dans le même genre
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3
  RESIDENT EVIL 2 (2019)
  ACE COMBAT 7 - SKIES UNKNOW...
  RED DEAD REDEMPTION 2
  POKEMON LET'S GO PIKACHU (S...
  SHADOW OF THE TOMB RAIDER
  LUIGI'S MANSION (3DS)
  DIVINITY : ORIGINAL SIN II

du même éditeur
  ACE COMBAT 7 - SKIES UNKNOW...
  DIVINITY : ORIGINAL SIN II
  DRAGON BALL FIGHTER Z
  DARK SOULS 3
  PROJECT CARS
  STORM (XBOX LIVE ARCADE)
  SOULCALIBUR V
  ACE COMBAT ASSAULT HORIZON
  YOOSTAR 2
  ENTRAÎNEMENT CÉRÉBRAL ET PH...


Dernières Actus
  JOHN WICK PARABELLUM : UNE ...
  LA BANDE ANNONCE OFFICIELLE...
  PREMIER AFFICHE OFFICIELLE ...
  ONCE UPON A TIME... IN HOLL...
  AVENGERS ENDGAME : DISNEY D...
  ALADDIN : LA BANDE ANNONCE
  DISPARITIONS DE LUKE PERRY ...
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX : L...

Wet

Genre Jeux Vidéo
Pays U.S.A (2009)
Date de sortie vendredi 18 septembre 2009
Durée 500 Min
Plateforme Xbox360
Site Internet Site officiel Wet
Site officiel Besthesda Softworks
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Non
Non

Le Jeu Critique de Pierre Dubarry
  Editeur   Namco
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  500 min
  Nb Dvd  1
   
   
Nous vous présentons aujourd'hui le test d'un jeu très particulier, Wet de A2M, jeu d'action au croisement entre des gunfights à la Max Payne ou Stranglehold avec une dose de fun à la Total Overdose, à la différence qu'ici vous incarnerez Rubi, une jeune femme à qui il ne vaut mieux pas chercher des noisettes...Suivez le guide pour notre test Xbox 360 de Wet.


Rubi, une amie qui vous veut du bien

Il est vrai que les jeux s'inspirant plus ou moins directement du cultissime Max Payne sont légions, mais aucun à la hauteur du maître même si certains essais tels que Stranglehold en sont un bel hommage. Nous avons donc assisté à la naissance de jeux qui se suivaient et se ressemblaient terriblement, exception faite de Total Overdose, jeu PS2,PC et Xbox sortit il y a quelques années et qui à su incorporer une dose de fun pour essayer d'explorer une voie différente, en exploitant notamment un système de figures qui rapportaient des points de combos.
Wet que nous vous présentons aujourd'hui fait penser par bien des côtés à ce titre, notamment sur l'humour omniprésent (même si ici vraiment un humour assez gore, pour adulte!), et le système de figures qui permet au joueur selon le nombre d'ennemis tués et les positions adoptés, de remplir sa jauge de combos, qui en plus de rapporter de l'argent pour différentes améliorations permet également de régénérer la barre de santé beaucoup plus vite, pratique.

Pour le reste, Rubi est une véritable panthère, elle saute dans tout les sens, adopte des postures lors des gunfights qui feraient palir certains médaillés Olympique, on ne lui la fait pas à elle, elle pourrait vous tuer 10 hommes avec deux balles seulement c'est vous dire. Car Rubi en plus d'être une athlète hors-pair, est une tueuse des plus efficace, aux courbes aussi aguichantes que mortelles...Donnez lui deux pistolets, ou n'importe quel arme et elle vous montrera à quel point sa réputation n'est plus à faire. Froide, très crue, violente, Rubi nous fait un peu penser à Uma Thurman dans Kill Bill, et la référence ne s'arrête pas seulement là! L'univers même du jeu, les dialogues, le filtre "vieux film" ou le fait qu'elle manie le katana en sont la preuve, pire comme référence. Le scénario qui plus est est une histoire de? je vous le donne en mille : vengeance. Cependant, le scénario de Wet étant ce qu'il est, il demeure plus une enchaînement de situations plutôt que du réel hommage, raté.


Wet Kill? Bill Wet?

Le seul soucis est que malheureusement le jeu pêche quand on commence à gratter, la jouabilité bien qu' agréable souffre de quelques petits soucis par ci par là, on notera quelques problèmes de caméras, des bugs de collisions ,ou un sentiment de répétitivté à la longue qui finit par lasser le joueur le moins chevronné. Le constat est simple, le jeu manque cruellement de rythme et de constance, et ce ne sont pas les phases plus ou moins ratées de QTE, quelques phases de plateformes sommaires, ou le mode "furie" de Rubi qui y changeront quelque chose.
Pourtant le jeu ne manque pas de charme, et on se surprend à avoir au fil du temps un certain capital "sympathie" pour le jeu même s'il est imparfait, notamment sur certains niveaux comme celui de l'autoroute enchaînant avec brio rythme effréné et phases de QTE ici réellement prenantes et bien pensées.

Seulement autant vous prévenir, Wet n'est pas un jeu tout public, mais mérite sa classification PEGI interdit au moins de 18 ans, les insultes fusent, les morceaux de têtes, bras, jambes volent, le sang gicle tout cela dans une ambiance résolument tarantinesque. Profitons de cette parenthèse pour vous parler de l'arsenal de Rubi, pas très etoffé mais efficace, elle a ainsi à sa disposition revolvers, fusils, mitraillettes et fléchettes explosives, toutes ces armes peuvent être upgradés en fin de mission avec l'argent gagné selon vos prouesses acrobatiques notamment sur la précision, l'efficacité ou les capacités de chargeurs. On pourra apprendre à Rubi de nouvelles positions (j'avoue le terme est un peu maladroit peut-être) pour faire goûter à vos ennemis le goût d'amertume de Rubi.


Conclusion

Au final, Wet est le parfait exemple du jeu non fini, bugs, caméra capricieuse, répétitif, peu innovant parfois même ennuyant...Mais comme dit plus haut, il est indéniable que Rubi bénéficie d'un fort capital sympathie, on se surprend allégrement à y retourner histoire de se refaire une petite partie, car malgré ses défauts Wet conserve d'un autre côté de belles qualités COMME son ambiance et le personnage de Rubi, même si pas assez comparé aux différents soucis du jeu. Au final Wet est un jeu à essayer avant d'acheter, un jeu qui se savoure à doses réduites pour éviter toute surdose de prescription.

L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo HD 720p
  Format Cinéma 1.33:1
   
   
Graphiquement le bilan est vraiment très mitigé, d'un côté Rubi bénéficie d'une modélisation convenable tout comme les protagonistes principaux, enfin pour certains, et d'un autre on assiste à un level-design très répétitif en manque cruel de variété, des ennemis qui se ressemblent quasiment tous, des textures simplistes, une gestion des collisions douteuses et j'en passe la liste est longue...Wet n'est pas un beau jeu c'est évident, mais pas moche non plus, passable alors qu'avec un peu plus de travail notre rétine aurait été un peu plus contenté.

Le Son
 
La piste Dolby Digital 5.1 se montre d'une belle efficacité, notamment lors des phases de gunfights, les balles fusent dans la pièce (même si assez grossièrement), les explosions réveillent le caisson, et la scène arrière sans se montrer vraiment un modèle du genre est plutôt présente dans l'ensemble même s'il faut avouer que la stéréo avant se montre présente plus que de rigueur parfois. Les doublages par contre, excepté Rubi, sont vraiment horribles, on se croirait dans un film de série Z avec un doubleur français prenant un accent chinois très caricatural on en rigole encore...A noter qu'en passant la console en anglais, vous profiterez du doublage de Rubi par la non moins charmante Elisa Dushku...La bande-originale du jeu par contre est tout simplement superbe, très soigné, et montre là encore une influenceune parallèle aux films de Tarantino.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray
   
   
Quelques défis, biographies des personnes, des pistes audios isolées( excellente idée ici), artworks, des singes à collectionner en parcourant les niveaux et un mode de difficulté balles en or une fois le jeu terminé. Moyen.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage