dans le même genre
  NEED FOR SPEED HOT PURSUIT ...
  MAFIA : DEFINITIVE EDITION
  JUMANJI : LE JEU VIDÉO (NIN...
  BORDERLANDS 3
  LEGO JURASSIC WORLD (NINTEN...
  (LES COLONS DE) CATAN SUR N...
  F1 2019 EDITION LÉGENDES : ...
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3

du même éditeur
  DOOM
  CALL OF DUTY BLACK OPS III
  WOLFENSTEIN : THE OLD BLOOD
  DESTINY
  DIABLO III : ULTIMATE EVIL ...
  THE AMAZING SPIDERMAN 2
  CALL OF DUTY BLACK OPS II
  ANGRY BIRDS LA TRILOGIE
  BATTLESHIP PS3
  THE AMAZING SPIDERMAN - THE...


Dernières Actus
  DAVID PROWSE L'ACTEUR QUI I...
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...

Call Of Duty : Ghosts

Genre Jeux Vidéo
Pays USA (2013)
Date de sortie vendredi 22 novembre 2013
Durée 999 Min
Producteurs Infinity Ward
Scénaristes Sans objet
Compositeur Divers
Plateforme Xbox360
Informations
Complémentaires
disponible sur Xbox 360, Playstation 3, PC, Wii U et sur Xbox One et PS4.
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Non
Non

Le Jeu Critique de Bruno Orru
  Editeur   Activision
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  999 min
  Nb Dvd  1
   
   

Si je ne suis pas un fan absolu des jeux de FPS, j’adore tenter de survivre dans ce type de jeu dont le réalisme est de plus en plus (sur)prenant. Activision sait que de nombreux fans sont anxieux chaque année de découvrir le nouveau cru. L’éditeur reste heureusement fidèle à sa cadence annuelle et délivre en cette période de nouvelles consoles un nouvel épisode intitulé Call of Duty Ghosts.

Comme il n’est plus possible pour un studio de livrer un jeu de cette envergure en quelques mois, Activision confie le développement à des studios différents d’un opus à l’autre. Call of Duty Ghosts  est développé par Infinity Ward qui doit donc se montrer à la hauteur de nos espérances. Ce qui est agréable, en tout cas un bon moyen d’éviter l’ennui c’est que l’éditeur propose sous une licence unique des histoires et des époques relativement différentes. Nous avons tous découvert Call of Duty comme un jeu de guerre répliquant la seconde guerre mondiale, cet épisode se place plutôt dans un futur sans réel date mais qui pourrait être proche.

L'histoire en quelques mots
Dix ans après un événement dévastateur, les frontières de la nation et l’équilibre des puissances mondiales ont été redéfini à jamais. La superpuissance tombée, son économie et son gouvernement écroulés, l’armée autrefois toute-puissante du pays se bat à présent pour éviter l’effondrement total.

Tout ce qu’il reste des Forces d’Opérations Spéciales de la nation, c’est un groupe mystérieux connu sous le nom de « Ghosts », qui mène la résistance contre une nouvelle puissance mondiale technologiquement supérieure.

Tout seul
Je dois vous avouer que même moi qui n’est pas un adepte complet de ce type de jeu est déçu par le mode solo qui est relativement convenu. Alors oui, l’environnement post apocalyptique est nouveau dans la licence mais deux problèmes peuvent exaspérer le sniper ambitieux : la grande linéarité du jeu (notre avatar n’a guère la possibilité de vagabonder en dehors des rails prévus par le script) et le manque de réelle surprise dans le comportement de notre personnage, quasiment muet et peu combatif.  Quelle déception également que le chien Riley nous accompagne au combat soit si peu réquisitionné car il faut avouer que c’est un moment assez sympa de commander une attaque à la gorge de nos ennemis… même si d’évidence cela fait gicler du sang sur notre écran de contrôle.

Cet esprit d’imposer un scénario se matérialise également du coté des décors qui, le plus souvent, s’écroule lors des cinématiques mais beaucoup plus rarement lors des combats, ou alors quand c’est dument prévu sur un acte spécifique. Cela donne une belle fluidité à l’histoire mais amène une certaine frustration dans la mesure ou l’on se sait guidé vers l’étape suivante sans trop se poser de question s’il faut prendre à droite ou à gauche.  D’un autre coté le jeu devient réellement accessible pour un débutant ou celui qui n’est pas super doué pour survivre au milieu de tirs nourris.

En groupe
Si le mode solo peut décevoir les plus aguerris (mais ravira les débutants ou les nuls en tirs) c’est du coté du multi-joueurs que l’excitation peut rapidement survenir. Que dire ici ? Et bien dans un premier temps sachez que vous pouvez passer par la case mode avec la possibilité de customiser votre avatar à l’écran. En dehors de son beau minois vous pouvez sélectionner sa tenue de combat et choisir des accessoires. Cela devrait lui donner une apparence unique qui, peut-être, rendra jaloux vos camarades de combat.

Au-delà des vêtements et accessoires vous aurez un choix relativement traditionnel d’armes. Apparait toutefois une nouvelle classe que personnellement j’affectionne,  les « marksman rifles ». Ce sont des fusils semi-automatique mais de précision qui permettent de se transformer en sniper, sachant que vous le savez sans doute le jeu n’est pas prévu pour que vous soyez camouflé des heures durant.

Coté mode de jeu Activision propose comme d’habitude les modes « Deathmatch » et «Domination » ou encore le mode « Extermination » dans lequel  jusqu'à quatre joueurs s’affrontent à des zombies ou des aliens tout en récoltant des objectifs à réaliser. Citons également le mode escouade qui permet de créer sa propre escouade justement. Une fois votre sélection terminée  vous pourrez alors affronter un autre amateur d’escouade et confronter les deux équipes.

Posons maintenant notre intérêt sur le nouveau mode « Cranked » qui impose de faire une victime sous un temps maximum de 30 secondes. Autant vous dire que cela va très vite et qu’il vaut mieux être mobile et bon à la visée. Pas trop mon style.

Personnellement je préfère nette le mode « Blitz » qui est  comme un jeu du drapeau… mais sans drapeau ! Il faut en fait tenter de pénétrer dans le portail de l’équipe adverse. Un mode plutôt excitant car l’affaire se révèle loin d’être simple dans la mesure ou l’équipe en face de vous est le plus souvent bien structurée. Il faut alors s’adapter et jouer soit de discrétion ou de mobilité.

Citons enfin le mode « Search and Rescue » qui impose de désamorcer une bombe. A savoir, quand un joueur est abattu il laisse au sol son « dog tag » et si l’un de ses compagnons d’arme le ramasse il peut alors revenir en jeu. A l’opposé si c’est un ennemi qui le ramasse il est alors éliminé jusqu’à la prochaine manche.

Coté environnement cette édition propose 14 cartes relativement variées. A noter pour ceux qui auront la chance d’avoir le jeu sur XBOX ONE que les cartes sont jouables jusqu'à 18 sur un même serveur, contre 12 sur la version X360 testée.

Intéressant mais sans surprise
Call of Duty Ghost s’avère intéressant mais pourra certainement décevoir le fan de la licence. Pour quelqu’un moins habitué comme moi on ressent un certain plaisir d’être sur des rails pour continuer une mission. Si vous allez en ligne, vous profiterez de modes de jeu variés et des cartes relativement vastes. De quoi passer de bons moments mais rien d'indispensable à la fin de la journée.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma Sans objet
   
   

C’est la version X360 720p que j’ai eu pour test et qui, d’après mes chers camarades qui ont eu la chance de tester la version XBOX ONE 1080p, n’est certes pas ridicule mais qui affiche tout de même moins de finesse, que ce soit sur la modélisation des personnages que pour la netteté des décors en arrière plan. Quel dommage que les efforts soient si limités alors que les progrès visuels sont importants sur d'autres jeux. De fait, on a l'impression d'être sur un jeu qui date d'il y a quelques années...



Le Son
 

Le doublage n’est pas mauvais en soi mais on pourrait croire sur ce niveau de licence que l’éditeur fasse un effort et propose des voix plus solides et donc plus convaincante.  J’ai également des souvenirs d’accompagnements musicaux plus aboutit et plus présent… remarquez, le bon environnement 5.1 est mieux perceptible et ça c’est pas mal pour le coup.



Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray
   
   

Sachez que les différentes versions sont  identiques en termes de contenu  et de possibilité solo. Par contre, si vous êtes en XBOX ONE vous aurez un mode multi-joueurs  avec des parties qui peuvent enfin héberger 18 joueurs.



Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage