dans le même genre
  MYSTERY ROAD SAISON 2
  SUSPECT NUMÉRO UN
  LE PARRAIN DE MARIO PUZO EP...
  MAFIA INC.
  LES ENQUÊTES DE VAN DER VAL...
  MONSIEUR HIRE
  LES AFFRANCHIS
  PAR UN BEAU MATIN D'ÉTÉ
  WATERGATE
  ZÉROZÉROZÉRO SAISON 1

du même éditeur
  DOCTOR SLEEP (ULTRA HD / 4K...
  CASTLE ROCK SAISON 2
  VIKINGS SAISON 5
  TENET
  LES AFFRANCHIS
  WATCHMEN SAISON 1
  SUPERGIRL SAISON 4
  BIG LITTLE LIES : SAISON 2
  CA CHAPITRE 2
  ANNABELLE : LA MAISON DU MA...


Dernières Actus
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : WILD ...
  PALMARÈS FESTIVAL INTERNATI...
  TEUFEL CINEBAR LUX SURROUND...
  HOME-CINÉMA ET HI-FI (OU L’...
  LA BANDE ANNONCE DE CRUELLA...
  CÉSARS 2021 : ET LES NOMINÉ...
  DISPARITION DE JEAN CLAUDE ...
  THE CRAFT : LES NOUVELELS S...

Prodigal Son Saison 1

Genre Policier
Pays USA (2020)
Date de sortie mercredi 2 décembre 2020
Durée 840 Min
Réalisateur Chris Fedak
Avec Tom Payne, Michael Sheen, Bellamy Young, Lou Diamond Phillips
Producteurs Chris Fedak et Sam Sklaver
Scénaristes Chris Fedak et Sam Sklaver
Compositeur Divers
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Non
Non
  Anglais
Oui
Non
Non
  Hollandais
Oui
Non
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Warner
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  840 min
  Nb Dvd  4
   
   

Malcolm Bright est un criminologue reconnu, qui connaît la façon de penser des tueurs et comprend le fonctionnement de leur esprit. Pourquoi ? Parce que son père était l'un des pires tueurs en série : Le Chirurgien. Grâce à son génie tordu, le jeune homme aide la police de New York à résoudre des crimes.


Les séries policières se succèdent et finissent par se ressembler. Nous avions l'auteur de roman policiers qui s'associe à la police pour résoudre des meurtres, pareil avec un détective anglais un brin psychotique, il ne manquait plus qu'un fils de Serial Killer, Profiler de génie, viré du FBI pour cause de filiation, qui va se retrouver à aider la police à résoudre des cas particulièrement sordides. Une bonne idée me direz-vous ? Sauf que la série ne décolle jamais tout à fait et que d'épisode en épisode elle ne fait que se couler dans les codes du genre sans y apporter grand-chose de révolutionnaire, même à un niveau plus faible que celui attendu 


Alors il y a bien sûr l'intrigue fil rouge autour de la relation père fils qui vient tenter de pimenter l'ensemble, mais le résultat est tellement balisé, qu'il perd très vite de sa saveur. Et c'est en grande partie la faute des intrigues qui se résolvent à un rythme effréné pour laisser plus de place à une intrigue fil rouge autour du fils et de ce qu'il a découvert étant enfant (c'est lui qui a dénoncé son père à la police). Sans être totalement révolutionnaire, l'histoire de ce jeune homme traumatisé tente à mettre du piquant dans son intrigue mais ne parvient jamais à être totalement réjouissante.


Seule la mise en scène parvient à tirer son épingle du jeu, particulièrement lorsqu'elle illustre les délires psychotiques du héros. « Prodigal Son » nous entraîne alors dans des scènes proches du film d'horreur, ce qui ne manque pas d'intérêt et vient du coup relever le niveau de la série qui parvient à se démarquer des autres basées sur la même structure narrative. Certains épisodes sont même très réussis à l'instar de celui, où Malcolm Bright, suite à une intervention houleuse, se retrouve en plein « trip » et où son passé revient sous forme d'hallucinations. 


En conclusion, « Prodigal Son » est une série qui remplit le cahier des charges qui lui a été confié mais ni plus ni moins. Si l'idée de départ pouvait susciter l'engouement, elle ne dépasse pourtant pas le cadre déjà bien rempli des séries venues combler la programmation d'une chaîne comme TF1 par exemple.




L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   
L’environnement très inégale de la série, entre enquête policière classique et inspiration des films d’horreur, bénéficie d’un beau transfert. La lumière est parfaitement mise en valeur, et la texture des ambiances bénéficie d’un rendu de qualité, avec des couleurs précises et des contrastes bien tenus qui offre une palette de nuances à la hauteur de l’attente.

Le Son
 
La piste sonore bénéficie en VO d’une piste 5.1 assez bien structurée, avec une répartition soignée qui laisse la place belle aux dialogues et ne se laisse pas déborder par les effets sonores. La dynamique est remarquable et la spatialisation plus en retenue se mêle bien à l’ensemble. Un énorme regret une VF en 2.0 qui perd, du coup, en profondeur et en volume.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray
   
   
Pas de Bonus

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage