du même réalisateur
  ETÉ 44
  LES SURVIVANTS (DOC)

dans le même genre
  RBG
  NOS ANIMAUX DOUX DEHORS, SA...
  VOYAGE À TRAVERS LE CINÉMA ...
  BELMONDO OU LE GOÛT DU RISQ...
  SCREAM FOR ME SARAJEVO
  DE PALMA
  DISCOVERY TOUR BY ASSASSIN'...
  A FULLER LIFE
  THOMAS PESQUET, L'ETOFFE D'...
  VANGELO

du même éditeur
  MEURTRES À SANDHAMN
  WALT DISNEY L'ENCHANTEUR
  ODYSSEUS
  LES CONTES DE LA FERME + L’...
  LE VILAIN PETIT CANARD
  LE ROI LEAR
  LE DESSOUS DES CARTES :MOND...
  THAT'S POKER
  LE DESSOUS DES CARTES : AMÉ...
  LE MUSÉE DU QUAI BRANLY


Dernières Actus
  REDÉCOUVREZ PHANTOM MANOR D...
  KLIPSCH LANCE UN CONCOURS D...
  POWERDVD 19 : COMPATIBLE 8K...
  KING KONG 2019 : DISPONIBLE...
  HAWAII 5-0 : SAISON 8 EN CO...
  DISNEY DÉVOILE :"LE ROI LIO...
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX LA ...
  NETFLIX DÉVOILE SA NOUVELLE...

La foi du siècle

Genre Documentaire
Pays France (2005)
Date de sortie mardi 6 septembre 2005
Durée 218 Min
Réalisateur Patrick Rotman
Avec Patrice Chéreau
Producteurs Michel Rotman
Scénaristes Patrick Rotman et Patrick Barbéris
Compositeur Marc Perrone
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Non
Non
Non
  Français
Non
Non
Non

Le Film Critique de Jean-Luc Richter
  Editeur   Arte Video
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  218 min
  Nb Dvd  2
   
   

Le Communisme comme religion

Popularisée par Marx et Engels, l’idéologie communiste a suscité les plus grands espoirs lors de la révolution d’octobre 1917 en Russie, lorsque Lénine et ses compagnons de lutte s’emparent du pays. Héritiers idéologiques des révolutionnaires français de 1789, les communistes soviétiques vont rapidement en reprendre les phases les plus sombres et transformer l’idéal politique en système totalitaire, sanglant et injuste qui finira par échouer partout dans le monde.

Dans la série documentaire « La Foi du siècle », les auteurs, Patrick Rotman et Patrick Barbéris ont décidé de nous brosser un portrait sans concession de ce qui est, pour eux, LA religion majeure du XXème siècle. Après la prise de pouvoir de Mao, la moitié de l’humanité était sous l’emprise de régimes communistes.

Comment cette ‘croyance’ a-t-elle pu perdurer aussi longtemps malgré les déportations, les exécutions, les famines organisées, les pogroms, les injustices, les procès truqués ? « La Foi du Siècle » explore, en quatre heures, le mystère d'une machine totalitaire qui a séduit une part de l'humanité en faisant le choix de restituer dans chaque époque ce qui a entraîné les hommes à adhérer à cette 'religion'. Né avec le cinéma, le communisme a toujours été très fort dans la manipulation des masses à l’aide des images et des médias. Les auteurs sont donc allés puiser dans les images d’archives du monde entier et les très nombreux films de propagande pour constituer un document unique.

La Foi du Siècle

Le document a été divisé en quatre parties, diffusées en octobre 1999 sur la chaîne ARTE. On retrouve ici ces films réunis sur deux DVD :

L'UTOPIE AU POUVOIR (1917 - 1928)

Comment s’est forgé le mythe ? C’est ce qu’on nous donne à comprendre dans cette première partie qui débute avec la révolution d’octobre et la prise de pouvoir de Lénine. Petit à petit, nous découvrons comment la révolution qui se voulait prolétarienne échappe au peuple russe alors même qu’elle commence à se répandre en Europe de l’ouest. Cette première partie se termine avec la mort de Lénine et la prise de pouvoir de Staline.

LE COMMUNISME ET SON DOUBLE (1929 - 1939)

La crise des années 30 est un formidable tremplin pour l’idéologie communiste. Alors même que l’occident s’enfonce dans la misère, l’URSS donne l’image d’un pays en plein redressement grâce au ‘grand’ Staline. A coup de plans quinquennaux, de collectivisation forcée, de grands travaux, le communisme domine la nature, transforme l'homme. Alors que le petit père des peuples fait le ménage chez lui en massacrant des millions d’opposants, il se fait le chantre de la liberté aux yeux voilés du monde en s’opposant ouvertement à Hitler.
C’est l’époque du développement des partis communistes en France, en Italie et dans le reste de l’Europe. Le combat antifasciste trouve son apogée avec l’engagement des brigades internationales en Espagne. Mais Staline porte un coup terrible à sa ‘religion’ en signant, en août 1939, le pacte germano-soviétique.

L'APOGÉE (1940 - 1953)

Heureusement pour Staline, Hitler rompt le pacte et attaque l’URSS en 1941. C’est l’occasion pour le leader sanguinaire de mobiliser tout son pays et pour se refaire une virginité en libérant l’Europe. Grâce à cette victoire, il éclipse tout ses crimes et fait main basse sur tous les pays de l’est européen qui deviendront des satellites de l’URSS. En 1949, c’est au tour de la chine de passer sous idéologie communiste avec la longue marche de Mao. La ‘religion’ est alors à son apogée avec son contrôle sur la moitié de la planète. La guerre froide est à son comble et l’occident commence à s’effrayer de cette menace.

L’Union Soviétique se trouve un nouvel ennemi avec l’Amérique qui est dénoncée comme fasciste. Elle étend son emprise sur les anciennes colonies occidentales en participant à leur soulèvement. Lorsque Staline meurt en 1953, jamais l'église rouge n'a rassemblé autant de fidèles.

UNE FIN SANS FINS (1953 - 1993)

La mort de Staline marque un tournant qui est consommé avec le rapport Khrouchtchev en 1956. Pour la première fois, le communisme montre son vrai visage aux yeux du monde. Un pan entier de la croyance s'effondre. Un temps, le printemps de Prague entretient l'illusion d'un socialisme à visage humain, mais la répression qui suit montre bien que le système ne peut être réformé de l’intérieur.

Très vite, Mao et d’autres leaders communistes asiatiques et sud américain prennent le relais idéologique de l’URSS. Mais ils finissent tous par mettre en place des régimes totalitaires dignes de celui de Staline. En occident toutefois, les partis communistes ont perdu de leur superbe et les images de l’échec du communisme s’accumulent : boat people au Vietnam, répression des ouvriers en Pologne, guerre en Afghanistan…

Avec la révolution de classe ouvrière, pilier du système, le communisme ne peut plus tenir. Ce sera Gorbatchev qui lui donnera le coup de grâce en lançant la Perestroïka.

Critique Subjective

Complet et très bien monté, cette série donne une vision nouvelle et intéressante d’une idéologie qui a façonné l’histoire du XXème siècle. Sans concession, mais également sans procès d’intention ou parti pris marqué, Patrick Rotman et Patrick Barbéris retracent l’histoire du communisme en insistant sur la façon dont l’espoir suscité par la révolution d’octobre s’est peu a peu transformé en dictature inhumaine.

Tout au long des quatre parties de ce documentaire on découvre de nombreuses images très intéressantes et souvent inédites. De ce point de vue, ce programme est également un témoignage d’une époque qui nous apporte de nombreuses petites informations sur l’évolution technologique, sociale et idéologique tout au long du siècle passé.

On regrette tout de même que le commentaire ne soit pas plus ‘bavard’ à certains moments et que certains pans de l’histoire ne soient pas détaillés. Ainsi, on apprend que les brigades révolutionnaires quittent l’Espagne et que Franco l’emporte, mais aucun détail n’est donné sur les raisons de cet échec alors que quelques minutes plus tôt on parlait du succès des communistes dans ce pays. De même, la seconde guerre mondiale est seulement effleurée, sans donner beaucoup d’exemples de l’implication des communistes français dans la résistance, alors que c’est la raison principale de leur succès dans l’après-guerre.

‘La Foi du Siècle’ est donc un document unique et passionnant, mais qui aurait pu atteindre la perfection avec un commentaire plus précis, quelques cartes et davantage d’indications sur les dates et lieux des images présentées. Malgré ces défauts, cela reste un DVD indispensable pour tous les passionnés d’histoire et de politique.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 4/3 couleur
  Format Cinéma 1.33:1
   
   

Les documentaires sont exclusivement composés d’images d’archives en noir et blanc et en couleur (surtout pour le dernier épisode). Lorsque c’était possible, les images ont été retravaillées pour être le plus net possible, mais la qualité est très variable au cours de la série. On ne remarque pas de défaut de compression, mais on regrette l’absence de cartes qui auraient permis de mieux se situer durant les explications historiques.


Le Son
 

On retrouve ici deux pistes sonores en Dolby Digital 2.0 français ou anglais. La piste originale est la piste française, avec un texte de commentaire dit par Patrice Chéreau. Ce commentaire est toujours clair et parfaitement intelligible. Les extraits sonores sont agréables et s’intègrent bien dans l’ensemble, avec un point particulièrement positif pour le thème musical qui colle très bien au sujet. Les grands discours historiques sont conservés dans la langue d’origine, avec éventuellement des sous-titres. La piste anglaise n’est pas sous-titrée en français et est enregistrée avec un niveau sonore plus élevé que la piste française. Attention donc si vous passer d’une piste à l’autre en plein nuit : vous risquez de réveiller vos voisins au son de « l’Internationale » !


Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 5 min
  Boitier Amaray
   
   

En dehors du chapitrage et d’une bande annonce pour ses autres DVD, l’éditeur Arte Vidéo ne propose aucun autre supplément. Les menus sont très simples mais lisibles.


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage