dans le même genre
  JABBERWOCKY
  MON COUSIN
  LA VOIX DU SUCCÈS
  LE DÉFI DU CHAMPION
  POUR UN GARÇON
  TOUT SIMPLEMENT NOIR
  TANDEM
  TANGO
  MYSTERY MEN
  RETOUR À ZOMBIELAND

du même éditeur
  MON COUSIN
  PETIT PAYS
  TANDEM
  TANGO
  L'ENFER DES ANGES
  MONSIEUR HIRE
  PAR UN BEAU MATIN D'ÉTÉ
  TERMINATOR : DARK FATE
  LA ROUE
  FAUBOURG MONTMARTRE


Dernières Actus
  TEUFEL CINEBAR LUX SURROUND...
  HOME-CINÉMA ET HI-FI (OU L’...
  LA BANDE ANNONCE DE CRUELLA...
  CÉSARS 2021 : ET LES NOMINÉ...
  DISPARITION DE JEAN CLAUDE ...
  THE CRAFT : LES NOUVELELS S...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : DEGOB...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : SCHOT...

T'as Pécho ?

Genre Comédie
Pays FR (2020)
Date de sortie mercredi 2 décembre 2020
Durée 98 Min
Réalisateur Adeline Picault
Avec Paul Kircher, Ines D'Assomption, Ramzy Bedia, Vincent Macaigne, Sophie-Marie Larrouy, Rénély Alfred, Max Fidèle, Théo Gross
Producteurs Nicolas et Eric Altmayer
Scénaristes Adeline Picault
Compositeur Valentin Hadjaj
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Fox pathé europa
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  98 min
  Nb Dvd  1
   
   

Arthur, 15 ans, a un coup de foudre pour Ouassima, qui ne le regarde même pas… Alors que lui n’a jamais pécho, elle sort avec Matt, le beau gosse du collège. Pour s’approcher d’elle, Arthur rassemble une bande de losers célibataires et lui propose de leur donner des cours de péchotage, à 10 euros la leçon. Dans les vestiaires de la piscine, débute alors un long apprentissage intime et collectif sur « les filles et l’amour : mode d’emploi ».


Pour son premier film, la réalisatrice Adeline Picault a puisé dans une question qui l’obsède depuis l’adolescence : « Comment peut-on parler d’un mode d’emploi, alors qu’il n’y a rien de si mouvant que ce sentiment ? ». Du coup la réalisatrice, s’est mise à écrire une histoire dans laquelle, un jeune homme pas forcément à l’aise avec les filles décide de demander à celle pour qui il a eu un coup de foudre. Et si la bande annonce promet un film sur la lignée de la série de Netflix : « Sex education » autant le dire, le scénario de la réalisatrice va beaucoup plus loin que cela. Elle cherche avant tout à s’éloigner de la simple mécanique de séduction que certain aimerait bien cadrer ou se prendre pour des spécialistes. Ici, même si le sexe, ne se tient jamais très loin, il reste pourtant à distance. La réalisatrice signe une histoire pleine de pudeur, où elle ne cherche pas à choquer, mais au contraire à porter ses adolescents dans des aventures aussi proche des attentes des spectateurs, tout en cherchant à les en éloigner. Car, au-delà d’une histoire de séduction obsessionnelle, ces ados vont d’abord devoir apprendre à s’aimer eux-mêmes, à trouver la confiance qui leur manque.


Filmé comme le témoin privilégié de leurs évolutions, le film va d’abord nous donner une leçon subtile et bien dessinée de tolérance et de vie. Dans cette histoire, il n’y a pas de couleurs, pas de religion, il y a simplement des ados qu’ils soient dans la norme ou pas, mais qui partagent, finalement, les mêmes problèmes : trouver leur place dans le monde qui les entoure, s’identifier par rapport aux parents. Jamais dans le voyeurisme, mais plutôt dans la légèreté et la pudeur, la réalisatrice tord le coup en douceur aux clichés de l’amour et montre ce qu’il y a de plus beau dans ce sentiment : la spontanéité et la simplicité. Les héros ne vont pas s’aimer parce qu’ils vont respecter une méthode, non, ils vont simplement trouver l’amour parce qu’ils sont eux-mêmes et qu’ils ne cherchent pas à farder leur nature.


Evidemment la très bonne surprise de ce film à la simplicité désarmante ce sont les jeunes acteurs à commencer par Paul Kircher (Capitaine Marleau). Le jeune comédien impose son visage lumineux, son sourire solaire qui fait immédiatement sourire le spectateur et le fait se sentir bien. L’acteur illumine le film de sa présence par une simplicité évidente et une gestuelle propre. Face à lui la charmante Ines D’Assomption (La Flamme) ne se laisse pas impressionner par son personnage et encore moins par les autres acteurs. Elle dégage une force et un charme qui font mouche dés sa première scène. Et même lorsqu’elle s’oppose à Ramzy Bedia (Tout Simplement Noir), elle sait capter l’attention et impose son personnage sans sourciller, le moins du monde. Bien sûr nous nous arrêtons sur les personnages principaux, mais il est bon de souligner que toute la distribution est la hauteur de l’attente et chacun impose un style et une maitrise, qui, notamment pour les jeunes qui n’avaient jamais tourné de film force le respect.


En conclusion, « T’as Pecho ? » est un premier film de la réalisatrice Adeline Picault qui sonne comme un coup de maitre. Son scénario et sa mise en scène sont emplis de pudeur et de bienveillance qui font de cette comédie, non seulement une réussite mais en plus un film idéal pour montrer aux ados et à leurs parents qu’il n’y a pas de méthode pour aimer ou être aimer si ce ne sont les plus importantes : être soi-même et respecter l’autre. La distribution est de très grande qualité.




L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.35:1
   
   
Dans l’ensemble l’image est de bonne tenue avec des couleurs bien pesées et des contrastes qui donnent une véritable profondeur à l’ensemble. Le film jouant sur les différentes ambiances : Colorées en extérieures, et plus sombres lors des soirées ou lorsque les choses ne vont pas forcément bien, il fallait un support qui ne soit pas trop en défaillance ou en saturation. Le travail de transfert et de très bonne qualité et le film se regarde avec beaucoup de plaisir.

Le Son
 
Une piste Dolby Digital 5.1, totalement en accord avec le film et avec ses besoins. La répartition est minutieuse, et les voix ne sont pas trop en retrait.  La dynamique de l’ensemble nous, immerge au cœur de l’action du film et nous conforte dans notre position de témoin. 

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 20 min
  Boitier Amaray
   
   
Une interview façon « Burger Quizz », mais que nous ‘n’avons pas reçu en visionnage.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage