du même réalisateur
  SMASH : SAISON 1

dans le même genre
  MAMA MIA! HERE WE GO AGAIN
  THE GREATEST SHOWMAN
  PITCH PERFECT 3
  GREASE : EDITION 40ÈME ANNI...
  LA BELLE ET LA BÊTE (LIVE 2...
  RÉSISTE : LA COMÉDIE MUSICA...
  HONEY 3 : DARE TO DANCE
  SWEET CHARITY
  CAR WASH
  XANADU

du même éditeur
  BORSALINO
  FUTURE WORLD
  LA FOLLE JOURNÉE DE FERRIS ...
  BLACKKKLANSMAN
  SKYSCRAPER
  THE EXPANSE : SAISON 2
  AMERICAN NIGHTMARE 4 : LES ...
  MAMA MIA! HERE WE GO AGAIN
  JURASSIC WORLD : FALLEN KIN...
  CHICAGO MED : SAISON 2


Dernières Actus
  REDÉCOUVREZ PHANTOM MANOR D...
  KLIPSCH LANCE UN CONCOURS D...
  POWERDVD 19 : COMPATIBLE 8K...
  KING KONG 2019 : DISPONIBLE...
  HAWAII 5-0 : SAISON 8 EN CO...
  DISNEY DÉVOILE :"LE ROI LIO...
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX LA ...
  NETFLIX DÉVOILE SA NOUVELLE...

SMASH Saison 2

Genre Comédie musicale
Pays USA (2012)
Date de sortie mardi 15 avril 2014
Durée 714 Min
Réalisateur Thérésa Rebeck
Avec Debra Messing, Katharine McPhee, Jack Davenport, Megan Hilty, Anjelica Huston, Christian Borle, Andy Mientus, Jeremy Jordan
Producteurs Thérésa Rebeck, Neil Meron, Craig Zadan et Steven Spielberg
Scénaristes Divers
Compositeur Divers
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non
  Anglais
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Universal
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  714 min
  Nb Dvd  5
   
   
« Bombshell », le spectacle sur Marylin Monroe est un succès, il faut maintenant confirmer sa réussite en le produisant à Broadway dans le but ultime de recevoir des récompenses, afin que tout le monde puisse profiter dans sa carrière de la réussite de ce spectacle. Mais les choses changent lorsque Karen rencontre Jimmy et Kyle, deux jeunes artistes pleins de rêves dans la tête. 
Dans l’univers des séries musicales, les ados ont « Glee », les parents avaient : « Smash ». Seulement cette fois-ci exit l’excitation de la première saison, les premiers épisodes, laissent entrevoir rapidement le désastre qui a causé sa perte. Les auteurs, semblent au point mort. Plus aucune inspiration, et ils tentent alors vainement de relancer une autre intrigue, autour d’un nouveau spectacle, avec en filigrane, la guerre de producteur que se livrent Hellen et son ex-mari. Malheureusement, chaque fois que les auteurs ont une bonne idée, ils l’engloutissent dans un flot permanent d’autres idées plus mal tenues les unes que les autres. Le jeune barman a du talent, mais dès que karen tombe sous le charme il s’enfuie, dès qu’une intrigue elle finit systématiquement par retomber comme un vieux soufflé. 
Exit les reprises qui avaient donné du pep’s à la première saison, idem pour les morceaux que l’on gardait en tête longtemps. Cette fois-ci la série patine gravement, au point que l’on imagine aisément des auteurs assommés par la pression de producteurs face à un désastre naissant. Tout le monde semble courir partout, mais jamais dans le même sens et encore moins dans la bonne direction.
Le scénario manque, totalement sa cible et ne parvient pas à se renouveler. On s’ennuie gravement cette fois-ci dans cette saison ! Et même si en milieu de saison les auteurs tentent de jouer la carte de l’émotion et la dérive de certains artistes écorchés, cela ne suffit pas à sauver le navire de la perdition annoncée. Les nouveaux personnages : Kyle et Jimmy sont tout juste irritant, avec le premier flanqué de répliques aussi insipides que celle de « Sous le Soleil » et un autre faussement rebelle qui irrite plus qu’il ne touche. D’autant que ces deux personnages qui se veulent le reflet de l’humilité et de l’artistique, manquent de profondeur et sont maladroitement dessinés.
D’ailleurs on sent la distribution mal à l’aise avec ce manque d’inspiration, Katherine MacPhee (Shark 3D) et Megan Hilty (Dorothy of Oz) assurent le show, mais n’arrivent plus à toucher le public comme dans la première saison. Et Debra Messing (Will & Grace) qui nous avait ravi de sa présence et donnait la touche sentimentale à l’ensemble avec un véritable talent, semble subir son histoire sans réellement y croire. Mais la palme revient tout de même au duo Andy Mientus et Jeremy Jordan tout juste à hurler de désespoir dans des prestations d’une naïveté et d’une fausseté rarement atteinte.
En conclusion, la saison 2 de  « Smash » sonne évidemment comme un chant du cygne prématuré, par manque d’inspiration certainement, par panique réelle et visible au sein de l’équipe créatrice. Plus personne ne semble à la barre et le bateau à logiquement coulé de manière définitive. Dommage !


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   
Une image soignée qui montre le soin apportée à l’ensemble. Car la série par son ambiance de paillettes et de strass, avait besoin de contrastes suffisamment solides pour pouvoir lui donner un relief cohérent, le transfert en dvd lui permet de se montrer sous un autre jour. Le grain n’est pas trop pesant et les couleurs sont suffisamment soutenues pour donner une réelle profondeur à l’ensemble.

Le Son
 
Une piste DTS HD Master audio 5.1 qui ne fait pas dans la surbrillance, mais se montre efficace dans les effets sonores. Les numéros musicaux qui sont la marque de fabrique de la série, et l’ensemble des canaux est mis à contribution. Une belle édition qui met particulièrement bien en valeur l'ensemble.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 20 min
  Boitier Amaray
   
   
Côté bonus, forcément, nous avons le droit au minimum syndical avec des scènes coupées et un bêtisier.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage