du même réalisateur
  ARAM

dans le même genre
  SAMSON
  LE NOM DE LA ROSE
  LA FAVORITE
  HARLOTS
  UN PEUPLE ET SON ROI
  ANNA KARENINA
  BRITANNIA
  ORO LA CITÉ PERDUE
  THE PATRIOT : LE CHEMIN DE ...
  LES HEURES SOMBRES

du même éditeur
  THOMAS PESQUET, L'ETOFFE D'...
  VOYAGE OF TIME : AU FIL DE ...
  LES CHEMINS DE L'ÉCOLE VOLU...
  ILS S'AIMENT DEPUIS 20 ANS
  L'ALGERIE VUE DU CIEL
  JACKIE
  SHERLOCK SAISON 4
  DIX POUR CENT SAISON 2
  LA FILLE DE BREST
  MA VIE DE COURGETTE


Dernières Actus
  CINÉ CONCERT "LA BELLE ET L...
  TOUTE SAGA A UNE FIN… STAR ...
  PALMARÈS DES OSCARS 2020
  L'ACTEUR KIRK DOUGLAS EST M...
  GOOD OMENS EN COFFRETS DVD ...
  LE MEILLEUR DES PISTES DOLB...
  KAAMELOTT PREMIER VOLET SE ...
  DISPARITION DE TERRY JONES

Brûlez Rome

Genre Fresque historique
Pays France (2005)
Date de sortie lundi 12 décembre 2005
Durée 90 Min
Réalisateur Robert Kéchichian
Avec Samuel Dupuis, Hovnatan Avédikian, Zare Hatchikian , Christian Loustau
Producteurs France 5 / France 3 / A Prime Group / RAI Due / RTBF
Scénaristes Frédéric Lepage
Format Dvd 9
Site Internet Page du film sur France5
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Non
Non
Non

Le Film Critique de Jean-Luc Richter
  Editeur   France télévisions Distribution
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  90 min
  Nb Dvd  1
   
   

L’histoire

Le 18 juillet 64, Rome est en feu. C'est le plus grand incendie que la ville ait connu. Les deux tiers de la cité sont détruits par les flammes. Tout accuse l'empereur Néron. Qui a donné l'ordre de brûler Rome ? Pour comprendre cet événement, nous remontons trois ans auparavant, en 61, et retrouvons Celer et Thésée. Tous deux sont des esclaves affranchis. Ils s'engagent dans la sixième cohorte de vigiles, à la fois pompiers et policiers de cette ville de plus d'un million d'habitants. C'est un moyen pour eux de retrouver leur respectabilité et une voie vers la liberté. C’est alors que le préfet de Rome est assassiné…

A propos du film

Ce docu-fiction français a été réalisé par Robert Kéchichian, qui avait été réalisateur seconde équipe sur « Astérix & Obélix: Mission Cléopâtre » et avait réalisé le thriller « Aram », en 2002. Il base ici son film sur le travail de nombreux historiens et archéologues qui sont parvenus à dénouer les responsabilités multiples de ce qui reste le plus grand incendie de l’antiquité dans une ville.

Afin de coller au mieux à la réalité historique, un grand soin a été apporté aux décors et aux costumes, mais surtout les acteurs s’expriment en latin ! Ils bénéficient heureusement tous d’un doublage, mais celui-ci laisse entendre les dialogues originaux, nous plongeant ainsi deux mille ans en arrière avec beaucoup de réalisme.

Suivant une dynamique fortement influencée par les excellents documentaires fictions de la BBC, comme « Supervolcano », « Alexandre » ou encore « Gengis Khan », Robert Kéchichian a bâti son film autour d’une véritable histoire qui tient le spectateur en haleine tout au long du film. Une voix off se charge d’expliquer, à travers les scènes du film, toute la vie sociale, politique et religieuse de la Rome du 1er siècle, sans couper l’action ni alourdir le propos. Un tour de force qui rend le documentaire passionnant et permet de se cultiver tout en se distrayant !

« Brûlez Rome ! » aborde l’organisation de la ville antique, avec son corps des ‘Vigiles’, mi-pompiers, mi-policiers, mais aussi la complexe organisation sociale de la cité, avec les citoyens, les esclaves, les affranchis… Nous voyons aussi la politique de l’empire, avec le sénat qui rêve de reprendre le pouvoir à l’empereur Néron. La religion n’est pas en reste, avec l’évocation de l’influence des premières sectes chrétiennes et même la sexualité, avec le développement de l’homosexualité ‘importée’ de Grèce, est abordée.


Critique subjective

Avec sa réalisation très soignée, son grand sens du détail, son scénario élaboré, « Brulez Rome ! » est la démonstration éclatante que les réalisateurs français sont capables de faire aussi bien, sinon mieux, que leurs homologues britanniques en matière de documentaires à valeur ajoutée. Cette mutation est salutaire pour apporter du sens et faciliter la compréhension de notions historiques parfois très complexes, comme c’est le cas du contexte socio-économique de Rome en 65 après J.C. Un film qui ravira tous les amateurs d’histoire antique.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   

Cette version DVD est présentée avec une image en 16/9ème de très belle facture. Les couleurs sont vives et précises et la définition met bien en évidence le soin dans la réalisation des décors et des costumes. On regrettera juste que la scène d’ensemble qui montre la ville en feu ait un aspect beaucoup trop informatique, mais le film n’a pas disposé de gros moyens financiers et s’en sort tout de même très honorablement côté ‘effets spéciaux’.


Le Son
 

Une seule piste sonore est disponible sur ce disque. Elle est en Dolby Digital 2.0 française. Les dialogues des acteurs du film sont en latin et les commentaires (ainsi que le doublage) sont en français. La dynamique est bonne et la spatialisation est satisfaisante. La musique reste très discrète tout au long du film et on pourra avantageusement activer un Dolby Pro Logic II pour donner un peu de relief sonore en activant ses enceintes arrière.


Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 10 min
  Boitier Amaray
   
   

En dehors du chapitrage, l’éditeur France Télévision Distribution nous propose de revoir une petite partie du documentaire sans le doublage, ce qui permet de suivre les dialogues ‘originaux’ en latin. Malheureusement, le commentaire demeure, ce qui rend la compréhension difficile et le supplément assez anecdotique. On regrette que le documentaire « Néron, pyromane pour l'histoire », diffusé à la télévision après « Brûlez Rome ! », ne soit pas inclus dans ce DVD.


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
   scène en latin