Coffret Grand Blond : Le Grand Blond/Le retour du Grand Blond

Genre
Pays
France (1972)
Date de sortie
jeudi 22 septembre 2005
Durée
180 Min
Réalisateur
Producteurs
Alain Poiré
Scénaristes
Yves Robert et Francis Veber
Compositeur
Vladimir Cosma
Format
Dvd 9
Langues
PCM
Label
SS.Titres Film
SS.Titres Bonus
SS.Titres Commentaire
Français
Non
Non
Non
Anglais
Oui
Non
Non
Le Film
Critique de Jean-Luc Richter
Editeur
Edition
Standard
Label
Zone
2
Durée Film
180 min
Nb Dvd
1

Le Grand Blond avec une chaussure noire

Bernard Milan (Bernard Blier), colonel des services secrets français veut prendre la place de son chef, le colonel Toulouse (Jean Rochefort). Ce dernier décide alors de se débarrasser de son subalterne trop ambitieux en montant un ‘piège à con’. Pour cela, il envoie son fidèle assistant Perrache (Paul Le Person) accueillir un ‘pigeon’ à Orly pour faire croire qu’il s’agit d’un super agent détenant des informations sur Milan. Arrivé à l’aéroport, Perrache jette son dévolu sur François Perrin (Pierre Richard) qui descend de l’avion avec une chaussure noire et l’autre marron. Ce dernier ne se doute pas qu’il vient d’être mis en grand danger…

Le Retour du Grand Blond

Alors que le Grand Blond (Pierre Richard) coule des jours heureux à Rio avec son amie Christine (Mireille d’Arc), un nouveau ministre de la défense (Jean Bouise) est nommé à Paris. Le Capitaine Cambrai intercepte alors une lettre du Grand Blond à son ami Maurice Lefebvre (Jean Carmet) mettant en cause le Colonel Toulouse. Cambrai demande au ministre de faire rappeler le Grand Blond à Paris pour confondre Toulouse. Devant ce danger, ce dernier envoi deux tueurs à Rio pour se débarrasser du personnage qu’il a lui-même créé…


A propos des films

C’est en 1971 que Francis Veber, qui venait de participer à l’écriture du film de Georges Lautner, ‘Il était une fois un flic’, présente à Yves Robert son scénario du « Grand Blond avec une chaussure noire ». Le réalisateur, qui souhaitait justement faire un film sur un tueur implacable menant par ailleurs une vie parfaitement normale, trouva le scénario à son goût et entreprit de collaborer avec Francis Veber pour en faire un film comique. Déjà auteur du célèbre « Alexandre le Bienheureux » en 1967 où il avait lancé un certain Pierre Richard, Yves Robert parvient à imposer à ses producteurs la reprise de cet irrésistible comique pour le rôle principal du film.

Desservi par un titre un peu trop alambiqué, le film fit un flop à sa sortie en 1972, en ne parvenant pas à réunir plus de 7000 personnes dans les salles lors de la première semaine d’exploitation. Mais très vite, le bouche à oreille et la bonne critique a permis au film de rassembler plus d’un million de spectateurs. Devant ce succès, les producteurs poussent Yves Robert à produire une suite qui sortira deux ans plus tard, en 1974 et connaîtra le même succès. Pour cette suite le réalisateur, disposant de davantage de moyens, s’offrit même le luxe de tourner une bonne partie de son long métrage à Rio de Janeiro même.


Critique subjective

Ces deux films auraient presque pu en faire un seul tant les histoires sont imbriquées logiquement avec la réutilisation d’une même trame scénaristique et surtout des mêmes truculents personnages servis par des acteurs de grand talents. La saga du « Grand Blond », maintes fois diffusée à la télévision est devenue l’un des grands classiques du film comique français, au même titre que « La Grande Vadrouille » ou « Les Bronzés ». Avec cette édition DVD de bonne qualité, accompagnée de bonus intéressants, l’éditeur GCTHV nous permet de revoir les deux films encore et encore dans d’excellentes conditions techniques. Des films dont les gags n’ont pas pris une ride et dont l’aspect ‘kitch’ des années 70, avec pantalons ‘pattes d’éléphants’ et tapis en peau de bête ne fait que renforcer le comique de l’ensemble. Un coffret à ne pas manquer !
L'image
Couleurs
Définition
Compression
Format Vidéo
16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma
1.77:1

L’éditeur a effectuée une belle restauration des films pour cette sortie DVD. L’image est belle, avec des couleurs vives et une bonne définition d’ensemble. Sur très grand écran on remarquera un grain du à la pellicule d’origine et quelques rares fourmillements dans les arrières plans, mais dans l’ensemble la qualité est excellente et met vraiment en valeur les acteurs et ces décors délicieusement kitchs des années 70.

Le Son
Langue
Type
Format
Spatialisation
Dynamique
Surround
Français
2.0

Sur les deux films on retrouve une unique piste sonore en Dolby Digital 2.0 française. Ces pistes sont de très bonne qualité, sans souffle ou autre problème technique. La dynamique est très bien gérée, laissant la part belle aux dialogues parfaitement audibles et à l’accompagnement musical de Vladimir Cosma. De quoi profiter du film dans les meilleures conditions.

Les Bonus
Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
Durée
130 min
Boitier
Amaray

Les deux DVD sont présentés dans une belle boite jaune (couleur du Grand Blond). Chacun d’entre eux est introduit par des menus animés très bien réalisés et les deux DVD contiennent de nombreux suppléments :

DVD 1 : Le grand Blond

La Naissance du Grand Blond (40 minutes)
Ce documentaire est composé d’interviews d’Yves Robert (le réalisateur), de François Veber (le scénariste), Danièle Delorme (la productrice) et des acteurs du film, sur fond d’extraits du film, d’image du tournage, de photos et d’affiches. Tour à tour, les différents intervenants évoquent la genèse du scénario, le choix des acteurs (en particulier de Pierre Richard), le tournage…

Monté de façon assez dynamique, ce documentaire apporte de nombreuses petites anecdotes sur le film, les acteurs, la musique. La seconde partie du documentaire est consacré à la suite, « Le retour du Grand Blond », tourné en partie à Rio de Janeiro. On y voit aussi un document rare d’Yves Robert faisant le montage du film. Un supplément intéressant qui prolonge bien le plaisir du film.

Bande Annonce : c’est la bande annonce originale du film. Son principal intérêt est qu’elle permet de constater l’excellent travail de restauration effectué sur le film.

DVD 2 : Le retour du Grand Blond

Vladimir Cosma – Pierre Richard : l’accord parfait (45 minutes)

Ce document revient sur la biographie de Vladimir Cosma et en particulier sur ses collaborations avec Yves Robert et Pierre Richard. Introduit dans le milieu de la musique de film par Michel Legrand, Vladimir Cosma fera les musiques « d’Alexandre le Bienheureux », « le distrait »… Le compositeur nous livre sa méthode de composition et rapporte des anecdotes sur les différents films pour lesquels il a composé.

François et Christine : dans le Blond des Yeux (15 minutes)
Pierre Richard et Mireille d’Arc reviennent sur leur collaboration dans les deux films, depuis leur première rencontre lors de la scène où François va chez Christine pour la première fois, jusqu’au second film. Ce document tourne beaucoup autour de la séduction permanente entre ces deux personnages du film et sur la part très importante de l’improvisation.

Bande annonce
C’est la bande annonce du « Retour du Grand Blond », assez amusante et servie par un commentaire tout à fait dans le ton du film.

Bonus caché (dans les traces du Grand Blond) : le logo de l’éditeur en 3D ? Aucun intérêt.

Un mot sur les suppléments
Les documentaires proposés sur ces deux DVD couvrent assez bien les différents aspects du film. En dehors de celui sur Vladimir Cosma qui est un peu longuet, ils sont aussi dynamiques et intéressants, permettant de mieux comprendre comment sont conçus les gags des deux films. On saluera donc l’effort de l’éditeur qui met ainsi en valeur ces deux films phares du cinéma comique français.
Bonus
Livret
Bande annonce
Biographies
Making of
Documentaire
Interviews
Com. audio
Scènes sup
Fin alternative
Galerie de photos
Story board
Multi-angle
Liens internet
Interface Rom
Jeux intéractifs
Filmographies
Clips vidéo
Bêtisier
Bonus Cachés
Court Metrage