dans le même genre
  CAROLE KING LIVE AT MONTREU...
  NASHVILLE IN CONCERT AT THE...
  BEEGEES ONE FOR ALL TOUR : ...
  ALAN JACKSON KEEPIN'IT COUN...
  THE BEACH BOYS : PET SOUNDS
  THE EVERLY BROTHERS : HARMO...
  MIKA : SINFONIA POP
  LADY ANTEBELLUM : WHEEL'S U...
  SHANIA TWAIN : STILL THE ON...
  LADY ANTEBELLUM : OWN THE N...

du même éditeur
  IL ÉTAIT UNE FOIS... LA VIE
  STALINGRAD
  CHARLIE ET SES DRÔLES DE DA...
  JULIE ET JULIA
  MADO FAIT SON SHOW !
  THE CRAFT , DANGEREUSE ALL...
  TRANSSIBERIAN
  MOTEL 2
  LE TÉMOIN AMOUREUX (BLU-RAY...
  PRISON


Dernières Actus
  GODZILLA II : ROI DES MONST...
  LE BAT-SIGNAL PROJETÉ DANS ...
  CONCOURS DVDCRITIQUES : GAG...
  CONCOURS DVDCRITIQUES : GAG...
  LE PROGRAMME IMAX ENHANCED ...
  COFFRET 4 DVD SUITS SAISON ...
  JACK RYAN SAISON 1 EN DVD E...
  4 TITRES REJOIGNENT LE CATA...

Malicorne Concert Exceptionnel aux Francofolies de la Rochelle

Genre Pop Folk
Pays FRANCE (2010)
Date de sortie lundi 7 mars 2011
Durée 105 Min
Réalisateur Olivier Kowalski
Avec Gabriel Yacoub, Marie Sauvet, Laurent Vercambre, Hugues De Courson, Olivier Kowalski, Gilles Chabenat, Yannick Hardouin, Jean-Claude Camors, Pierre Ganem, Jean-Yves Lacombe, JP Nataf, Tété
Producteurs Gérard Pont
Scénaristes Malicorne
Compositeur Malicorne
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Non
Non
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Sony BMG
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  105 min
  Nb Dvd  1
   
   
L’aventure Malicorne fut des plus belles. Elle se termina un soir d’après concert par un vote à main levée et à l’unanimité. Il fut décidé en toute amitié d’arrêter car des envies nouvelles appelaient ses protagonistes. Il fut décidé dans le même temps que jamais le groupe ne se reformerait, promis, juré ! Heureusement ce type de promesse n’a de légende que lorsqu’elle est violée.

Notamment grâce à la persévérance de Gérard Pont, directeur des Francos, qui voulait revoir un jour sur scène ce groupe marquant de la scène rock régionale. La formation qui naquit sous la coupe de Gabriel Yacoub, fit les grandes heures de la musique pop-folk en s’inspirant des chants traditionnels régionaux, avec un brin de médiéval, grâce en l’occurrence à l’utilisation d’instruments peu courants comme la mandoloncelle ou encore le cromorne, ainsi qu’un choix délibéré de ne pas reprendre systématiquement les grands standards de la musique celtiques comme le fit Alan Stivell. Avec des sonorités propres et une approche résolument nouvelle de la musique traditionnelle, le groupe « Malicorne » s’est imposé comme une formation rigoureuse et une référence de la musique Folk française.

Il était donc logique que le festival des Francofolies de La Rochelle fasse renaitre de ses cendres ce groupe qui s’était juré de ne pas se reformer. Ainsi, plus de 20 ans après leur séparation, Gabriel Yacoub, Marie Sauvet, Hugues de Courson et Laurent Vercambre, reviennent sur scène comme pour rire en replongeant dans les titres qui les rendit célèbres et parviennent à retrouver ce plaisir presque intact de jouer ensemble. Et qu’en est-il du public ? Est-il toujours prêts à plonger dans une époque oubliée et abandonnée aux bons vouloirs d’éditeurs musicaux ? Retrouvera-t-il la même sensibilité du groupe ? La réponse est à l’évidence oui, puisque les réactions ne se font pas attendre et comme pour prouver à tout le monde que ce groupe reste toujours une référence, le nouvelle garde vient en renfort en les personnes de JP Nataf, Tété, Karl Zéro ou encore les membres de Jil is Lucky. Les jeunes viennent rendre hommage aux anciens puristes d’une musique bretonne qui, cette année encore, renait en un cycle commercial perturbant.

Car il faut bien le dire, Gérard Pont a eu l’inspiration forte de faire revivre « Malicorne », pour prouver, avant la déferlante Nolwenn Leroy et ses reprises sans originalités des plus grands succès bretons, que la musique régionale c’est avant tout un travail rigoureux, une sensibilité évidente, une inspiration permanente et ce n’est pas uniquement « La jument de Michao ». Les anciens, partis vivres d’autres aventures enrichissante, donnent une grande leçon de maitrise, d’humilité et de plaisir. Et même si parfois la voix se fait un peu instable, ou les instruments distordants, la magie opère toujours et l’on en vient à espérer que le groupe retrouve le goût du travail ensemble et reprenne la route des studios pour une nouvelle aventure sensoriellement musicale.

En conclusion, il n’est point besoin d’être adepte pour plonger dans l’univers de ce groupe folk des années 70, pour plonger dans l’univers si merveilleusement soigné de « Malicorne ». Une preuve supplémentaire que les « Francofolies » reste un festival à part qui privilégie la qualité à la rentabilité. Bravo !

L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   
Une image soignée, un travail qui met en valeur le concert. Les contrastes sont de très bonnes tenues et donnent une réelle profondeur à l’ensemble. Les couleurs quand à elles gardent une véritable identité servant à merveille les choix de lumière et l’ambiance du concert. Un bon moyen de découvrir ce groupe, si ce n’est déjà fait !

Le Son
 
Une piste 5.1 qui se met effectivement bien au service de la musique du groupe « Malicorne », et qui lui rend autant hommage que le festival qui le fit renaitre. La spatialisation reste de qualité et la dynamique tout aussi efficace.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 45 min
  Boitier Amaray
   
   
Un documentaire passionnant sur la renaissance de ce groupe et donc sur la préparation de ce concert évènement. Un véritable plaisir !

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage