du même réalisateur
  JE SUIS UN ASSASSIN

dans le même genre
  PHOTO DE FAMILLE
  LE CERCLE LITTÉRAIRE DE GUE...
  AU-REVOIR LÀ-HAUT
  PATIENTS
  T2 TRANSPOTTING
  MÉDECIN DE CAMPAGNE
  SALÉ SUCRÉ
  LA FIN DU JOUR
  JOY
  SEUL SUR MARS

du même éditeur
  CHACUN POUR TOUS
  GALVESTON
  PHOTO DE FAMILLE
  KIN : LE COMMENCEMENT
  DÉTECTIVE DEE : LA LÉGENDE ...
  THE LOST SOLDIER
  COMMENT TUER SA MÈRE
  LES MUNICIPAUX
  ESCOBAR
  HANA-BI


Dernières Actus
  POWERDVD 19 : COMPATIBLE 8K...
  KING KONG 2019 : DISPONIBLE...
  HAWAII 5-0 : SAISON 8 EN CO...
  DISNEY DÉVOILE :"LE ROI LIO...
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX LA ...
  NETFLIX DÉVOILE SA NOUVELLE...
  NETFLIX ANNONCE LA SAISON 3...
  LE PALMARÈS DU FESTIVAL SÉR...

La nouvelle vie de Paul Sneijder

Genre Comédie dramatique
Pays Fran (2016)
Date de sortie mercredi 12 octobre 2016
Durée 110 Min
Réalisateur Thomas Vincent
Avec Thierry Lhermitte, Géraldine Pailhas, Guillaume Cyr
Producteurs Pierre Forette et Thierry Wong
Scénaristes Yaël Cojot-Goldberg et Thomas Vincent
Compositeur Philippe Deshaies, Lionel Flairs, Benoît Rault et Antoine Bedard
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   M6 vidéo
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  110 min
  Nb Dvd  1
   
   
Suite à un rarissime accident, Paul Sneijder ouvre les yeux sur la réalité de sa vie de « cadre supérieur » à Montréal : son travail ne l’intéresse plus, sa femme l’agace et le trompe, ses deux fils le méprisent…Comment continuer à vivre dans ces conditions ? En commençant par changer de métier : promeneur de chiens par exemple ! Ses proches accepteront-ils ce changement qui le transformera en homme libre ?

A première vue le film de Thomas Vincent (Versailles), n’est pas le film de auquel on pouvait s’attendre. D’abord parce que le personnage en question qui semble si souriant sur l’affiche est en fait un homme profondément blessé qui chercher un forme de rédemption et  de survie dans l’effacement quasi systématique de ce qu’était sa vie d’avant son accident. Un choix qui n’est pas sans impact sur ses proches et sur les gens qui les entourent, mais surtout sur le spectateur qui sera amené à se poser bien des questions durant ce film, dont le sujet principal reste le deuil et la dure renaissance d’un survivant.

Et puis à y regarder de plus près, pas tant que ça ! Car finalement, on y voit un homme seul noyé dans un espace immensément vide. Comme plongé dans une sorte de méditation sombre, Paul Sneidjer apparaît beaucoup euphorique que sur l’affiche cinéma du film et nous donne donc un peu plus d’indices sur la teneur que prendra le film. Car, effectivement, « La nouvelle vie de Paul Sneijder » n’est pas une comédie pur jus, mais plutôt une comédie dramatique, dans laquelle se mélange la tristesse, la recherche improbable d’une nouvelle existence, plus invisible, plus éloignée de la précédente comme pour effacer les douleurs, et ne pas avoir à se confronter à chaque objet du souvenir.

Et la mise en scène de Thomas Vincent a cela d’efficace qu’elle transpose l’action au Canada, en plein hiver, pour mieux profiter des couleurs glaciales, un peu sombres de cette saison qui résonne tellement avec  l’état d’esprit de son héros. Alors, la caméra se fait présente, proche de Paul pour mieux capter sa détresse, sa réflexion solitaire. Et c’est bien de solitude dont il est question, celle qui provoque un tel accident. Une solitude où l’esprit tente de se reconstruire pendant que les proches font des projets d’une indélicatesse rare. Et l’homme comme pour se révolter ou se faire entendre prend toutes les décisions qui vont à l’inverse de ce que les autres attendent. Et heureusement, il y a parfois les rencontres qui viennent tenir l’édifice et permettre à Paul de se projeter au loin.

Côté distribution Thierry Lhermitte (Quai D’Orsay) est saisissant de gravité et d’insouciance dans le rôle de ce personnage qui cherche à donner un nouveau sens à sa vie pour mieux effacer les trauma de sa précédente. L’acteur qui nous avait déçu sur « Quai D’Orsay » revient plus touchant que jamais et plus juste dans ce personnage à la fois brisé et combatif.

En conclusion « La Nouvelle vie de Paul Sneijder » est un film touchant, magnifiquement mise en scène par Thomas Vincent, qui a eu l’intelligence de traiter son sujet avec beaucoup de subtilité. Grâce à l’interprétation forte en émotion de Thierry Lhermitte, le film est certainement l’une des plus belles surprise de l’année 2016.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.40:1
   
   
Le réalisateur a choisi une image volontairement froide qui donne à son film un aspect un peu austère, vide et toute en nuance. Les couleurs sont forcément entre clair et obscure mais donnent toute sa qualité à la photographie du film. Les ambiances sont parfaitement retranscrites et le support lui rend un hommage appuyé. Les contrastes dont un volume et une profondeur à l’image à la hauteur de l’ensemble.

Le Son
 
La piste Dolby Digitale 5.1 se révèle d’une grande précision et permet au film d’appuyer encore un peu plus son ambiance particulière. La musique vient parfaitement habiller l’ensemble pour donner des transitions de grandes qualités. Jamais dans l’excès, la piste sonore est parfaitement bien harmonisée pour que les dialogues ne soient pas effacés par la musique ou les effets sonores.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 30 min
  Boitier Amaray
   
   
Le making of, même s’il est intéressant, ne parvient toutefois pas à être totalement emballant. Toutefois l’ensemble de l’équipe revient sur cette aventure et comment ils abordèrent l’histoire et les personnages.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage