8012 : 11.2 CANAU...
  LA SAGA HARRY POTTER DÉBARQ...
  SAMSUNG SOUND+ HW-MS750, SW...
  YAMAHA NP-S303 : PASSERELLE...

Suits Saison 6

Genre Drame
Pays USA (2017)
Date de sortie mardi 22 août 2017
Durée 672 Min
Réalisateur Aaron Korch
Avec Patrick J. Adams, Gabriel Macht, Gina Torres, Meghan Markle, Rick Hoffman, Sarah Rafferty
Producteurs Aaron Korch
Scénaristes Divers
Compositeur Divers
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non
  Anglais
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Universal
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  672 min
  Nb Dvd  4
   
   
Le cabinet d'avocats Pearson Specter Litt tente de sauver ce qui peut encore l'être après les retombées du procès de Mike. Ce dernier tente de s'adapter à la vie en prison, qui se révèle corrompue, violente et impitoyable.

Difficile de ne pas céder aux charmes de cette série, qui joue ouvertement le ton du décalage. Décalage entre les deux ténors de ce cabinet Jessica et Harvey, qui rivalisent de bons mots et de tonalité surmontée. Décalage entre les collaborateurs et leurs chefs, avec notamment Mike Ross, le dernier venu, tout jeune qui se positionne sur un langage moins soutenu, plus populaire pour mieux affirmer une différence. Cet ensemble de décalage permet ainsi à la série de trouver une tonalité mi-élitiste, mi-populaire pour mieux entraîner les spectateurs dans des intrigues plus souvent liés aux protagonistes qu’entre des affaires uniques comme cela est souvent le cas dans les séries judiciaires.

Et c’est bien la force de ses auteurs que d’avoir eu l’intelligence de ne pas se laisser prendre au piège d’une série classique en imposant des intrigues, à chaque épisode, dissociables les unes des autres. Ici, chaque épisode est lié au suivant dans une trame fil rouge qui amène soit par des chemins détournés, soit par des instances directes à suivre le quotidien de ce cabinet d’avocats aux prises constantes avec les attaques des concurrents directs. Loin de s’éloigner de ce que peut-être la réalité d’un cabinet d’avocats Américain avec ce que cela implique de bénéfices liés aux résultats des affaires, les auteurs ont su trouver une ligne de conduite qui ouvre la porte à suffisamment de possibilités pour tenir sur plusieurs saisons.

D’ailleurs cette sixième saison va devoir réellement jouer la carte des intrigues, des coups bas et des contre-attaques pour que les protagonistes puissent garder la main sur leur cabinet et sur leur destin. Mike est donc en prison et chacun tentera de faire en sorte de l’en sortir et de pouvoir donner également une légitimité à la poursuite de la série pour une saison supplémentaire. Les auteurs ont eu l’intelligence de reprendre la main après une quatrième saison précédente un peu faiblarde pour donner à la série les moyens de se renouveler. Et donc après avoir essuyé des tempêtes face à des concurrents ou à des hommes d’affaires sans scrupules souhaitant mettre la main sur leur cabinet, les avocats de Pearson Specter Litt vont devoir travailler ensemble pour garder une légitimité et laver leur honneur.

En conclusion, « Suits » nous offre une sixième saison particulièrement réjouissante dans laquelle les intrigues se succèdent à un rythme soutenu, mais surtout avec une intelligence scénaristique rare, puisqu’elle évite de justesse les pièges des histoires secondaires qui viennent souvent plomber une saison de série judiciaire classique. Cette fois-ci les faiblesses de nos héros sont au centre des intrigues et aucun des personnages n’est tout blanc ou tout noir.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   
Une image soignée qui offre un certain volume à l'ensemble. L'atmosphère jouant sur des couleurs sombres avec des noirs très présents, l'édition se devait d'être impeccable, et c'est le cas. Le transfert en dvd lui permet de mettre tout le travail de l‘équipe en valeur. Le grain n’est pas trop pesant et les contrastes parviennent à donner une réelle profondeur à l’ensemble. 

Le Son
 
Une piste Dolby Digital 5.1 qui ne fait pas dans la surbrillance, mais sait se montrer efficace dans les effets sonores. Nous sommes particulièrement bien enveloppés par une distribution minutieuse du son dans l’ensemble des canaux. Rien de superflus, l’ensemble est d’une très bonne qualité pour le plaisir du spectateur. Encore une fois, un seul regret : La piste Vf est en 2.0, dommage !

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 30 min
  Boitier Amaray
   
   
« Autopsie d’un Episode», nous plonge dans les coulisses d’un épisode et particulièrement de l’écriture et de cette façon particulière d’Aaron Korch d’écrire en impliquant l’ensemble de l’équipe, co-scénaristes et comédiens.

ATTENTION SPOILER : « Au Revoir Jessica Pearson » revient sur le choc de cette sixième saison, le départ de Jessica Pearson interprété par la magnifique et très talentueuse Gina Torres.

Des scènes coupées


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage