dans le même genre
  NEED FOR SPEED HOT PURSUIT ...
  MAFIA : DEFINITIVE EDITION
  JUMANJI : LE JEU VIDÉO (NIN...
  BORDERLANDS 3
  LEGO JURASSIC WORLD (NINTEN...
  (LES COLONS DE) CATAN SUR N...
  F1 2019 EDITION LÉGENDES : ...
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3

du même éditeur
  DOOM
  CALL OF DUTY BLACK OPS III
  WOLFENSTEIN : THE OLD BLOOD
  DESTINY
  DIABLO III : ULTIMATE EVIL ...
  THE AMAZING SPIDERMAN 2
  CALL OF DUTY : GHOSTS
  CALL OF DUTY BLACK OPS II
  BATTLESHIP PS3
  THE AMAZING SPIDERMAN - THE...


Dernières Actus
  DVDCRITIQUES LIVE #35 : KIT...
  DVDCRITIQUES LIVE # 34 : L'...
  MORT DU COMÉDIEN ET SCÉNARI...
  TEST DIVACORE ANTIPODS2 : E...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : KITAR...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : L'ANT...
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX EN ...
  CRITIQUE FILM SONG BIRD D'A...

Angry Birds La Trilogie

Genre Jeux Vidéo
Pays USA (2012)
Date de sortie samedi 13 octobre 2012
Durée 999 Min
Producteurs Activision
Scénaristes Sans objet
Compositeur Sans objet
Plateforme Xbox360
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Non
Non
Non

Le Jeu Critique de Bruno Orru
  Editeur   Activision
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  999 min
  Nb Dvd  1
   
   

Angry Birds La Trilogie est la retranscription sur console des trois opus déjà connus disponibles sur smartophones, iOs ou Androïd ; Classic, Seasons et Rio. Si vous lisez cette critique, il y a de fortes chances que nous connaissez déjà ces drôles d’oiseaux mais que vous vous demandez bien si le plaisir les différent sur console ?

Qui en effet ne connaît pas Angry Birds ? Un petit jeu tout bête mais très addictif ; les personnes sont drôles et mignons et le principe du jeu est aussi simple que l’action nécessaire, du bout d’un doigt lorsqu’on est sur smartphone. Généralement on dégaine le jeu pour « tuer » quelques minutes, sans se préoccuper véritablement de savoir ou l’on en est… les niveaux s’enchaînent avec une difficulté croissante et demandant au joueur plus d’astuce et d’agilité.

Les oiseaux volent sur console
La transposition sur console ne modifie en rien les impressions visuelles, l’environnement musical et les effets sonores et le principe de base : le jeu met en situation des oiseaux dont les œufs ont été volés par des cochons affamés. À l'aide d'un lance-pierre, les oiseaux (qui ne sont pas toujours de la même espèce suivant les niveaux) vont se propulser sur leurs cibles avec le but de causer un maximum de dégâts pour anéantir ces cochons. Les points et les étoiles s’accumulent d’autant plus qu’on utilise peu d’oiseaux pour terminer l’objectif.

La grosse différence sur console c’est qu’on doit empoigner une manette et manier le stick pour orienter l’angle de vol et déclencher le vol. C’est moins pratique et naturel que de glisser le doigt sur la vitre du téléphone, c’est pourquoi l’éditeur a prévu une version X360 Kinect et PS3 Move afin de jouer à l’aide de gestes.

Gestion manuelle
C’est d’ailleurs cette version Kinect que nous avons eu en main : signalons tout de suite que le jeu s’adresse aux droitiers, les paramètres ne permettent pas de manier la catapulte avec la main gauche, servant obligatoirement à déclencher le vol. Jouer à la main paraît sympa à la base mais cela nécessite impérativement de joueur debout et surtout de manier la catapulte avec le bras bien détaché du corps, sinon le capteur déclenche sans arrêt des messages d’avertissement car ne pouvant pas détecter le geste du bras et de la main. Bref, vous l’avez compris, ce n’est pas super convivial !

En conclusion
Jouer à Angry Birds sur console ne répond pas au même plaisir et le mode de jeu s’avère moins naturel. La trilogie proposée permet une durée de jeu très longue avec tous les niveaux originaux des trois opus, auquel l’éditeur ajoute 19 niveaux exclusifs. Pour passer quelques minutes devant sa télé, ce jeu peut s’avérer plaisant mais le véritable problème s’avère en fait le prix de 25€, totalement déconnecté du prix unitaire inférieur à 1€ sur iOs ou Androïd. Et là franchement, c’est dur à passer.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.77:1
   
   
Le détail des personnages est plus visible car grand écran mais sinon c'est pareil que sur téléphone. Notons toutefois que la vue ne peut pas être modifiée, ce qui est génant sur certains niveaux.

Le Son
 
Personnellement je ne joue pas avec les sons sur téléphone, sur console la musique devient rapidement insupportable (et peut être heureusement neutralisée dans les options) mais les effets sonores sont amusants.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray
   
   
Rien

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage