Mémoire effacée

Titre Original
The Forgotten
Pays
Etats-Unis (2005)
Date de sortie
mardi 7 juin 2005
Durée
87 Min
Réalisateur
Producteurs
Bruce Cohen, Dan Jinks & Joe Roth
Scénaristes
Gerald Di Pego
Compositeur
James Horner
Format
Dvd 9
Site Internet
Informations
Complémentaires
"Et si tout ce que vous avez vécu n'était jamais arrivé?"
Langues
PCM
Label
SS.Titres Film
SS.Titres Bonus
SS.Titres Commentaire
Italien
Oui
Non
Non
Anglais
Oui
Non
Non
Français
Oui
Non
Non
Le Film
Critique de Christophe Gauthier
Editeur
Edition
Standard
Label
Zone
2
Durée Film
87 min
Nb Dvd
1

Le pitch

 Telly Pareta (Julianne Moore) s’efforce de faire le deuil de son fils Sam, décédé dans un accident d’avion. Au bord de la rupture, son mari (Anthony Edwards) et son psychiatre (Gary Sinise) lui intiment qu’elle est frappée de paramnésie, qu’elle a créé de toutes pièces les souvenirs de son fils durant 8 longues années. Bouleversée, Telly engage alors tout son être en quête d’une vérité sur son fils …

 La critique

 Si l'on devait juger une oeuvre cinématographique à l'aune de son amorce prometteuse, La Memoire Effacée serait un chef d'oeuvre instantané. Sauf qu'ici, les promesses ne sont pas tenues. Confrontée à un écran de fumée opaque, l’héroïne aurait pu symboliser à elle seule l’individu en proie aux mensonges d’état, le citoyen broyé dans la nasse des intérêts impersonnels, politiques et corporatistes. Sous une telle pression, c’est bien dans ce rapport à la fuite, à la fois d’une vérité qui se dérobe à nous, mais aussi du citoyen qui se refuse à l’entendre, que La Mémoire Effacée pouvait trouver son salut. Les premières scènes de poursuites sont à cet égard si haletantes que le spectateur, balloté au gré des effets de surprise, peine à en retrouver son souffle. A sa décharge, c’est aussi tout à l’honneur du film que de tirer ce fil de la paranoia, thème récurrent et surtout casse-gueule d’un certain cinéma. Ce qui constitue la surprise du chef, c’est que cette partie est justement l'une des plus brillantes qu’il nous ait été donnée à voir depuis bien longtemps. Le sujet est amené de manière très sobre et pertinente, magré l’usage de grosses ficelles (on va chercher la vérité dans les bibliothèques), mais qui n’entravent en rien la propension du film à piquer notre curiosité. A l’image de l’héroine qui court après ses souvenirs, le spectateur voit ainsi l’histoire se dérouler comme un fil d’ariane. Mais c’est aussi après cette premiere ½ heure que le fil s’emmêle pour se rompre littéralement sous l’effet d’un final grotesque. La présence d’une dissimulation en trompe-l’œil de la vérité, pourtant brillament mise à nue en des instants de fulgurance (cf scène surprenante où l’héroine déchire le papier-peint du voisin), cède à la facilité du poncif et le traitement jusque là plausible de l’histoire fait place à une théorie du complot extra-terrestre vue et revue, d’une banalité risible et affligeante. Peut-être est-ce aussi la morale de cet échec amer : entre ce que le spectateur voudrait voir, et ce que le film peine à mettre en scène, la vérité est pourtant ailleurs. L’apriori très favorable du film ne débouche ainsi au final que sur un énième nanar destiné à l’oubli le plus total.

Au final

Le postulat selon lequel une vérité n'est entendue que si elle est consensuelle, et à défaut pousse et confine les individus à la folie, devait constituer l'atout majeur d'un scénario au potentiel énorme. Mais l’idée de départ du scénariste restera une inspiration vélléitaire faute d’avoir été retravaillée. Un beau gachis qui prévaut tout de même pour son amorce spectaculaire et ses quelques moments de divertissement. Mention spéciale à Julianne Moore, exceptionnelle dans sa capacité à faire se défier émotion et rationalité, à faire battre le cœur d’une mère sous la coupe de la raison d’état.
L'image
Couleurs
Définition
Compression
Format Vidéo
16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma
1.85:1
D'une qualité indéniable. Le DVD sert à merveille la photographie du film en raison d'une compression et d'une définition sans faille, ainsi que d'une excellente colorimétrie.

Le Son
Langue
Type
Format
Spatialisation
Dynamique
Surround
Français
5.1
Anglais
5.1
Italien
5.1
Comme bien souvent, la VO prend le dessus sur la VF. Des 2 pistes audio 5.1, la VO sonne plus naturelle en ce qui concerne les dialogues et les effets d'ambiance. Malgré tout, la VF ne se situe qu'un tout petit cran en dessous, du fait de son excellente spatialisation. Tous les canaux sont parfaitement utilisés dès lors que le film se fait plus remuant. Les tonalités d'ambiance du film ne déparent pas, magré une BO de nature relativement discrète, mais toute en nuances.

Les Bonus
Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
Durée
134 min
Boitier
Amaray

Commentaire audio du réalisateur et du scénariste

Intéressant sur certains points. Joseph Ruben & Gearld Di Pego nous fournissent des détails à foison sur les acteurs et l'intrigue. Néanmoins, l'exercice se révèle au final classique : rien de véritablement croustillant à se mettre sous la dent. On peine surtout à entendre les deux comparses s'auto-congratuler. D'autant plus désolant que le scénario s'effondre à mi-parcours. On aurait souhaité quelques éclaircissement sur le sujet.

Scènes coupées et fin alternative

Mises au rebut pour une bonne raison, tant ces séquences paraissent superflues. Vous ne regretterez en rien la fin alternative, du même acabit que celle intégrée au montage, c'est à dire franchement médiocre.

Making-of : Vérités & Mensonges

Une featurette qui verse plus dans la promotion qu'elle n'est véritablement instructive

Souvenirs d’une mémoire effacée

 Vous en apprendrez plus sur le scénario, la production de l'oeuvre et sa distribution. Intérêt minime.

Bandes-annonces  de La Mémoire Effacée,Closer, Gothika, Fenêtre Secrète, Suspect Zero & Vampires 3

La jaquette du dvd est d'un goût pour le moins discutable. On peut s'interroger sur l'absence d'un cut avec version alternative, présent sur l'édition US, sans regret cela dit.
Bonus
Livret
Bande annonce
Biographies
Making of
Documentaire
Interviews
Com. audio
Scènes sup
Fin alternative
Galerie de photos
Story board
Multi-angle
Liens internet
Interface Rom
Jeux intéractifs
Filmographies
Clips vidéo
Bêtisier
Bonus Cachés
Court Metrage