dans le même genre
  LE DÉFI DU CHAMPION
  POUR UN GARÇON
  TOUT SIMPLEMENT NOIR
  TANDEM
  TANGO
  MYSTERY MEN
  RETOUR À ZOMBIELAND
  LA VÉRITÉ SI JE MENS : LES ...
  MON CHIEN STUPIDE
  DOWNTON ABBEY LE FILM

du même éditeur
  MR. SLOANE
  SOUTHCLIFFE
  COMBATIENTES
  MADE IN FRANCE
  MINUSCULE, LA VALLÉE DES FO...
  SACRIFICE
  THE FEAR
  A L'OMBRE DE LA RÉPUBLIQUE
  LA GIFLE
  A YOUNG DOCTOR’S NOTEBOOK


Dernières Actus
  DAVID PROWSE L'ACTEUR QUI I...
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...

A Young Doctor's Notebook Saison 2

Genre Comédie
Pays GB (2014)
Date de sortie mardi 7 octobre 2014
Durée 104 Min
Réalisateur Robert McKillop
Avec Daniel Radcliffe, Jon Hamm
Producteurs Clelia Mountford
Scénaristes Mark Chappell, Shaun Pye et Alan Connor
Compositeur Divers
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Non
Non
Non
  Français
Oui
Non
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Editions montparnasse
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  104 min
  Nb Dvd  1
   
   
Fraîchement désintoxiqué et retrouvant un certain goût à la vie, le Docteur Mickhaïl se souvient de l’année 1918. Une année marquée par la guerre civile qui s’amplifie et se rapproche de l’hôpital où il est toujours mobilisé. Alors même que sa consommation de morphine devient un véritable problème pour lui et son entourage, le jeune médecin tombe sous le charme d’une jeune et belle aristocrate, Natasha. 

Est-ce qu’il existe une vie après « Harry Potter » ? La réponse semble être : « Evidemment que oui ! », particulièrement lorsque l’on s’appelle Daniel Radcliffe (Harry Himself) et que l’on a décidé de ne pas se laisser enfermer dans un style pour pouvoir jouir d’une liberté de composition à la hauteur de ses ambitions. Le résultat est tout juste stupéfiant. La métamorphose est totale, le jeune homme se plonge corps et âmes dans ce rôle de jeune médecin diplômé, qui va petit à petit sombrer dans la folie et dans la dépendance à la morphine.

Décalé et bourré d’humour noir, la saison 2 de cette série anglaise confirme dès le départ ce ton résolument sarcastique entre les personnages et les différentes aventures qui avaient fait le succès de la précédente saison. Dans cette nouvelle année, le docteur doit maintenant, plus que jamais se battre contre ses propres sentiments, à commencer ses relations avec Pélagie la sage-femme, ou encore l’attirance maladroite qu’il éprouve pour Natasha, mais encore et surtout il devra encore lutter contre son addiction pour la morphine.
Le scénario sait se libérer de certaines obligations scénaristiques pour mieux entraîner dans une aventure qui mélange subtilement l’humour anglais et la folie russe. Le scénario oscille avec prudence et intelligence entre burlesque, cynisme, assume un humour noir parfois débridé, mais parvient aussi à y glisser un brin d’émotion juste, notamment autour du personnage de Pélagie.

Tout en sobriété, la mise en scène est efficace et ne fait pas dans le sensationnel, bien au contraire. Les plans sont serrés pour mieux contraster avec les décors extérieurs enneigés et déserts. Un choix arbitraire qui a pour utilité de nous faire ressentir le besoin d’évasion du médecin, lorsque le manque se fait sentir. Le soin apporté aux décors est absolument saisissant, notamment dans l’officine  de cet hôpital de campagne.

En conclusion, pour sa deuxième saison « A young Doctor’s Notebook » confirme tout le bien que l’on pouvait penser de cette mini-série. Réjouissante à l’humour subtilement dosé, le duo fonctionne à merveille, et la reconversion de Daniel Radcliffe semble définitivement actée. 


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.77:1
   
   
Dans l’ensemble l’image est de bonne tenue avec des couleurs bien pesées et des contrastes qui donnent une véritable profondeur à l’ensemble. La série jouant sur des couleurs un peu chaudes ou alors résolument froide comme le vert et le gris, il fallait un support qui ne soit pas trop en défaillance ou en saturation. Le travail de transfert et de très bonne qualité.

Le Son
 
Côté son c’est un peu la déception, car la piste Stéréo, si elle semble soignée, n’offre qu’une vision complémentaire très limitée de ce que l’on aurait aimée entendre. L’immersion dans la série se fait donc lentement et avec beaucoup d’effort de la part du spectateur, qui aurait bien aimé entendre la bûche éclater ou le bois craquer. 

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray avec fourreau cartonné
   
   
Pas de Bonus !

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage