du même réalisateur
  LES PARASITES
  QU'EST CE QU'ON A FAIT AU B...

dans le même genre
  LE MYSTÈRE HENRI PICK
  MOUCHE
  EDMOND
  CHACUN POUR TOUS
  MAUVAISES HERBES
  JOHNNY ENGLISH CONTRE ATTAQ...
  UN HOMME PRESSÉ
  LES BONNES INTENTIONS
  I FEEL GOOD
  LE GRAND BAIN

du même éditeur
  DANS LA BRUME
  SLEEPLESS
  MON POUSSIN
  COLOSSAL
  RADIN
  TOUT L'UNIVERS DE JEFF PANA...
  RÉSISTE : LA COMÉDIE MUSICA...
  NORMAN SUR SCÈNE
  LOUIS-FERDINAND CÉLINE :"DE...
  THE END


Dernières Actus
  LES STUDIOS ET PLATEFORMES ...
  DISNEY DÉVOILE LA PHASE 4 D...
  LE CHANTEUR SUD AFRICAIN JO...
  DISNEY DÉVOILE LA BANDE ANN...
  LE FESTIVAL "VAL DE ROCK" E...
  TRÈS COURT INTERNATIONAL FI...
  PREMIÈRE IMAGE DE "WEST SID...
  GLADIATEUR 2 EST CONFIRMÉ

L'éléve Ducobu

Genre Comédie
Pays France (2011)
Date de sortie samedi 22 octobre 2011
Durée 93 Min
Réalisateur Philippe de Chauveron
Avec Vincent Claude, Elie Seimoun, Josephine De Meaux, Héléna Noguerra, Bruno Podalydès, Juliette Chappey
Producteurs Romain Rojtman
Scénaristes Marc et Philippe De Chauveron
Compositeur Marc Chouarain
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Tf1 video
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  93 min
  Nb Dvd  1
   
   
Prêt à tout pour éviter la pension, l’élève Ducobu va user de toutes les ruses pour s’en sortir face au redoutable professeur Latouche et à l’indétrônable première de la classe Léonie Gratin.

Inspiré de la bande dessinée de Godi et Zidrou, « L’élève Ducobu » est un film familial qui s’adresse aux plus jeunes, et ravira par certain moment les parents, grâce, notamment à la présence au générique de personnalités telles que Elie Seimoun. La principale difficulté des auteurs se résumant à créer un format long d’une bande dessinée construite autour de séquences courtes. Et il faut bien le dire, le scénario de « L’élève Ducobu » n’est pas le plus mémorable de la terre, notamment parce qu’il tourne autour des deux personnages que sont le jeune garçon et son instituteur. La trame s’intéresse particulièrement à nuancer les deux rôles et a ainsi permettre à Ducobu de ne pas être simplement le roi de la triche, mais aussi un garçon ingénieux, à la manière des Goonies par exemple. Idem pour celui de Latouche, qui devient, un professeur certes rigide et colérique, mais aussi proche de ses élèves et capable de beaucoup d’efforts pour les amener à se dépasser.

Si, à la base, il n’y pas de quoi hurler au ratage, le scénario manque toutefois de relief et les aventures de ce cancre ingénieux, même si elles ont le mérite de le montrer un peu moins linéaire que dans la BD, manquent toutefois d’originalité, on flotte en terrain connu et l’on évite soigneusement de prendre le moindre risque autour des personnages pour répondre à un cahier des charges un peu trop restrictif semble-t-il et s’assurer ainsi un capital sympathie.

Du côté de la distribution, le constat est pratiquement identique, pas de grand risque, le jeune Vincent Claude, que l’on avait déjà pu remarquer dans une autre adaptation d’élève turbulent : « Le petit Nicolas », donne une composition moins caricaturale qu’il n’y parait, car le comédien, le dit lui-même : « Il ya quelque chose de Ducobu en lui », ce qui lui permet de jouer la sobriété au profit d’un personnage qui en manquait dans l’œuvre originale. Du côté d’Elie Seimoun en revanche, si l’humour de l’acteur colle à merveille à son personnage, on a tout de même l’impression de voir une fois de plus, un personnage déjà bien rôdé dans les spectacles de l’humoriste. L’acteur ne fait pas réellement dans le relief, bien au contraire, il sécurise sa composition en reprenant ce qu’il avait déjà fait depuis longtemps. C’est une déception, car du coup, le professeur Latouche perd en drôlerie et par la même occasion en charisme.
 
En conclusion, « L’élève Ducobu » est une adaptation fidèle de la bande dessinée de Godi et Zidrou, mais qui manque au final de relief, avec un scénario, finalement très cousu de fil blanc qui ne prend jamais réellement de risque, ni de distance avec son modèle.

L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.35:1
   
   
Une image soignée avec des couleurs particulièrement bien tenues. Les contrastes donnent une véritable profondeur à l’ensemble Le support est d’une grande efficacité pour donner un véritable volume aux ambiances, et tout son sens cette adaptation pleine de couleurs et de seuteurs de notre enfance..

Le Son
 
Une piste Dolby Digital 5.1, qui tient ses promesses, mais qui souffre d’un léger surgonflage en basse, particulièrement lors de scènes avec des effets sonores. Pour le reste la spatialisation reste cohérente, même si les dialogues sont parfois un peu en retrait. La dynamique reste brillante

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 63 min
  Boitier Amaray
   
   
Le making of (33’) revient avec détail sur les dessous de la conception de cette adaptation, sans oublier de signaler l’implication des auteurs de la bd, pour mieux crédibiliser l’ensemble. Il est intéressant de voir l’approche du réalisateur et la difficulté d’adapter un format BD court en long métrage. Encore une fois on ne peut éviter les successions de compliments autour des uns et des autres, comme une sorte d’exercice obligatoire. Puis un documentaire de 10’, autour de la musique du film : « La musique dans l’élève Ducobu », où Marc Chouarain revient sur les différents éléments qui ont servit son inspiration et lui ont permis ainsi de restituer un univers collant au plus prêts des personnages et de leur environnement. Puis 17’ de scènes coupées et un inévitable bêtisier de 3’, qui fait tout juste sourire. Toute fois les bonus restent intéressant et à la hauteur de notre attente.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage