dans le même genre
  NEED FOR SPEED HOT PURSUIT ...
  MAFIA : DEFINITIVE EDITION
  JUMANJI : LE JEU VIDÉO (NIN...
  BORDERLANDS 3
  LEGO JURASSIC WORLD (NINTEN...
  (LES COLONS DE) CATAN SUR N...
  F1 2019 EDITION LÉGENDES : ...
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3

du même éditeur
  RACE PRO
  E=M6, DÉFI CÉRÉBRAL
  ASTERIX AUX JEUX OLYMPIQUES
  ARTHUR ET LES MINIMOYS
  MARC ECKO'S GETTING UP: CON...
  DRAGON BALL Z BUDOKAI TENKA...
  FAHRENHEIT
  ACT OF WAR : DIRECTION ACTI...
  GTR : FIA GT RACING GAME
  TERMINATOR 3 : THE REDEMPTI...


Dernières Actus
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...
  NEED FOR SPEED: HOT PURSUIT...

Dragon Ball Z Budokaï 3

Genre Jeux Vidéo
Pays France (2004)
Date de sortie mardi 7 décembre 2004
Durée 999 Min
Plateforme Dvd 9
Site Internet Les cheat du site Atari
Le site du jeu chez Atari
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Non
Non

Le Jeu Critique de David Guillet
  Editeur   Atari
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  999 min
  Nb Dvd  1
   
   

Rien de bien nouveau en surface.
C'est le premier constat que l'on peut donner au premier coup d'œil. Tous les éléments des premiers opus sont présents. On retrouve donc les modes Entraînement duel, et Championnat du monde.

Jouabilité en hausse
Mais DBZ3 ne s'arrête pas là, la partie entraînement propose de s'entraîner en solo ou sous la coupe d'un senseï (maître). Ce mode particulier permettra au novice de se familiariser avec les mouvements des personnages et de maîtriser une à une les techniques et subtilités du jeu. Les plus chevronnés apprécieront également ce mode leur permettant une prise en main plus rapide. Les modes championnat du monde et duel sont communs à tout jeu de baston qui se respecte et ne mérite pas que l'on s'attarde de trop mais nous reviendront plus bas pour les tips.

Un mode histoire améliorée
Alors que des jeux comme Tekken proposent de déverrouiller des personnages  en mode histoire se résumant en une suite de combat, DBZ3 possède un mode histoire qui ajoute un brin d'aventure à toutes ces bastons et permet également de faire évoluer son personnage et d'augmenter ses caractéristiques grâce au changement de niveau et aux capsules trouvées ou achetées tout au long des histoires. Le mode Championnat du monde permet de gagner de l'argent et ensuite d'acheter des capsules permettant d'obtenir de nouvelles techniques de combat ou d'améliorer les caractéristiques. Petite déception pour le mode aventure, il ne propose pas de scène de transition et hormis les déplacements sur la carte et les combats, le reste de l'histoire n'est qu'une succession d'écrans fixes dont les dialogues frisent parfois le ridicule.

Des combats "réalistes"
Du moins aussi proches de la série TV que possible. Si la panoplie de coups et de personnage est très limité au début, avec le temps tout cela s'étoffe pour donner une multitude de personnages, de techniques de combat et de transformations. Le réalisme est poussé au point d'inclure une jauge de fatigue laissant le personnage sans réaction et vulnérable aux autres attaques. Mais le plus beau reste les coups spéciaux, projections et autres enchaînements reprenant le côté spectaculaire des dessins animés avec par exemple les combats de rayon dans lesquels il faut jouer du stick analogique avec vitesse et précision pour submerger son ennemi. De plus, lors des projections il est possible d'enchaîner une suite de coups si toutefois l'adversaire ne contre pas. Les déplacements sont, quant à eux reproduits assez fidèlement, ainsi reculer prends plus de temps que de foncer vers son adversaire avec toutefois un petit bémol pour les combats aériens apportant une lenteur dans les déplacements un peu énervante. Dernière nouveauté après acquisition de la technique téléportation le personnage peut se transporter derrière son adversaire et lui assener quelques coups bien sentis.
 
Des tips à foison
Les développeurs de Dimps ne sont pas dupes et ils savent bien que sans tips et codes cachés leur jeu ne serait pas complet. Un simple tour du côté du site d'Atari et la base de données de codes vous sera accessible vous permettant de débloquer aussi bien les personnages que les techniques de combats ou encore les aires de combat et tout un tas d'autres paramètres du jeu.

En conclusion, le jeu est certes très abouti mais pour les plus accros de la série et des jeux de bastons en général, quelques petits détails restent à améliorer mais on est tout de même face à un hit assurant quelques heures de pur bonheur et des combats mémorables.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo Sans objet
  Format Cinéma Sans objet
   
   
Cel-shading et graphisme
L'utilisation pour DBZ3 du Cel-Sahding est des plus judicieuse et renforce l'aspect dessin animé du jeu. On regrettera juste le manque de définition lors des combats éloignés. Les décors de combat dans lesquels évoluent sont de toute beauté et les tips disponibles permettent de modifier leurs aspects ainsi que les costumes des personnages et encore bien d'autres choses. Pour le reste l'aspect graphique est de bonne facture et pas de saccade notoire.

Le Son
 
Le son
Si les bruitages sont tirés de la série dans sa version originale, et renforcent l'aspect dessins animés, les musiques ne sont pas à la hauteur. Il sera préférable de jouer avec une musique d'ambiance extérieure ou tout simplement de couper la musique.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray
   
   

Si l'on considère DBZ3 comme un jeu de baston, toute la partie aventure est un bonus en soi et du fait qu'il contribue à l'évolution des personnages ainsi qu'à l'accès à de nouvelles aires de combat, force est de constater que DBZ3 est au-delà des attentes conventionnelles d'un jeu de baston pur et dur.

La disponibilité d'une base de données de tips mise à jour par les utilisateurs du monde entier est également un bonus en soi pour peu que l'on ait un accès internet.


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage