dans le même genre
  NEED FOR SPEED HOT PURSUIT ...
  MAFIA : DEFINITIVE EDITION
  JUMANJI : LE JEU VIDÉO (NIN...
  BORDERLANDS 3
  LEGO JURASSIC WORLD (NINTEN...
  (LES COLONS DE) CATAN SUR N...
  F1 2019 EDITION LÉGENDES : ...
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3

du même éditeur
  MINI NINJAS
  TOMB RAIDER UNDERWORLD
  AGE OF CONAN : HYBORIAN ADV...
  CONFLICT : DENIED OPS
  TOMB RAIDER ANNIVERSARY
  MA CLINIQUE VÉTÉRINAIRE
  NINJA GAIDEN SIGMA
  BATTLESTATIONS MIDWAY
  HÉROS DE LA LIGUE DES JUSTI...
  JUST CAUSE


Dernières Actus
  DAVID PROWSE L'ACTEUR QUI I...
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...

Batman Arkham Asylum

Genre Jeux Vidéo
Pays U.S.A (2009)
Date de sortie vendredi 28 août 2009
Durée 800 Min
Scénaristes Paul Dini
Plateforme Xbox360
Site Internet site officiel de Batman Arkham Asylum
Site officiel Eidos
Informations
Complémentaires
Version testé sur Xbox 360. Disponible également sur Playstation 3 et PC.
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non

Le Jeu Critique de Pierre Dubarry
  Editeur   Eidos
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  800 min
  Nb Dvd  1
   
   
Alors que comme chacun sait, les adaptations de Comics en jeux vidéo n'ont jamais été de brillantes réussites, lors de l'annonce de Batman Arkham Asylum pas grand monde n'attendait grand chose du jeu. Mais de version jouable à version jouable, petit à petit se dessinait un jeu qui avait enfin le potentiel de faire mentir la régle d'or cité plus haut...Batman Arkham Asylum serait-il l'exception qui brisera cette fameuse constante? Réponse dans notre test de la version Xbox 360 du jeu.

Synopsis du jeu

Les détenus de l'asile d'Arkham ont été libérés par l'ennemi numéro 1 du chevalier noir : le Joker, et c'est à Batman de remettre un peu d'ordre dans ce chaos et de reprendre le contrôle de l'asile.

Batou, ou es-tu.....?

Commençons tout d'abord par la scénario du jeu qui ne s'inscrit pas vraiment dans une période déjà visité par les Comics, ici l'accent est mit sur l'audace d'un tout nouveau scénario au cheminement simple : le Joker contrôle l'asile d'Arkham est est prêt à en faire voir de toutes les couleurs à Batman. Tout au long de ce périple scénaristique, pas forcément très recherché, mais diablement efficace force est de le reconnaître (le scénario est signé Paul Dini, scénariste de la saisons 1 de Lost et de Batman: the animated series) , vous ferez la connaissance de personnages forts de la franchise dont le Joker évidemment, le commissaire Gordon, Harley Quinn, l'Epouvantail, Bane,Poison Ivy, Killer Croc ou encore Zsasz. Enigma est également présent ici, mais dans un rôle vous offrant des objectifs secondaires à visualiser pour répondre à ces fameuses énigmes. Tous les personnages sont ici traités sous l'angle de l'histoire du jeu, mais aussi via des bandes audio trouvables ci et là, permettant d'écouter des entretiens de vos ennemis avec les psychologues de l'asile, des moments forcément très "savoureux"...




Une sacrée Bat-attitude!

Du côté de la jouabilité, Batman AA est un jeu assez hétéroclyte, offrant aussi bien des phases de combat dans un pur style beat'em'all faisant la part belle aux coups et autres contres-attaques, avec l'aide d'armes telles que votre légendaire batarang ou grappin, mais aussi des phases plus calmes, faisant la part belle à la furtivité, Batman étant un super-héros agissant aussi dans l'ombre ne l'oublions pas. On trouve ainsi des phases ou l'on peut venir à bout de ces ennemis de manière très silencieuses, aussi bien avec une attaque par derrière, un saut direct ou bien pendu à des élements du décors...tout un programme! Le gameplay est ainsi pensé pour renouveller constamment l'intérêt du joueur, nous regretterons cependant des phases de combats assez étranges au niveau du déroulement de celles-ci de temps à autre. A ce sujet, notons également le constraste en terme de difficulté dans les phases de combats contre les boss beaucoup plus difficiles que le reste du jeu.





Les phases d'explorations sont aussi bien pensés, certes le chevalier noir ne fera pas des acrobaties digne d'une Lara Croft ou d'un Nathan Drake, mais ces phases ont le mérite de casser un peu le rythme en offrant des moments de jeu un peu plus posés. Certaines phases de jeu proposent aussi au joueur d'utiliser une vision particulière de Batman, avec le pisteur de phéromones permettant de suivre le parcours d'un personnage.
Du côté de l'arsenal de Batman, on retrouve comme cité plus haut son Batarang, tyrolienne, la Batgriffe ou encore du gel explosif, le tout étant upgradable via un menu spécial, offrant de nouvelles fonctions à vos armes tel que la possibilitée d'envoyer 2-3 batarangs d'un seul coup ou de contrôler la course d'un seul avec une vue subjective, l'amélioration du gel explosif  "Amido Black" mais aussi d'autres améliorations telle que l'armure de Batman qui peut évoluer en 4 versions ou sa barre de santé. Toutes ces améliorations sont disponibles grâce aux actions du joueur qui gagne au fur et à mesure des points d'expérience.


Conclusion

Batman Arkham Asylum est assurément une très grosse surprise, scénaristiquement fidèle à l'esprit du Comics tout come l'ambiance même du jeu, alliant jouabilité aux petits oignons couplé à un intérêt sans cesse renouvellé grâce aux différentes phases de gameplay, on ne peut que se montrer totalement conquis par ce jeu. Rajoutons à ceci une durée de vie qui oscille entre 10h et 14h, des graphismes dopés à l'Unreal Engine 3, une architecture des niveaux profondément inspiré sans oublier une partie sonore totalement réussie, nous tenons là, à n'en pas douter la meilleur adaptation de Batman en jeu vidéo, nous tenons même-là l'un des meilleurs jeux de l'année. Incontournable!

L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo HD 720p
  Format Cinéma 1.33:1
   
   
Le cuir lui va si bien

Batman Arkham Asylum utilise le célèbre moteur graphique Unreal Engine 3, et au contraire de "certaines" autres productions, il le fait de manière absolument magistrale. La modélisation des protagonistes principaux est tout simplement superbe, alliant beauté graphique à un soin minutieux du moindre détail; les ennemis quand à eux sont également très bien modélisés même si l'on regrettera simplement que les développeurs n'aient pas jugés bon de varier un peu plus le type d'ennemis présents.

L'architecture des niveau, alors qu'on aurait pensé voir une certaine répétitivité du fait que l'action se déroule uniquement sur l'île d'Arkham, impose le respect et chaque environnement en plus de bénéficier d'un grand soin architectural se montre graphiquement très charmeur, que ce soit au sein d'une blibliothèque, des cellules, bureaux, salles d'opérations, grottes et bien d'autres.
La gestion des effets est également parfaitement réussie, les éclairages temps réel sont  très bien gérés, et la gestion de particules tout autant. 

Concernant l'animation, en un mot: parfaite. Que ce soit aussi bien dans les mouvements de Batman, que dans l'animation même de sa cape tout ici est pensé dans le moindre détail, tout comme la gestion de l'environnement avec des objets qui tombent, papiers qui volent sur votre passage et j'en passe. La version PC bénéficie d'ailleurs du moteur PhysX, mais de ce qu'il nous a été donné de voir, cela tient vraiment du détail tellement les différences avec la gestion de l'environnement sont très semblables avec la version console du jeu. 

Le Son
 
The Dark Sound...

La partie son de Batman Arkham Asylum est également une franche réussite, encodé en Dolby Digital 448Kbps. Bien évidemment la VO reste supérieure à la VF, qui ne démérite pourtant pas attention! Pour la petite astuce, quel que soit votre jeu, si vous voulez écouter celui-ci en VO passez la console en anglais, et inversement pour le français évidemment. Nous nous attarderons cependant ici sur la VF du jeu, qui possède une qualité de doublage vraiment excellente, on retrouve ainsi surtout le brillant doubleur de Jack Nicholson lorsqu'il avait joué le Joker bien avant le défunt Heath Leadger. Totalement barré, voilà le mot, aussi bien concernant le personnage du Joker que des autres méchants du jeu tels que Harley Quinn, Killer Croc, Zsasz ou l'Epouvantail dont la voix est celle du doubleur du dit personnage dans l'excellentissime Batman Begins.

D'un point de vue acoustique, le mixage est plutôt réussi, la scène arrière se montre assez vivante et vous surprendra plus d'une fois avec certains sons pour le moins étranges sur vos surrounds, la dynamique d'ensemble elle,se montre parfaitement équilibré et fait la part belle à une présence intelligente du canal de basse qui ne se privera pas de rugir au moindre passage mouvementé.
Une belle section sonore, à l'image de la partie graphique, même si ici l'accent est ici plus placé sur l'efficacité.


Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 240 min
  Boitier Amaray
   
   
On retrouve ici des missions bonus à l'intérêt plutôt limité, divisés en deux catégories: combat et infiltration ou l'objectif ici est de terminer les niveaux avec de gros scores pour l'un, et de la rapidité pour l'autre. Signalons également les missions d'Enigma, dont le jeu pulule, chaque énigme demande de visualiser une partie précise des décors avec un indice à la clé, ainsi qu'une récompense en points d'expérience, et découvrir l'histoire de l'asile d'arkham en découvrant des stelles cachés dans les niveaux. Efficace pour prolonger la durée de vie du jeu, même si le taux de rejouabilité pour ce titre est plutôt élevé!

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage