dans le même genre
  NEED FOR SPEED HOT PURSUIT ...
  MAFIA : DEFINITIVE EDITION
  JUMANJI : LE JEU VIDÉO (NIN...
  BORDERLANDS 3
  LEGO JURASSIC WORLD (NINTEN...
  (LES COLONS DE) CATAN SUR N...
  F1 2019 EDITION LÉGENDES : ...
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3

du même éditeur
  SONIC BOOM LE FEU ET LA GLA...
  SONIC & ALL-STARS RACING TR...
  SONIC & ALL STARS RACING TR...
  CONDEMNED 2 : BLOODSHOT
  SEGA SUPERSTAR TENNIS
  GHOST SQUAD
  VIRTUA FIGHTER 5
  AFTER BURNER BLACK FALCON
  FULL AUTO 2 : BATTLELINES
  VIRTUA TENNIS 3


Dernières Actus
  DAVID PROWSE L'ACTEUR QUI I...
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...

Bayonetta

Genre Jeux Vidéo
Pays Japon (2010)
Date de sortie samedi 16 janvier 2010
Durée 999 Min
Plateforme Xbox360
Site Internet Site officiel Bayonetta
Sega France
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Non
Non
Non
  Français
Oui
Non
Non

Le Jeu Critique de Pierre Dubarry
  Editeur   SEGA
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  999 min
  Nb Dvd  1
   
   
Quand le créateur du fabuleux Okami, Viewtiful Joe, Devil May cry ou encore du délirant God Hand s'essaye au genre du beat'them'all complètement délirant, cela donne un cocktail détonnant du nom de Bayonetta. Violent mais maîtrisé, adulte mais jamais obscène, ponctué d'un humour pince-sans-rire, voici l'un des jeux qui marque l'année 2010 de son empreinte.


Une sorcière aux formes attendrissantes...

Développé par Platinum Games, Bayonetta est donc un jeu de type beat'them'all, je frappe donc je suis. De prime abord on pourrait le considérer comme un simple clone de la série Devil May Cry, le personnage masculin étant ici remplacé par une magnifique jeune femme, avec des rondeurs devant lesquelles on ne peut que fondre de charme, le tout avec une classe et un style inimitable. Bayonetta, puisque c'est le nom de votre personnage, est donc une sorcière amnésique se réveillant d'un sommeil de 500 ans, qui devra découvrir ce qui a fait son passé et qui elle est vraiment, tout en sauvant le monde évidemment! Votre ennemi? Les anges, et autres créatures du bien, cherchant à anéantir le dernier membre du clan des sorcières... Autant vous le dire, le scénario n'est pas le point fort du jeu, et en fait le jeu l'assume parfaitement puisque les développeurs cherchaient simplement à ce qu'il soit un prétexte teinté d'un humour efficace, puisque ce qui vous poussera réellement à continuer le jeu, c'est sans conteste sa jouabilité exemplaire.



Un rythme frénétique maîtrisé 

L'action est omniprésente à l'écran, sans jamais devenir complètement confus même si la caméra fait parfois quelques caprices, le jeu impose simplement un soupçon de logique et de savoir-faire lors de l'éxécution des combos (une bonne cinquantaine au total). Ajoutons à cela certaines capacités spéciales telles que se transformer en panthère pour courir plus vite lorsque nécessaire,en papillon ou encore en corbeau pour atteindre certains endroits innacessibles. Concernant les armes, Bayonetta possède deux pistolets au niveau de ses talons aiguilles (grrrrr), et deux classiques en mains, pour le reste, le jeu donne ensuite accès à un katana, un fouet pour un style dominatrice assez décalé (mais en phase avec sa combinaison en cuir...), et deux gantelets spéciaux.
 
L'éxecution des combos est assez simple, une touche est dédiée aux coups de poings, une autre aux pieds et une dernière pour les attaques distantes avec les pistolets, mais ce n'est pas tout, puisque le personnage peut également esquiver aussi bien au sol que dans les airs, si le timing est bon d'ailleurs cela enclenche un ralenti spécial permettant d'enchaîner les coups sans briser le combo de départ. Les combats se montrent ainsi d'un dynamisme ravageur, qui imposent cependant une vigilance de tout les instants selon le niveau de difficulté de départ. Le jeu propose d'ailleurs deux modes facile et un mode normal, ce dernier étant le plus intéressant pour les amateurs de challenges, mais aussi le plus technique; les niveaux de difficultés supérieurs se débloquent une fois le jeu terminé.

Pour terminer au chapitre de ces enchaînements, il faut noter les chorégraphies vraiment très stylés, Bayonetta pouvant enchaîner certains séquences en train de faire du breakdance tout en tirant, enchaîner certains coups qui débloquent en fin de combo un coup de poing spécial donné par une créature démoniaque, uppercut faisant virevolter vos ennemis, croyez-moi on ne s'ennuit pas une seule seconde.



Autant le gameplay représente le principal  atout de Bayonetta certes, mais il ne faut surtout pas oublier le level-design et le character-design qui se montrent tout simplement splendides. Les environnements se montrent imposant de beauté, que ce soit dans des décors de type Paradis ou Enfer, le jeu jouant également sur certains effets d'éloignement de la caméra pour montrer le côté imposant de certains décors. Pour le design des personnages, hors Bayonetta (qui je le répète est horriblement sexy), les ennemis sont un mélange d'influences animales, mécaniques et religieuses, effectivement ça peut paraître bizarre dit comme ça, mais croyez-moi l'effet est vraiment réussi. Artistiquement le jeu possède une patte et une identité réellement indéniables.


Conclusion

Bayonetta est une excellent titre, et à plus large échelle le meilleur Beat'them'all 3D qui puisse exister rien de moins. Si on rajoute à ça une patte artistique réellement convaincante, un humour omniprésent, et un gameplay sans cesse renouvellé durant ces 13h de jeu en moyenne que vous proposera le jeu, nous tenons bien-là l'un des titres marquants de cette année. Bayonetta possède également un tel charisme, un tel style et une telle classe ravageuse, que certains commencent à la considérer comme une nouvelle icône du jeu vidéo, une nouvelle concurrente "redoutable" à Lara Croft ?

L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo HD 720p
  Format Cinéma 1.33:1
   
   
Les graphismes de Bayonetta se montrent tout simplement incroyablement beaux, et bénéficient d'un très bon niveau de détails, tout cela sans aucune chute de frame-rate ou autres problèmes techniques, ce à quoi d'ailleurs la version Playstation 3 ne peut prétendre malheureusement, Platinum Games ne s'étant pas occupé du portage sur la console de Sony.

Que ce soit au niveau du design de Bayonetta vraiment très accrocheur, et changeant un peu du style très stéréotypé des héros de jeux vidéo que nous connaissons d'ordre habituel, ou du design des personnages secondaires, des ennemis et des boss titanesques de par leur taille, le jeu est visuellement recherché.

Le Son
 
Côté son, les mêmes thèmes reviennent certes de façon plutôt récurrentes mais n'en deviennent jamais ennuyant, par contre certaines reprises liftées comme celle de Fly to the Moon de F. Sinatra sont disons plus que décalées et suprenantes!

Concernant les doublages en anglais, rien à signaler ils sont d'excellentes qualités, il aurait cependant été sympathique de retrouver également les doublages japonais. Concernant le mixage du jeu, c'est du très classique, et la majorité des informations sonores circulent sur la stéréo avant, épaulée par un caisson souvent mit à contribution, la scène surround se montre par contre beaucoup plus moyenne, quasiment aucun effet ne se faisant entendre sur l'arrière.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray
   
   
Une fois le jeu terminé un nouveau niveau de difficulté se débloque, mais vous offre également des artworks, un jukebox comprenant toutes les musiques du jeu et des modèles 3D de nombreux personnages. Pour le reste, le jeu possède un tel taux de rejouabilité, que vous risquez de batailler pendant un moment à essayer de débloquer tous les combos, accessoires et nouvelles tenues.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage