dans le même genre
  NEED FOR SPEED HOT PURSUIT ...
  MAFIA : DEFINITIVE EDITION
  JUMANJI : LE JEU VIDÉO (NIN...
  BORDERLANDS 3
  LEGO JURASSIC WORLD (NINTEN...
  (LES COLONS DE) CATAN SUR N...
  F1 2019 EDITION LÉGENDES : ...
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3

du même éditeur
  SONIC BOOM LE FEU ET LA GLA...
  SONIC & ALL-STARS RACING TR...
  SONIC & ALL STARS RACING TR...
  BAYONETTA
  CONDEMNED 2 : BLOODSHOT
  SEGA SUPERSTAR TENNIS
  GHOST SQUAD
  VIRTUA FIGHTER 5
  AFTER BURNER BLACK FALCON
  FULL AUTO 2 : BATTLELINES


Dernières Actus
  DAVID PROWSE L'ACTEUR QUI I...
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...

Virtua Tennis 3

Genre Jeux Vidéo
Pays Japon (2007)
Date de sortie jeudi 22 mars 2007
Durée 900 Min
Plateforme Xbox360
Site Internet Site officiel Virtua Tennis 3
SEGA France
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non

Le Jeu Critique de Pierre Dubarry
  Editeur   SEGA
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  900 min
  Nb Dvd  1
   
   

Dans le genre du jeu de tennis, il existe deux ténors. Virtua Tennis mélangeant simulation et arcade, et la jeune série des Top Spin qui fait dans la simulation. La couronne du succès revient à Virtua Tennis qui à chaque apparition fait naître en nous un frisson de plaisir. Aujourd’hui nous arrive le troisième épisode sur PS3 et Xbox 360, Virtua Tennis lancera t-il une balle liftée au dessus du filet nouvelle-génération? Réponse par ici, sans smasher nos mots…


L’histoire


Il était une fois, l’histoire d’une petite balle jaune, celle-ci s’appelait Cindy. Cindy était une fille complexée,avoir un physique de ronde vous savez ce n’est pas facile tous les jours…de plus Cindy souffrait d’une pilosité anormale sur toute la rondeur de son corps sans qu'elle ne puisse l'expliquer. Mais Cindy à toujours été une battante, elle a roulé sa bosse comme on dit, et les choses ne se passent pas toujours comme on l'aurait pensé. Un jour alors qu’elle rentrait d’un rendez-vous galant raté (elle s'est prit un rateau la pauvre), celle-ci passe au bord d’un court de tennis, et là c’est le déclic de sa vie, l’occasion de rebondir sur une nouvelle occasion, l’occasion de toute une vie! Cindy avait autrefois une vie difficile, elle ne pouvait avoir une vie normale comme tout le monde, elle ne pouvait seulement que passer aux travers des mailles du filet…Mais cette fois c’est décidé, elle passera au dessus!


Virtua Tennis rebondit sur l’occasion nouvelle-génération


Je tiens d’abord à m’excuser pour cette histoire, mon état depuis le test de Virtua Fighter 5 ayant évolué…Mais ceci m’a permis de réfléchir énormément…Si la PS3 est arrondie sur le dessus, c’est pour pas que l’on pose une Xbox 360 au dessus, car elle ne supportera pas d’être dominé, par contre elle a été étudié pour se placer au dessus de la 360 donc en position de femelle dominante…Bon vous voyez mon état, j’ai l’impression de devenir Freud en fin de vie, sauf que je me prends pas pour Dieu et que je ne compte pas mettre fin à mes jours…je me prends juste pour Bill Gates, mais c’est Dieu ou pas en fait? Veuillez m’envoyer vos dons, lettres de sympathie ou infirmière blonde à forte poitrine, faites moi parvenir ceci à cette adresse : dubarrydvdcritiques@yahoo.fr . Pour l'infirmière je vous rembrouse les frais d'envois.

Bon revenons au jeu donc, Virtua Tennis c’est à chaque fois un grand moment, le dernier en date étant Virtua Tennis World Tour sur PSP, sympathique mais sans plus. Ce que nous attendions tous c’était bien évidemment l’apparition de la série sur supports next-gen, et nous voilà enfin aujourd’hui avec Virtua Tennis 3 sur Xbox 360, si nous avons décider de tester sur ce support-ci c’est pour la simple et bonne raison que c’est la seule version embarquant un mode Online. Tout d’abord la claque de ce Virtua Tennis 3 vient du coté graphique, la modélisation des joueurs est véritablement splendide, chacun est largement reconnaissable au premier coup d’œil, (oubliez les bouillies de pixels de VT2 sur PS2) les effets de lumières sur les courts très réalistes, en fin de compte du grand SEGA. Mais on remarque également outre la présence de ces qualités indéniables, que ceci s’est fait au détriment d’environnements beaucoup moins vivants, laissant place à un public réduit en nombre, mais aussi quelques bugs de collisions, rien d’alarmant mais suffisamment important pour être souligné. Notons au passage que le jeu est compatible en 1080p via VGA, en attendant un adapteur HDMI de chez Microsoft si celui-ci venait à arriver...


Le tennis, toujours un plaisir quand c’est SEGA qui est aux commandes


Le jeux propose plusieurs modes, le mode World Tour bien évidemment qui représente le plus gros du jeu avec le multijoueur, on trouvera pour se divertir seul ou à plusieurs les modes exhibition et tournois sans oublier les mini-jeux! Concernant le mode World Tour, le joueur doit commencer par se créer un avatar paramétrables sur de nombreux points, une fois ceci terminé la grande aventure pour se hisser à la première place du classement WTA peut démarrer. Tout d’abord, le joueur à un calendrier avec les dates des rendez-vous par classement, mais également les matchs d’entraînement prévus. Le joueur doit jongler avec ce calendrier, tout d’abord au niveau du timing, réussir à s’entraîner suffisamment jusqu’à l’échéance, mais également surveiller son état physique via une jauge. Chaque mini-jeu ou tournois diminue la jauge physique, dès ce moment il faudra faire attention à ne pas vouloir trop en faire, sous risque de se blesser et de se voir allouer un repos imposé. Pour se reposer le joueur se voit proposer plusieurs choix, la boissons énergétique qui ne consomme aucun jour, mais qui présente de nombreux dangers de blessures, la semaine de vacances à la maison, et pour terminer les vacances sur une île, rien de mieux pour se reposer pendant 3 semaines. On apprécie comme d’habitude la longueur et le coté parfois fastidieux pour se hisser en haut du classement, grappiller quelques places contre des adversaires de plus en plus robustes, en tout cela représente une grosse quinzaine d’heures, il y a largement de quoi faire surtout que la victoire ne se fait pas en un jour.

Tout d’abord, votre joueur doit s’entraîner énormément et ne doit pas oublier par le même occasion, d’équilibrer chacune de ses aptitudes sous peine d’en sous-estimer une, qui s’avèrera obligatoirement nécessaire à un moment ou à un autre. Vos efforts seront ensuite couronnés par des victoires et des géoïdes offerts par des admirateurs, la WTA, votre entraîneur, de joueurs ou tout simplement en remportant un tournoi. Les goodies vont des lunettes, aux chaussures en passant par des raquettes. Ici en parlant de cadeaux donc, le relationnel est un aspect très important de ce VT3, l’entraîneur donne de nombreux conseils, analyse les défaites, félicite vos victoires mais sera aussi là pour vous dire que vous sous-estimez trop votre entraînement! Cet aspect relationnel se poursuit avec les joueurs, qui petit à petit deviennent en quelques sorte des amis, avec qui on a le loisir de s’entraîner lors de matchs spéciaux, permettant ainsi de parfaire sa technique, et ils iront parfois jusqu’à défier le joueur lors de mini-jeux. Les mini-jeux permettront de parfaire ses attributs, comme la volée, coup droit, revers, smash, services, fond de court et l’école de tennis est là pour parfaire ses connaissances, et ainsi passer du stade dé débutant à celui de professionnel. L’entraînement c’est la clé je vous le dis, mais quand c’est autant prit à la légère dans la façon d’être présenté, on adore! L’aspect fastidieux et ennuyant laissant tout naturellement place à l’aspect purement ludique, ces jeux étant d’ailleurs de très bonne qualités même si les nouveautés en terme de challenges ne sont pas énormes par rapport aux précédents volets.




Le Grand Chloum!


Virtua Tennis propose donc via son mode WTA, de nombreux tournois se découpant en plusieurs catégories selon votre classement. Le joueur débute à la 300ème position, donc le chemin est long très long, mais à aucun moment ennuyeux au contraire au plus on joue, au plus le jeu devient addictif. Pour arriver jusqu’aux copies du grand Chelem, le travail est donc énorme, mais u ne fois qu’on y est il l’est sans doute plus! Les joueurs sont impitoyables, et seul l’étude du style de jeu de son adversaire peut ouvrir une brèche. En parlant d’adversaires, et des joueurs présentés notamment, SEGA à fait un travail titanesque sur les animations, le jeu de chacun des joueurs étant reconnaissable pour peu que vous connaissiez le style d’un Ferrero ou d’un Grosjean. C’est bien simple dans le domaine de l’animation des joueurs, le jeu est inattaquable. En parlant des joueurs, le jeu ne lésigne pas sur le nombre professionnels présentés, on passe de Haas aux soeurs Williams, de Nadal à Mauresmo, sans oublier Dent, Davenport et bien d'autres encore que l'on affronte en simple ou en double lors de nombreux tournois.

Concernant la jouabilité du titre, elle garde toute sa saveur comme dit précédemment, mais voilà Virtua Tennis à un très grand défaut, les plongeons…En gros si vous ne savez pas reconnaître le point faible d’un ennemi, ou que celui-ci s’amuse à enchaîner les coups droits puissants, le joueur à une très forte tendance à se jeter en plongeant sur la balle, ceci vaut pour les deux cotés du court, à la différence prêt que votre adversaire saura généralement mieux les maîtriser…C’est assez rageant de devoir s’habituer à un tel handicap, certes ceci à toujours été présent dans la série mais pas de manière aussi insistante, et sur ce point-là c’est très discutable…Il en est de même sur les courts, ceux-ci manquent de vie mis à part l’effort graphique détonnant, les juges, ramasseur de balles le reste est en dessous de ce à quoi nous nous attendions…Le public pour commencer n’est pas présent en nombre, certes ils sont modélisés en 3D (chose obligatoire quand même!), mais sont moins nombreux que sur Virtua Tennis 2 par exemple. Et si l’on continue sur le public, celui-ci a également le très gros défaut d’être souvent en retard sur l’action. Exemple vous gagnez un point, ou une manche et le public met environ 1 à 2 secondes extirper un « ohhhhhhhh » ou « ahhhhhhh ». Le constat au niveau sonore tient également dans les menus, bon quand même au goût du jour et assez ergonomiques, mais au niveau des musiques l’impression de se retrouver à la supérette du coin en train de faire ses courses avec Mamie Giselle dit « la Moustache » n’a jamais été aussi forte.

Silence s’il vous plait, balle de match

Au final Virtua Tennis est un jeu indispensable car à l’heure actuelle c’est le seul représentant de ce sport sur console next-gen. Cela ne lui pardonne cependant pas quelques erreurs comme le phénomène récurrent du plongeon, des courts peu vivants, ou encore une ambiance sonore des plus décevantes. Malgré ses défauts évidents, nous ne saurions que trop de « plonger » sur ce jeu, car oui Virtua Tennis 3 nous balance un coup droit des plus surpuissants qui soit.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo HD 1080p
  Format Cinéma 1.33:1
   
   
Visuellement c'est une grande claque que nous assène ce Virtua Tennis 3. Tous les joueurs, à quelques exceptions près et encore on rechigne sur quelques détails, sont d'un photoréalisme impressionnants. Vous rêviez de pouvoir jouer à un jeu de tennis ou les joueurs ressemblent trait pour trait au vrai? Bienvenu dans Virtua Tennis, le jeu qui exauce ces voeux! Dans cette partie graphique nous regretterons simplement le fait que les dévelloppeurs n'est pas donné plus de vie à ces courts, et surtout concernant le public en 3D moyennement visible. Passé des bugs de collisions sans très grande importance, et surtout doué d'une animation sans faille,  de détails comme les traces de balles, ou la modélisation des courts de tennis, Virtua Tennis 3 est un jeu next-gen, un vrai de vrai!

Le Son
 
Comment dire...minable serait le mot. Non mais sincèrement les dévelloppeurs sont-ils des aficionados des musiques de supérette? C'est à s'en convaincre tellement les musiques deviennent agaçantes au bout de 15 secondes d'écoute. Ne parlons pas du public qui accuse un retard par rapport à l'action, et qui encore ne se montre pas enthousiaste outre mesure...Décevant par rapport au reste du jeu, la présence d'un mixage DD faisant penser ici à un gadget rien de plus, on attends les échanges selon la position de la balle oui, mais enclencher le son de la télévision, non enfin le couper pendant les menus reste la meilleure des choses à faire.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 999 min
  Boitier Amaray
   
   
Le mode Online vaut à lui seul l'investissement dans la version Xbox 360, en sachant que la version PS3 en est étrangement dépourvue...bizarre. Les parties en Live apportent une très grande fraicheur à une série jusque-là cantonnée dans le jeu solo. De plus le mode multijoueur est de qualité, et permet des affrontements en simples ou doubles, histoire de faire rénier la loi sur le court du Xbox Live. Rajoutons également des affrontements sur les mini-jeux et vous obtiendrez un mode multijoueur de grande qualité!

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage