dans le même genre
  LE DÉFI DU CHAMPION
  POUR UN GARÇON
  TOUT SIMPLEMENT NOIR
  TANDEM
  TANGO
  MYSTERY MEN
  RETOUR À ZOMBIELAND
  LA VÉRITÉ SI JE MENS : LES ...
  MON CHIEN STUPIDE
  DOWNTON ABBEY LE FILM

du même éditeur
  L'HOMME INVISIBLE (2020)
  THE LIGHTHOUSE
  SPIDER IN THE WEB
  GEMINI MAN (ULTRA HD / 4K -...
  ABOMINABLE
  DOWNTON ABBEY LE FILM
  FAST & FURIOUS : HOBBS AND ...
  COMME DES BÊTES 2
  YESTERDAY
  BROOKLYN NINE NINE SAISON 6


Dernières Actus
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...
  NEED FOR SPEED: HOT PURSUIT...

5 ans de refléxion

Titre Original Five Year engagement
Genre Comédie
Pays USA (2012)
Date de sortie mardi 4 décembre 2012
Durée 125 Min
Réalisateur Nick Stoller
Avec Jason Segel, Emilty Blunt, Chris Pratt, Alison Brie
Producteurs Judd Apatow, Rodney Rothman et Nicholas Stoller
Scénaristes Nicholas Stoller et Jason Segel
Compositeur Michael Andrews
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non
  Anglais
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Universal
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  125 min
  Nb Dvd  1
   
   

De l’avis général, Tom et Violet sont faits l’un pour l’autre et pourraient constituer le couple marié idéal. Lui, star de la haute cuisine de San Francisco, est prêt à rejoindre le gotha de la gastronomie californienne ; elle est une brillante doctorante en psychologie sociale à Berkeley. Deux «winners»… mais voilà que ce mariage imminent devient soudain un problème. Violet, rejetée par l’université dont elle rêvait, se rabat sur celle d’Ann Arbor, dans le Michigan. Tom se sacrifie pour la suivre, pensant que la «noce parfaite» peut attendre quelques mois. Puis d’autres obstacles, inattendus, se profilent, s’enchaînent. Le couple diffère, hésite, tergiverse… les mois passent, puis les années. Promesses en cascade, toujours remises en question… Cinq ans de réflexion…

Dans cette nouvelle comédie sur fond de peinture de l’Amérique profonde, Judd Apatow (Peace love et plus si affinités), Jason Segel (Les Muppets le retour) et le réalisateur Nicholas Stoller (American Trip) se penchent ensemble sur les conséquences d’une demande en mariage plombé par l’hésitation des deux parties. Cela donne forcément une comédie qui, pour une fois il faut la souligner, fait parfois dans la retenue. Parfois seulement, car le film sombre inexorablement, vers la caricature des habitants du Michigan, réduite à une horde de débile profond, vivant principalement de chasse et dont la vie est forcément d’un ennuie terrible, à vous faire devenir à la limite du schizophrène. Est-ce qu’il faut en rire ou en pleurer, c’est assez difficile à dire.

Car ce qui fait rire aux Etats-Unis, ne le fait pas forcément en Europe. Et même avec l’esprit le plus ouvert que l’on puisse trouver, il est particulièrement difficile de rire en permanence dans cette nouvelle comédie qui, par habitude dans la filmographie de la bande, ne peut s’empêcher les répliques salasses à foison, même sans raison apparentes. Et c’est bien là le problème, la vulgarité est un atout dans la comédie, lorsqu’elle est utilisée avec intelligence, hors ici nous en sommes très loin, et même le capital sympathie de Jason Segel, avec son regard de panda, ne change rien. A l’exemple de la scène dans les rues de la ville, où les deux héros décident d’avoir un rapport dans la neige. La scène est amenée sans aucun ménagement et cela lui perdre tout son effet comique, particulièrement dans les dialogues, puisque ceux-ci ne tournent qu’autour de la taille du sexe de l’acteur dans la neige.

Voilà, on comprend vite que le niveau ne vole pas très haut, et la bande de Judd Apattow, ne semble toujours pas avoir retrouvé le feu sacré, si bien qu’il nous ressert inlassablement les mêmes recettes déjà bien usées dans les précédentes productions. Alors si « 5 ans de réflexion » garde une petite touche de sentimentale plutôt bienvenue, l’ensemble reste toujours trop dans les travées de ce qu’avait déjà l’équipe et ne parvient pas à renouveler le genre. L’équipe s’embourgeoise et ne sait plus prendre le risque de nous surprendre agréablement.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.35:1
   
   

Une image soignée avec des couleurs particulièrement bien tenues. Les  contrastes donnent une véritable profondeur à l’ensemble  Le support est d’une grande efficacité pour donner un véritable volume aux ambiances.



Le Son
 

La piste 5.1 est un peu faiblarde, et il faut souvent jouer avec la télécommande. Les dialogues sont parfois un peu trop en retrait. Côté spatialisation pas grand-chose à dire, l'ensemble est cohérent, mais le manque de dynamique ne met pas forcément l'ensemble en valeur.



Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 20 min
  Boitier Amaray
   
   
Des scènes rallongées d'autres coupées, et un bêtisier tout ce qu'il y de plus traditionnel, pas de quoi sauter au plafond !

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage