dans le même genre
  NEED FOR SPEED HOT PURSUIT ...
  MAFIA : DEFINITIVE EDITION
  JUMANJI : LE JEU VIDÉO (NIN...
  BORDERLANDS 3
  LEGO JURASSIC WORLD (NINTEN...
  (LES COLONS DE) CATAN SUR N...
  F1 2019 EDITION LÉGENDES : ...
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3

du même éditeur
  SONIC BOOM LE FEU ET LA GLA...
  SONIC & ALL-STARS RACING TR...
  SONIC & ALL STARS RACING TR...
  BAYONETTA
  CONDEMNED 2 : BLOODSHOT
  SEGA SUPERSTAR TENNIS
  GHOST SQUAD
  VIRTUA FIGHTER 5
  AFTER BURNER BLACK FALCON
  VIRTUA TENNIS 3


Dernières Actus
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...
  NEED FOR SPEED: HOT PURSUIT...

Full Auto 2 : Battlelines

Genre Jeux Vidéo
Pays U.S.A (2007)
Date de sortie vendredi 30 mars 2007
Durée 999 Min
Plateforme PS3
Site Internet Site officiel du jeu chez Pseudo Interactive
Site officiel du jeu chez Sega
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Non
Non
Non

Le Jeu Critique de Frédéric Beaufrere
  Editeur   SEGA
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  999 min
  Nb Dvd  1
   
   

Après le succès en demi-teinte de Full Auto sur Xbox 360, Sega et Pseudo Interactive remettent le couvert pour nous proposer un second Opus, sur PS3 cette fois-ci. L'occasion pour les partenaires de revoir leur copie et tenter d'améliorer significativement le jeu de baston motorisé. Mais à finalement trop s'inspirer de la recette de la première version, Full Auto 2 persiste sur le chemin de la déception en restant perfectible et bien en deçà de ce que l'on aurait pu attendre pour un second volet.

Moi roule, moi tue

Derrière un scénario simpliste décrivant un monde au bord du chaos dont le salut dépend de votre aptitude à exterminer vos concurrents équipés de bolides armés jusqu'aux dents, l'objectif de Full Auto Battlelines est des plus simples : tout casser. A bord de véhicules variés (4x4, berlines, pickups, etc.) dont vous choisissez l'artillerie embarquée (mines, fumigènes, missiles, mortiers, mitrailleuses, etc.), vous participez à des courses effrénées, turbo à la rescousse, dans lesquelles abattre un véhicule qui vous précède est parfois plus simple que de le doubler. La gestion des munitions, des dégâts/réparations et de l'autonomie du turbo s'ajoutent à la conduite, la visée et l'esquive. Tout ceci à des vitesses terrifiantes.
Ajoutez à cela la possibilité de rembobiner l'action comme sur un magnétoscope lors d'une action mal négociée pour la reprendre de manière plus efficace au second passage et vous aurez compris l'essentiel de la licence Full Auto. L'intelligence superficielle des pilotes contrôlés par la console reste des plus basique et créée une difficulté maladroite, doublée d'une maniabilité discutable. Pseudo Interactive à malgré tout pris soin d'intégrer un mode carrière progressif, aux objectifs bien précis, qui vous promènera à travers 6 districts sombres et malfamés de Meridian City.

 Conclusion

A part une légère remise au goût du jour des graphismes du titre, rien de très nouveau dans ce second volet qui reprend la recette du précédent, gameplay et principes étant respectés à la lettre. La puissance de la nouvelle console de Sony permet toutefois de vivre l'intensité de combats dans d'impressionnantes conditions apocalyptiques, les ponts et les immeubles s'écroulant dans des nuages de particules et projections diverses sous les assauts de vos tirs et c'est là sans doute tout le fun du titre qui ne mobilisera probablement que les fans de Full Auto premier du nom.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.78:1
   
   

Mets de l'huile

Visuellement plutôt fin et très fourni, ce qui confirme qu'un petit pas en avant a été fait sur le plan du rendu graphique, le jeu propose une action en course à un rythme élevé, avec destruction des décors qui tombent en miettes ou explosent dans la rue : cascades, véhicules voltigeurs en tous genres et dégradation progressive de la ville sous l'assaut des armes lourdes dont les douilles, les impacts et les particules agrémentent la scène sous une pluie de métal et de feu.

Le point d'horizon très lointain, la métropole gigantesque et les animations de la ville (écroulements, métro aérien, etc.) contribuent à la richesse de l'environnement dans lequel évolue le joueur. Mais tout ceci se fait au détriment du framerate qui subit parfois de ce fait quelques à coups ça et là, surtout lors de poursuites multijoueurs ou lors de jeu solo bien garnis en ravages et autres effets pyrotechniques. C'est presque beau, c'est presque fluide.

Le Son
 

Tony, truand !

En 5.1, le rendu sonore des courses donne lieu a un véritable vacarme qui témoigne de la déferlante de fer, d'huile et de poudre qui inonde l'asphalte dans le vrombissement agressif des véhicules chargés de l'adrénaline de leur pilote. L'ambiance de guérilla urbaine baigne les hauts parleurs sur fond de musique sauvage. L'ensemble réveillerait un mort. Une sauce sonore bien brutale, pour ponctuer la violence de l'action, mais qui saoule un peu à la longue. Certains préféreront donc baisser la musique pour mieux apprécier les déflagrations de leurs victimes.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 999 min
  Boitier Amaray
   
   

Entre humains c'est meilleur

Jouable à deux sur une seule console et jusqu'à huit joueurs en ligne de façon plus ou moins fluide (plutôt moins), Full Auto 2 distrait un moment. Tout casser dans la précipitation et le désordre général divertit, mais sans un scénario solide ni intelligence artificielle à la hauteur en solo, le jeu lasse rapidement.

Les modes multijoueur (course, gladiateur ou équipe gladiateur) gagnent en intensité grâce à l'imputrescible volonté des humains à dresser de vicieux pièges à leurs congénères. Mais Full Auto 2 Battlelines ne restera pas pour autant dans les mémoires du jeu vidéo de ce début de 21ème siècle.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage