A la maison blanche : saison 4

Titre Original
the West Wing Season 4
Pays
Usa (2004)
Date de sortie
mercredi 29 décembre 2004
Durée
924 Min
Réalisateur
Producteurs
John Wells, Aaron Sorkin et Thompas Schlamme
Scénaristes
Aaron Sorkin
Compositeur
W.G. Snuffy Walden et Roxanne Lippel
Format
Dvd 9
Informations
Complémentaires

La série est déjà détentrice de 17 Emmy Awards, les "oscars" de la Tv.
Langues
PCM
Label
SS.Titres Film
SS.Titres Bonus
SS.Titres Commentaire
Anglais
Non
Non
Non
Français
Oui
Non
Non
Le Film
Critique de José Evrard
Editeur
Edition
Standard
Label
Zone
2
Durée Film
924 min
Nb Dvd
6

Synopsis

"A la Maison Blanche" vous entraîne dans les coulisses du bureau ovale pour découvrir comment le président Barnet et son cabinet gouvernent  la nation la plus puissante du monde, et tentent de résoudre aussi bien les crises privées qu'internationales.  Son cabinet est composé de John Hoynes, le vice-président (Tim Matheson) ; Leo McGarry (John Spencer) le secrétaire général de la maison blanche, Josh Lyman (Bradley Whitford) le secrétaire adjoint à la maison blanche, Toby Ziegler (Richard Shiff), Directeur de la communication, Sam Seaborn , (Rob Lowe) Directeur adjoint à la communication et C.J Cregg (Alison Janney) Attaché de presse.

Critique Subjective

Ce qui s’est passé avant

A la saison 3 : Le cabinet du Président Bartlet est en ébullition : celui-ci a décidé de briguer un second mandat aux prochaines élections présidentielles. Deux problèmes les préoccupent : Sam réalise que le Président ne s'est jamais excusé pour n'avoir rien révélé de sa maladie et CJ fait une énorme gaffe lors d'une conférence de presse. Entre tensions politiques, questions diplomatiques et histoires personnelles, l'atmosphère est trépidante à la Maison Blanche dans cette troisième saison servie par un casting toujours aussi exceptionnel.

Un président de science-fiction ?

Josiah Bartlet admirablement joué par Martin Sheen est le Leader du monde libre et descendant d'un des signataires de la constitution. le Président Bartlet est un démocrate du New Hampshire dont il fut le gouverneur pendant deux ans et le représentant au Congrès pendant trois ans. Il est par ailleurs lauréat du prix Nobel d'économie. Le choix de Aaron Sorkin de décrire un président intelligent n’est sans doute pas innocent en soi car il faut savoir qu’aux Etats-Unis le président approuve les projets de lois fédérales ou leur oppose un veto,fait adopter les lois fédérales, nomine les juges et autres hauts fonctionnaires,ratifie les traites internationaux. Il peut gracier les auteurs d'actes punissables au niveau fédéral. Le Président est aussi le commandant en chef des forces armées. On peut donc affirmer que Bartlet est l’anti-bush par excellence : il est cultivé, intelligent et profondément humain et surtout il est un croyant fervent mais modéré et est entouré d’une équipe brillante.

Saison 4

Cette saison 4 démarre très fort avec « En rade dans l’Indiana » (« 20 hours in America »), un épisode double qui fait habilement la transition avec la saison 3, et place d’entrée les enjeux de cette saison 4 qui est celle des élections et de la réélection de Bartlet. Et si ce qui suivent la  série depuis le début sont arrivés In Medias Res, c'est-à-dire dans la présidence même, la saison 4 leur permettra de suivre une campagne électorale, avec ses coups bas et ses stratégies politiques, où le rôle de l’équipe du président s’avérera essentiel en terme de conseil politique et de bataille électorale..

Le succès de la série

Notez aussi que les personnages de la série savent aborder les choses avec humour, un peu trop parfois. Aaron Sorkin est un dialoguiste brillant et ingénieux et il nous amène à comprendre des éléments complexes de la politique américaine avec Brio. Le succès de la série est aussi due à sa réalisation très dynamique, en effet les personnages sont toujours en mouvement dans les couloirs de la Maison Blanche et sont suivis par de longs travelling élégant qui mettent en valeur la reconstitution remarquable de l’intérieur de la West Wing, l’aile ouest de la Maison Blanche où est le bureau ovale. De même les cadres de caméra sont toujours judicieusement choisis pour indiquer les relations entre les personnages, les rapports de force, etc… Chaque épisode est indépendant de son précédent et vous pouvez très bien découvrir cette série avec cette saison.

Les hommes du président.

De même que les seconds rôles n’en sont pas vraiment : en effet l’entourage du président est aussi important que le président lui-même. Ainsi la confiance est placée au cœur même des relations avec le président. Sam Seaborn en veut au président d’avoir caché sa maladie à son entourage de travail, et c’était la confiance et la foi en Bartlet qui l’avait fait quitter son travail dans un cabinet d’avocats, ce qui permet aussi à Rob Lowe de pouvoir quitter la série en douceur John Spencer est remarquable dans le rôle de l’éminence grise du président, en fait la série est aussi brillante grâce au jeu formidable et crédible de tous les intervenants. (cf la liste des hommes du président dans le synopsis) Le final de cette saison est un monument, il a même gagné un Emmy Award grâce à son suspense et à son intensité dramatique pour un final éblouissant qui donne une envie folle de voir la saison 5.

Un dernier mot

Laissez vous guider par une équipe de Stars dans cette série récompensée par neuf Emmy Awards (Meilleur Série Dramatique, Meilleure Réalisation) dès sa première saison : du jamais vu !

Liste des épisodes

Coffret 1, Episodes 1 à 12

En Rade dans l’Indiana (Première et Seconde Partie)

De jeunes étudiants

La messe rouge

Répétition générale

Les jeux sont faits

Soirée Electorale

Manœuvres et Procédés

Diplomatie Suisse

Panne sèche

Sainte Nuit

La chèvre de Mr Bartlet

Coffret 2, Episodes 13 à 24

La promesse d’une génération

Investiture (Première et Seconde Partie)

La 47 ème circonspection

Red Haven est en Flammes

Corsaires

Nom de Code : Angel

Equinoxe de printemps

Vie sur Mars

Avant le départ

Le 25 ème amendement
L'image
Couleurs
Définition
Compression
Format Vidéo
16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma
1.77:1

C’est la première saison à disposer du 16/9 et il faut avouer que le transfert DVD y gagne en douceur et précision. Il est dommage que les contrastes soient parfois un peu justes dans certaines scènes.

Le Son
Langue
Type
Format
Spatialisation
Dynamique
Surround
Français
2.0
Anglais
2.0

Le doublage français est excellent et je trouve qu’il arrive parfaitement au niveau de son homologue en terme de naturel et il colle parfaitement aux personnages. Le Dolby Surround est dynamique sur la scène frontale et les dialogues sont clairs et lipides. Les surrounds s’animent lors des passages musicaux.

Les Bonus
Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
Durée
0 min
Boitier
Amaray
Rien
Bonus
Livret
Bande annonce
Biographies
Making of
Documentaire
Interviews
Com. audio
Scènes sup
Fin alternative
Galerie de photos
Story board
Multi-angle
Liens internet
Interface Rom
Jeux intéractifs
Filmographies
Clips vidéo
Bêtisier
Bonus Cachés
Court Metrage