Les images des menus


Les images du film


Les images des bonus






dans le même genre
  CARS 3
  BAMBI
  THE WILD
  LA PETITE SIRÈNE
  LA COCCINELLE REVIENT
  CENDRILLON
  CENDRILLON 2
  TARZAN (EDITION COLLECTOR)
  LA FERME SE REBELLE
  MULAN

du même éditeur
  AU ROYAUME DES SINGES
  LA PLANÈTE AU TRÉSOR
  GREY'S ANATOMY : SAISON 9
  LE MONDE FANTASTIQUE D'OZ
  FÉLINS
  DESPERATE HOUSEWIVES SAISON...
  LE CHIHUAHUA DE BEVERLY HIL...
  LOST SAISON 6
  LES SORCIERS DE WAVERLY PLA...
  HANNAH MONTANA : LE FILM


Dernières Actus
  POWERDVD 19 : COMPATIBLE 8K...
  KING KONG 2019 : DISPONIBLE...
  HAWAII 5-0 : SAISON 8 EN CO...
  DISNEY DÉVOILE :"LE ROI LIO...
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX LA ...
  NETFLIX DÉVOILE SA NOUVELLE...
  NETFLIX ANNONCE LA SAISON 3...
  LE PALMARÈS DU FESTIVAL SÉR...

La montagne ensorcelée

Titre Original Escape to Witch mountain
Genre Disney
Pays USA (1975)
Date de sortie samedi 2 août 2003
Durée 93 Min
Réalisateur John Hough
Avec Eddie Albert, Ray Milland, Donald Pleasence, Kim Richards
Producteurs Jerome Courtland
Scénaristes Robert Malcolm Young
Compositeur Johnny Mandel
Format Dvd 5
Informations
Complémentaires
Le film eu une suite, par le même réalisateur, intitulée "Les visiteurs d'un autre monde" (Return to Witch mountain). Ce film comptait parmis ses acteurs Bette Davis et Christopher Lee. Par la suite, il a entre autre réalisé le quatrième opus de la série des "Hurlements".
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Allemand
Oui
Non
Non
  Anglais
Oui
Non
Non
  Français
Oui
Non
Non
  Néérlandais
Oui
Non
Non
  Portugais
Oui
Non
Non

Le Film Critique de Guillaume Simon
  Editeur   Buena vista
  Edition   Simple
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  93 min
  Nb Dvd  1
   
   

L'histoire

 

Tony et Tia sont envoyés à l'orphelinat après la disparition de leurs parents adoptifs. Dotés de nombreux pouvoirs, les deux enfants ne tardent pas à intéresser un riche homme d'affaire, qui voit en eux un moyen infaillible de faire fortune.

 

 

Critique subjective

 

     La montagne ensorcelée suit à première vue le schéma classique des films pour enfants estampillés Disney. Les gentils sont très gentils, et les méchants, en fin de compte plus bêtes que méchants. Sur le papier donc, on pouvait s'attendre à un film pouvant, au moins, satisfaire le coeur de sa cible, les enfants.


     Il n'en est malheureusement rien. Le film se révèle bien trop lent de par son action et son rythme, de plus, les longues discussions lasseront bien vite le jeune public. Mention spéciale à ce sujet aux conversations télépathiques entre les deux orphelins, particulièrement pénibles à suivre. Le réalisateur à en effet pris le partit de les suggérer avec l'aide d'un effet d'écho, ce qui se révèle un choix plutôt malheureux.


     Le film manque singulièrement d'humour et les acteurs (dont Donald Pleasance, tout de même) ont l'air de s'ennuyer ferme, le spectateur aussi..... Le reste est conforme au cahier des charges de ce type de film sauf qu'ici tout est propice à l'ennui : méchants incapables mais sans être drôles à quelque moment que ce soit; poursuites, sauf qu'ici les effets spéciaux (très peu convaincants, même pour leur époque) les rendent ridicules.....


     Les personnages sont bien trop peu développés (les longues conversations étant paradoxalement désespérément vides). Certains débarquent tout d'un coup dans le film, et prennent une importances de premier ordre sans que l'on sache vraiment quelles sont leur motivations.


     Enfin, la structure même du métrage joue en sa défaveur. La toute première partie présente l'arrivée des deux enfants dans l'orphelinat, où plusieurs personnages sont introduits (le rival de Tony entre autre) puis sont subitement et brutalement abandonnés, sans la moindre transition, pour la partie suivante, dans le manoir de l'homme d'affaire, où les scènes manquent d'intérêt de manière flagrante (présentation de la chambre des enfants bien trop longue par exemple). Les problèmes de rythmes deviennent ici évidents.


En conclusion


     La montagne ensorcelée se révèle peu divertissant, un comble pour film de ce genre et destiné à ce public. Nombre de scènes tirent en longueur, le film fait souvent du sur-place. A réserver aux inconditionnels du genre.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   

Une image moyenne, vraisemblablement non-restaurée pour l'occasion de sa ressortie. Il en résulte de nombreux défauts (grain prononcé, poussières, définition moyenne). En outre, les couleurs se révèlent dans l'ensemble d'un traitement bien trop sombre.


Le Son
 

Des pistes 5.1 qui n'y ressemblent pas vraiment, l'essentiel provenant en effet de l'enceinte centrale. Un piste française un peu moins performante cependant que son homologue anglaise.


Petit point noir pour le doublage français dont certains acteurs donnent l'impression de s'endormir sur leur micro. Une version assez peu convaincante donc qui participe à l'impression de manque de rythme du film.


Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray
   
   

Pas le moindre bonus sur cette édition.


Les menus sont fixes et musicaux, la musique (unique) se trouve être la plus agacente de la bande-originale et recommençe à son début à chaque changement d'écran.


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage