Les images des menus


Les images du film


Les images des bonus






dans le même genre
  THE LOST SOLDIER
  THE STRANGE ONES
  1900
  CHICAGO MED : SAISON 2
  LE HUSSARD SUR LE TOIT
  CYRANO DE BERGERAC
  A L'HEURE DES SOUVENIRS
  PROFESSION : REPORTER
  L'AMOUR DES HOMMES
  LE JOUR DE MON RETOUR

du même éditeur
  LES TÊTES BRULÉES
  L'INCROYABLE HULK
  JESUS CHRIST SUPERSTAR
  LA CASTAGNE
  COLLECTIONS FILMS CATASTROP...
  LA CAMÉRA EXPLORE LE TEMPS ...
  LA CAMÉRA EXPLORE LE TEMPS
  SWEET CHARITY
  LA MALÉDICTION DE LA MOMIE
  LA MAIN DE LA MOMIE


Dernières Actus
  LE GRINCH AU GRAND REX AVEC...
  CHARMED SAISON 1 REMASTERIS...
  MAC GYVER SAISON 1 REMASTER...
  SHOOTER SAISON 2 EN COFFRET...
  COFFRET DVD INTÉGRALE COLLE...
  LE GRAND LIVRE DES TECHNIQU...
  LE RÉCIT DANS LES SÉRIES DE...
  LE RÉCIT DANS LES SÉRIES PO...

Damo Volume 1

Titre Original The Undercover Lady Detective
Genre Drame
Pays Corée du Sud (2003)
Date de sortie mercredi 4 avril 2007
Durée 434 Min
Réalisateur Lee Jae-Gyu
Avec Ji-Won Ha, Min-Joon Kim, Lee Seo-Jin, Mun-shik Lee, Jeong-Gyoo Park
Scénaristes Damo est l'adaptation par Jung Hyung-Su de Damo Nam-Soon, un manwha coréen des années 70 très populaire signé Bang Hak-gi
Format Dvd 9
Site Internet Site de l'éditeur elephant films
Site series-tv.fr
Informations
Complémentaires
Coffret Volume 1 (4 DVD) : Episodes 1 à 7 (7 épisodes de 62 minutes)
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Coréen
Non
Non
Non
  Français
Oui
Non
Non

Le Film Critique de Laurent Berry
  Editeur   Elephant Films
  Edition   Collector
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  434 min
  Nb Dvd  1
   
   

L'histoire :

Corée, 1692. Au cours d’une enquête apparemment anodine, la jeune détective Jang Tchaeok découvre l’existence d’une véritable complot visant le pouvoir en place. Tiraillée entre Hwangbo Youn, son supérieur au Bureau de Police, et Jang Sungbaek, le chef des rebelles, Tchaeok devra choisir entre rester loyale envers son pays ou assumer sa passion pour l’ennemi du roi Sookjong …

Les épisodes :

#1 Une mort mystérieuse
#2 Un nouveau départ
#3 Traffic
#4 Volte face
#5 La grande évasion
#6 Un autre monde
#7 Haute trahison

Les Personnages :
 
Jang Chae-Ok (Ha Ji-won) :
Receuillie par Hwangbo Yoon, après la mort de ses parents, la jeune femme devient une damo quelques années plus tard. Droite et honnête, elle est prête à tout pour arrêter le réseau de faux monnayeurs mais le triangle amoureux qu'elle forme avec Sung-Baek et Hwangbo Yoon complique son enquête.
 
Jang Sung-Baek (Kim Min-Joon) :
Leader du gang des rebelles, il dirige un trafic de fausse monnaie et se bat pour la justice et l'égalité. Idéaliste et guerrier charismatique, il est amoureux de Jang Chae-Ok, mais il sait que l'aimer le perdra dans sa lutte contre le monde corrompu.
 
Hwangbo Yoon (Lee Seo-Jin) :
Renié par son père, c'est un homme bléssé. Il obtient une véritable reconnaissance sociale lorsqu'il devient Commandant de la Police de Hansung. Il est amoureux de Jang Chae-Ok, mais ils n'appartiennent pas à le même classe sociale...

Critique artistique :

Du Japon, l’écho d’un intérêt croissant des nippons pour la Corée nous était parvenu depuis quelques temps, notamment à partir de l’année 2000, à la suite de la projection de films ayant pour thème la division de la Corée, comme Shiri (2001) ou Joint Security Area (2000) qui ont rassemblés de nombreux spectateurs. La rétrocession de Hong Kong à la Chine a dit-on, conduit les jeunes japonaises à se tourner vers la Corée pour leur shopping et l’exposition médiatique de la Corée lors de la coupe du monde de football a contribué à populariser la culture coréenne au Japon peu de temps avant la diffusion de la série télévisée coréenne Sonate d’hiver (Fuyu no sonata). Sonate d’hiver a connu un énorme succès tout comme Damo qui a la particularité de cumuler de son côté plusieurs qualités de différents genres allant du drame familial à la romance sur fond de lutte des classes, en passant par le polar médiéval agrémenté d’arts martiaux. La série démarre lentement et autant le dire le premier épisode est assez mou mais on accroche cependant à l’histoire les épisodes s’enchaînent sans trop de difficulté. Un des points faibles de la série est certainement la durée des épisodes qui souffrent parfois d’une superposition d’histoires secondaires un peu trop présentent. On se dit que la série aurait pu tout à fait se contenter de développer une enquête par épisode avec des combats plus étoffés et l’histoire d’amour entre les trois personnages principaux.

Damo est l’adaptation télévisée (en 14 épisodes) d’un manhwa (équivalent coréen du manga) à succès Damo Nam-Soon conçu par le célèbre créateur de Fighter in the wind (2004). La série télévisée a connu un succès immédiat dès sa diffusion en Corée du Sud sur la chaîne MBC entre août et septembre 2003 avant d’être élue meilleure série TV aux Asian Télévision Awards en 2004. Cette série entièrement tournée en Haute Définition a nécessité une année entière de production d’autant qu’il s’agit d’une série historique avec de nombreux décors et des costumes d’époques très rigoureux. Les effets spéciaux qui en empruntent à des films de cape et d’épée chinois comme Tigre et dragon ou Le secret des poignards volants sont cependant moins élaborés que ces derniers mais permettent de dynamiser les combats qui ne sont finalement pas assez nombreux. Damo n’est pas le pendant télévisée des films précités car elle mélange enquêtes, intrigues politiques, courses poursuites, histoire d’amour et drame familial sur fond de lutte des classes dans la Corée du 17ème siècle. Cette saga épique peut donc tout à fait intéresser les amateurs de drama sentimentaux car il y a une histoire d’amour triangulaire entre l’héroïne Jang Tachaeok, le commandant Hwangbo Youn et le rebelle Jang Sungbaek. On y retrouve tout les ingrédients qui font le succès des soap opéra avec les retournements et les révélations surprenantes sur la vie des personnages principaux.

La série suit principalement le parcours de trois personnages principaux, Jang Tchaeok (Ha Ji-Wong), Jang Sungbaek (Kim Min-Joon) et Hwangbo Youn (Lee Seo-Jin). Au centre de la série on retrouve le personnage Jang Tchaeok interprété par l’actrice Ha Ji-Wong (Sex is Zero, Ditto (2000), Duelist (2005)) qui est une Da-Mo, terme coréen qui désigne le nom donné à l'emploi correspondant aux officiers de police féminine. Sa position est assez étrange compte tenu d’une part de la condition des femmes dans la société coréenne de l’époque et de son statut de servante et de serveuse de thé. Elle est sous la protection du comandant Hwangbo Youn qui lui a permis d’apprendre les arts martiaux ce qui lui permet non seulement d’être très doué pour le combat mais également de participer à des enquêtes dans le cadre de l’action de la police. Une partie de l’intérêt de la série repose sur le sentiment d’injustice que l’on ressent quand Jang Tchaeok est brimée et rabaissée alors qu’elle est exceptionnelle dans son genre. On regrette cependant que la série n’exploite pas d’avantage la dimension du film de cape et d’épée en proposant plus de combat surtout que les combattants se déplacent de manière assez aérienne. Les combats ne sont ni assez longs ni assez nombreux et les chorégraphies auraient gagné à être plus sophistiquées compte tenu des déplacements extravagants effectués par les combattants.

Verdict :

Si les effets de déplacements aériens des combats sont plutôt bien gérés, les décors et les costumes d’époques très beaux, la plus grande qualité de la série réside dans son scénario qui sait tenir en haleine afin de donner envie de voir tous les épisodes. L’histoire ménage suffisamment d’ellipses et d’histoires secondaires pour captiver autant des spectateurs attentifs aux histoires d’amours compliquées des dramas que ceux plus interessés par les enquêtes et les combats. On regrette d’ailleurs que les qualités d’enquêtrice de Jang Tchaeok n’aient été finalement que modérément exploitées. En bref, ne vous attendez pas à une série dominée par des combats dignes du Wu Xia Pian à la sauce coréenne.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 4/3 couleur
  Format Cinéma 1.78:1
   
   

La série a été tournée en Haute définition ce qui permet d’avoir un master de qualité. On a effectivement une image de bonne facture grâce à une compression correcte mais une définition qui pourrait être meilleure. L’étalonnage est homogène mais la colorimétrie bien que conforme techniquement, est un peu fade en comparaison de celle d’un long-métrage cinéma comme Duelist, l’adaptation cinéma du même manhwa. La photographie de la série est assez réaliste et directe ce qui est sans doute lié à une facilité de production sur une série qui a par ailleurs nécessité une année de production. Il est vrai que la série aurait certainement gagné à bénéficier d’un étalonnage étudié, proche de celui des récents long-métrages comme Hero, Tigre et dragon ou le secret des poignards volants. Le naturalisme de la série la crédite cependant de beaucoup de réalisme à défaut d’une ambiance visuelle épique fantasmée.

Le Son
 

Cette édition est livrée avec une piste audio Dolby Digital 2.0 (192 Kbps) en version Française et une piste équivalente en version originale Coréenne sous-titrée. La making-of présent sur le quatrième DVD est aussi en version originale sous-titrée. L’expérience sonore procurée par ce premier coffret de la série est honorable car la piste française est puissante avec des basses réelles. La piste est par ailleurs très équilibrée ce qui permet de parfaitement distinguer les voix, les bruits d’ambiances, les bruitages et la musique très présente. La piste coréenne semble un peu plus pêchue que la piste française en particulier pour ce qui est des bruitages associés au lancer de flèches par exemple. Dans l’ensemble vous devriez pouvoir disposer d’une bonne écoute pour cette série qui s’assure de satisfaire un large public avec deux pistes stéréo qui pourront s’exprimer sur une gamme de matériel très large.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Coffret
   
   

Bonus

- Packaging événementiel avec carte lenticulaire et livret de 56 pages

- Making of vost (30 mn) : à notre grande surprise ce bonus ne se trouve sur aucun des 4 DVD fournis dans le coffret alors qu’il est annoncé sur le quatrième DVD (même en inspectant la structure du DVD)

- Featurettes

- Bandes-annonces

- Liens Internet

Menus
Chaque DVD est accessible avec une interface en version française ou anglaise à choisir avant le chargement du menu principal. On a la possibilité de choisir de visionner le film avec les sous-titrages anglais et français ou sans sous-titrage.

Packaging
La série Damo est présentée dans deux superbes coffret collector Digipack. Dans une fourreau cartonné on trouve le boîtier comprenant les 4 DVD et un livret de 56 pages.


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
   Featurettes