La boîte noire

Pays
France (2005)
Date de sortie
mercredi 10 mai 2006
Durée
90 Min
Réalisateur
Producteurs
Michel Feller
Scénaristes
Eric Assous, Richard Berry
Compositeur
Nathaniel Mechaly
Format
Dvd 9
Informations
Complémentaires
Le film est adapté de "la boîte noire", nouvelle de Tonino Benacquista.
Critique Cinéma
Langues
PCM
Label
SS.Titres Film
SS.Titres Bonus
SS.Titres Commentaire
Français
Non
Non
Non
Le Film
Critique de Jean-Baptiste Moreau
Editeur
Edition
Standard
Label
Zone
2
Durée Film
90 min
Nb Dvd
1

Synopsis


A la suite d'un accident de voiture, Arthur est plongé pendant quelques heures dans un coma. Durant sa phase d'éveil, dans un délire verbal, il exprime des phrases incohérentes qui trouvent leurs racines directement dans son inconscient. A son réveil, il est face à une curieuse énigme : Que faisait-il la nuit sur cette route, proche de Cherbourg ? Ses phrases inquiétantes, dérangeantes et libératrices ont été notées dans un carnet noir par Isabelle, une des infirmières de l'hôpital. Pour l'aider à répondre à ses questions, Isabelle remet à Arthur, comme si elle lui offrait un trésor, le témoignage écrit de son délire. Dès cet instant commence pour Arthur une incroyable aventure ; il sera à la fois la victime, le coupable et l'enquêteur...de sa propre vie. Envahi par les traumatismes de notre inconscient, nous faut-il pour autant écraser les souvenirs qui nous encombrent ?


Critique subjective


José Garcia est un acteur vraiment intéressant. Et dire qu’il a commencé en faisant le pitre pendant la belle époque de Canal plus… Si la boite noire est réussie, c’est en partie grâce à lui. Il nous livre, dans ce film, une interprétation excellente, une de celle qui reste gravée dans la mémoire. Cependant, l’idée du film y contribue largement : vivre en temps réel ce qu’il l'on retient dans notre tête...

La boîte noire aurait pu être un film de David Lynch, du fait du thème proposé et de la façon de le traiter. Le film part du postulat suivant : chaque personne sur cette terre, enfouit au plus profond d’elle-même ce qu’elle ne veut pas faire remonter à la surface. Il est, dès lors, difficile de les accepter quand elles reviennent hanter notre réalité. Dans le film, c’est une triste ballade dans la mémoire d’Arthur et la psychanalyse qui en découle, qui font avancer l’histoire. Honnêtement, c’est vraiment très instructif mais aussi dérangeant. En effet, ce sont ses peurs, ses échecs qui ont été effacé de sa mémoire, du moins partiellement. En effet, le film rappelle que les choses que l’on croyait oublié sont en fait toujours présentes dans notre tête et qu’il faut les évacuer pour s’en débarrasser. Exploiter cette idée là dans un thriller, c'est vraiment intelligent... Loin d'être parfait, le résultat demeure tout de même payant!

Aussi, la mise en scène de Richard Berry est peut-être un peu trop surchargée en effets visuels. Le film gagnerai en efficacité en étant le plus sobre possible et en collant les faits à la réalité. En un mot, le réalisateur a trop abusé des effets spéciaux. Mis à part cela, le film est vraiment très bien ficelé et il ne faut pas oublier que c’est avant tout un excellent polar, qui captive et qui ne laisse pas indifférent.


Conclusion

 
Richard Berry réalise un excellent film, qui dérange et qui ne laisse personne indifférent. La présence de José Garcia au générique n’enlève rien au tragique de la situation, au contraire, il confirme qu’il est l’un des meilleurs acteurs de sa génération…
L'image
Couleurs
Définition
Compression
Format Vidéo
16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma
2.35:1

Pas de défauts! C’est vraiment très beau. Europa reste fidèle à sa réputation : la compression est parfaite et les couleurs sublimes. C’est ce genre de dvd qui tire les meilleures performances de votre installation Home Cinéma. 

Le Son
Langue
Type
Format
Spatialisation
Dynamique
Surround
Français
5.1
Français
5.1
Deux pistes 5.1 nous sont proposées : une DTS et une DD. Et là encore, c’est parfait. L’action et les effets sont minutieusement restitués et les deux pistes, se valent exactement. Du travail d’orfèvre ! 

Les Bonus
Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
Durée
130 min
Boitier
Amaray avec fourreau cartonné

Commentaire audio de Richard Berry : Le réalisateur a fait sûrement son premier commentaire audio dans cette édition, car la qualité de la prestation n’est pas très bonne. Il ne donne que quelques indications, toutes aussi courtes les unes des autres, et parle finalement très peu. C’est assez décevant, surtout que l’on aurait aimé avoir des indications sur les thèmes du film et des indications pour mieux les comprendre.


Making Of (27min) : Il peut être assimilé à un grand documentaire promotionnel qui ne nous apprend pas grand-chose sur le film en lui-même. Seul certaine scène sont explicitées et on a le droit de voir richard Berry devant sa table de montage. Rien de vraiment intéressant.


Le journal du tournage (15min) : Quel déception ! Ce documentaire reprend le making-of et ajoute les commentaires du réalisateur…


Scènes coupées (4min) : Rien de vraiment nouveau. Deux scènes coupées, une où l’on voit José Garcia déambuler dans Paris, et l’autre, où l’on retrouve Marion Cotillard et José Garcia dans le champ de spaghetti. Celle-ci n’est d’ailleurs pas finalisée. Il y’a aussi une fin alternative, totalement différente de la version finale.


Elaboration de l’image (12min) : Richard Berry commente des images de repérages et le story-board puis les compare avec le résultat final. Même si cela ne concerne que la partie visuelle, c’est vraiment très instructif.


Affiches, bandes-annonces 

 

Conclusion générale

 

Europa édite un dvd techniquement parfait mais avec une interactivité qui aurait pu être meilleur. Dommage !
Le film est quant à lui très bon, servi par une image et un son de qualité. A avoir!
Bonus
Livret
Bande annonce
Biographies
Making of
Documentaire
Interviews
Com. audio
Scènes sup
Fin alternative
Galerie de photos
Story board
Multi-angle
Liens internet
Interface Rom
Jeux intéractifs
Filmographies
Clips vidéo
Bêtisier
Bonus Cachés
Court Metrage