dans le même genre
  LE HUSSARD SUR LE TOIT
  CYRANO DE BERGERAC
  A L'HEURE DES SOUVENIRS
  PROFESSION : REPORTER
  LE JOUR DE MON RETOUR
  CHIEN
  CALL ME BY YOUR NAME
  CINQ ET LA PEAU
  MARIO
  PHANTOM THREAD

du même éditeur
  JEAN MOULIN, ÉVANGILE
  MARIO
  CENTAURE
  VANGELO
  BONHEUR ACADÉMIE
  YOU'LL NEVER BE ALONE
  NE ME LIBÉREZ PAS, JE M'EN ...


Dernières Actus
  THE LAST KINGDOM SAISON 2 E...
  CHICAGO MED SAISON 2 EN COF...
  BROOKLYN NINE-NINE SAISON 5...
  VIVEZ LE CINÉMA DANS UNE SA...
  HARRY POTTER : UN GRAND MAG...
  CONCOURS DVDCRITIQUES : GAG...
  BULL SAISON 1 DISPONIBLE EN...
  DEATH RACE ANARCHY EN BLU-R...

L'Amour des Hommes

Genre Drame
Pays Tuni (2018)
Date de sortie mardi 21 août 2018
Durée 105 Min
Réalisateur Attia Mehdi Ben
Avec Hafsia Herzi, Karim Ait M'Hand
Producteurs Mani Mortazavi, David Mathieu-Mahias et Andrea Queralt
Scénaristes Medi Ben Attia et Martin Drouot
Compositeur Karol Beffa
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Arabe
Oui
Oui
Non
  Français
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Epicentre films
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  105 min
  Nb Dvd  1
   
   
Tunis, aujourd'hui. Amel est une jeune photographe. Quand elle perd son mari, sa vie bascule. Encouragée par son beau-père, elle reprend goût à la vie en photographiant des garçons de la rue. Sans craindre d'être scandaleuse, elle fait le choix de regarder les hommes comme les hommes regardent les femmes.

Le cinéma Tunisien commence à sortir de ses frontières et nous apporte un regard souvent décalé et différent d’une société qui veut assumer son progressisme, mais continue à se battre contre des habitudes rétrogrades et douloureuses, à l’instar de l’émancipation de la femme à travers l’art. Et c’est tout le sujet du film de Mehdi Ben Attia : « L’amour des Hommes ». A travers l’histoire de cette jeune femme qui doit vivre un deuil tout en acceptant de reprendre son métier de photographe, se lance dans une recherche artistique sur le corps masculin et se lance sans totalement s’en rendre compte dans une quête d’érotisme et de sensualité qui ne seront pas forcément du goût de la société qui l’entoure. Une société qui aimerait bien la voir s’enfermer dans la noirceur d’une perte en abandonnant sa jeunesse au didacte de la tradition.

Avec « L’amour des Hommes », le réalisateur Mehdi Ben Attia, nous emmène à Tunis où règne traditions et valeurs tout en se télescopant avec progressisme volontaire. Avec un scénario empreint d’une véritable sensualité, le réalisateur nous parle de son pays, de ses mutations et nous plonge dans une réalité, qui pourrait nous sembler lointaine, alors qu’en fait pas tant que ça. Amel photographie les hommes, cache son pouvoir autant que sa faiblesse derrière un objectif, et les hommes se dénudent avec plus ou moins d’innocence, plus ou moins d’innocence et la jeune femme se laisse aller à ce qui se résume dans le titre : « l’Amour des Hommes ».

Et c’est alors que le réalisateur, plus ou moins consciemment, peint une société tournée vers l’avenir mais qui ne parvient pas à se défaire de traditions ancrées dans le collectif, où les femmes doivent avoir une place secondaire dans la société et où l’incursion dans une forme d’art, où les corps sont magnifiés, où l’image suggère l’érotisme, la sensualité, suscite l’envie ou le rejet. Ici l’ambiguïté des rapports suscite, l’inquiétude et la colère et laisse subitement apparaître le mauvais visage de cette société qui ne parvient pas à sortir de ses règles archaïques où la femme doit répondre à l’ordre masculin et s’effacer à la colère des hommes.

La mise en scène de « L’Amour des Femmes » est d’une sensualité fascinante. Elle s’oppose à un classicisme flagrant dans les scènes sociétales pour mieux faire transparaître la beauté de ces instants intimes où la photographe s’enivre autant que son modèle de cette envie d’exposer le corps des hommes, poussant parfois même la frontière entre le modèle et son photographe à un jeu de séduction intime et puissant. Si la distribution manque parfois de fluidité et se laisse aller à une composition un peu amateur qui ne laisse pas beaucoup de place à la subtilité, le charme des acteurs et cette magnifique danse des corps, font oublier les imperfections d’une direction d’acteur. Seule reste le travail d’éclairage et de mise en ambiance, avec au passage une exploration de Tunis à travers ses rues ou ses maisons moins populaires et moins touristiques.

En conclusion, « L’Amour des Hommes » est un film subtil et d’une beauté renversante, qui vient poser les bases d’une réflexion une société qui se tourne vers le progressisme mais reste enfermé dans ses traditions. Consciemment ou non, il fait de l »’œil de sa photographe, de son « Amour des Hommes » une belle mise en perspective d’une société qui cherche tout de même à garder sa liberté de pensée et de de faire de l’art un miroir de son évolution.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   
Simple dans son interprétation, mais pas dans sa photographie, « l’Amour des Hommes » bénéficie d’un beau transfert. Les couleurs sont magnifiques et les contrastes sont parfaitement dosés pour lui donner une profondeur tout en douceur et en puissance. L’ensemble est d’une beauté saisissante, particulièrement dans les scènes où la photographe est à l’oeuvre. 

Le Son
 
Le film est disponible en Dolby Digitale 5.1, en VOST. Un choix évident qui permet de réellement de mieux se laisser imprégner par l’histoire et par ses réflexions. Du coup on se laisse aller à écouter cette langue et cette douceur qui ressort y compris lorsque les personnages se laissent aller à leur colère.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 30 min
  Boitier Amaray
   
   
Côté Bonus, Un entretien avec le réalisateur Mehdi Ben Attia et la comédienne Hafsia Herzi qui reviennent sur tous les thèmes abordés dans son film, que ce soit ses intentions, son pays, l’Art et bien sûr ce regard sur les traditions qui s’invite au débat toujours avec autant de respect et de distance qu’il faut avoir sur ce sujet.

Un making of amusant qui met plus en lumière les pauses, les instants hors caméra et donne une réelle vision des coulisses d’un tournage.

Puis les scènes coupées et la Biographie du réalisateur.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage