dans le même genre
  NEED FOR SPEED HOT PURSUIT ...
  MAFIA : DEFINITIVE EDITION
  JUMANJI : LE JEU VIDÉO (NIN...
  BORDERLANDS 3
  LEGO JURASSIC WORLD (NINTEN...
  (LES COLONS DE) CATAN SUR N...
  F1 2019 EDITION LÉGENDES : ...
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3

du même éditeur
  MINI NINJAS
  BATMAN ARKHAM ASYLUM
  TOMB RAIDER UNDERWORLD
  AGE OF CONAN : HYBORIAN ADV...
  CONFLICT : DENIED OPS
  MA CLINIQUE VÉTÉRINAIRE
  NINJA GAIDEN SIGMA
  BATTLESTATIONS MIDWAY
  HÉROS DE LA LIGUE DES JUSTI...
  JUST CAUSE


Dernières Actus
  DAVID PROWSE L'ACTEUR QUI I...
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...

Tomb Raider Anniversary

Genre Jeux Vidéo
Pays G-B (2007)
Date de sortie vendredi 1 juin 2007
Durée 999 Min
Plateforme Xbox360
Site Internet Site officiel du jeu
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Non
Non
Non

Le Jeu Critique de Frédéric Beaufrere
  Editeur   Eidos
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  999 min
  Nb Dvd  1
   
   
Entre deux versions inédites, Lara Croft vient se dégourdir les membres sur Xbox 360 dans un remake spécial anniversaire de ses premières aventures : Tomb Raider Anniversary, proposé par Eidos Interactive, invite le jour du 21 ème siècle à redécouvrir l’épopée de la belle Lara lorsqu’elle cherchait encore le Scion des Atlantes. Une remise au goût du jour pas forcément à la hauteur de tout ce que l’on pouvait espérer, mais respectable quand même.

Déflagration radioactive au nouveau Mexique, Lara est sur le pied de guerre et sur les traces des différents artefacts qui constituent le Scion des Atlantes. Disséminés aux quatre coins du globe, Lara Croft va devoir mener ses recherches au Pérou, puis en Grèce, en Égypte et sur une Ile perdue. Chacun de ces lieux étant constitué lui-même de plusieurs niveaux au level design fort bien étudié pour titiller les méninges du joueur. On constate d’ailleurs que ce remake a été l’occasion pour Eidos de doter l’héroïne de toute la panoplie de mouvement dont elle disposait dans Tomb Raider Legend, plus quelques surprises.

Cet opus renoue avec une difficulté plus relevée, une progression davantage basée sur la résolution d’énigmes que l’usage de la force, des passages délicats, etc. En bref, l’épisode nécessite un investissement réel de la part du joueur, en ne lui confiant pas les clefs de la réussite comme dans les plus récentes aventures de la belle. Mais ne vous attendez pas pour autant à être confrontés à des ennemis ou animaux à l’IA poussée : le titre reste autant scripté que lors de sa sortie en 1996 et l’intelligence artificielle semble une notion absente du dictionnaire de l’époque.

Conclusion

Plus de 11 ans après ses premières aventures numériques, Lara réapparait dans une version anniversaire permettant aux fans de la première heure ou aux plus jeunes de se mesurer à la quête Croftienne de l’époque. Bien évidemment, le titre n’aurait pas pu nous être servi sur Xbox 360 sans un bon lifting, les technologies d’aujourd’hui permettant bien plus de choses qu’à l’époque. Entre nostalgie et nouveautés, le rajeunissement intervient essentiellement sur le gameplay, les aptitudes et la modélisation de Lara ainsi que sur l’interactivité du titre. Mais ces ajouts ne font pas oublier que si la modélisation a quelque peu progressé, si le level design de l’époque a été respecté et si la musique a pu être réorchestrée, on supporte assez mal de nos jours les décors désespérément vides, les textures souvent sommaires et l’IA simpliste. Heureusement, l’éditeur propose ce titre pour Xbox 360 à budget réduit, parfaitement adapté à cet hommage aux fans dont l’histoire a été à la fois allongée et resserrée.

L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.78:1
   
   
La belle Lara est maquillée et modélisée comme il se doit : tout en courbes et en rondeurs, le tout en 3D antialiasée et filtrée qui donne un petit air de photographie à la « David Hamilton » au moindre de ses déhanchements et atténue donc la netteté de l’intégralité de l’image en permanence. Au sortir d’une marre, Lara ruisselle d’eau et la texture de ses vêtements en est affectée (pas de concours de T-Shirt mouillé cependant). Souple et gracieuse, elle se meut sans accrocs et l’ensemble du jeu est d’une fluidité sans écueil. On se réjouit même de l’apparition d’un mode « Bullet Time » qui permet à Lara de contrer une attaque furieuse d’un ennemi en procédant à une parade spéciale, restituée au ralenti, nécessitant l’appui au moment opportun sur des boutons du Pad dont les symboles apparaissent à l’écran.

Mais les mouvements et la plastique de la belle sont-ils les seuls perfectionnements ajoutés ? Les décors n’ont apparemment été l’objet d’aucune attention particulière (hormis quelques rares fresques) et l’on eut aimé que tout ceci soit plus poussé et davantage digne d’un titre haute définition. Les graphismes d’époque ont été améliorés et filtrés, mais la modélisation 3D des objets n’a pas semble-t-il pas été affinée, pas plus que les soucis de collision bloquant parfois les ennemis au recoin d’un polygone. On retrouve donc une Lara Croft liftée et plutôt gironde moulée dans des tenues sportives, qui s’active dans des décors souvent désuets aux textures sans relief parfois discutables. Dommage.

Le Son
 
La musique d’origine semble avoir été l’objet d’une nouvelle orchestration. On retrouve le thème principal d’époque qui prend aux tripes et reste gravé dans la mémoire des joueurs qui ont pu découvrir avec émoi la version de 1996 et l’ensemble de la partition sait souligner l’action de façon dynamique ou plus subtile quand le contexte l’impose. Une bande son appréciable, aux bruitages corrects sans plus, diffusés en Dolby Digital 5.1 qui permet une certaine immersion dans les décors gigantesques où coulent des cascades, où grondent des mécanismes.
 
Le doublage français est hélas d’un niveau très moyen, si l’on fait exception de la très belle voix de Lara, interprétée dans la version française par la charmante actrice de doublage Françoise Cadol qui sauve la mise et officie notamment dans la série Desperate Housewives (La voix Off) ainsi que pour la voix de Lara Croft au cinéma.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 120 min
  Boitier Amaray
   
   
C’est avec un plaisir certain que le joueur retrouve le manoir des Croft qui fait office à lui seul d’une mission distincte. Le gameplay, toujours aussi parfait, bénéficie des dernières prouesses spectaculaire qui permettent à Lara de sauter d’un pan de mur à un autre, de se tenir à pieds joints sur un poteau, etc. Les différents trésors accumlés pendant votre aventure vous permettront d’accéder à de nombreux bonus au menu desquels : notes de production, cinématiques, pistes musicales, galerie d’art, biographies, tenues alternatives pour Lara, reliques, etc. Enfin, les modes de jeu « difficile » et « contre-la-montre » à débloquer, permettent de recommencer l’aventure dans des conditions plus extrêmes. Aucun mode de jeu en ligne n'est présent. A noter la disparition d’accessoires dans la panoplie de Lara : les jumelles et la torche.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage