Les images des menus


Les images du film


Les images des bonus






dans le même genre
  PETIT PAYS
  A BOUT DE SOUFFLE (ULTRA HD...
  LA HAINE (ULTRA HD / 4K)
  BRICK
  WET SEASON
  UN COEUR EN HIVER
  SATANTANGO
  ARYTHMIE
  CHANSON DOUCE
  LA ROUE

du même éditeur
  THOMAS PESQUET, L'ETOFFE D'...
  VOYAGE OF TIME : AU FIL DE ...
  LES CHEMINS DE L'ÉCOLE VOLU...
  ILS S'AIMENT DEPUIS 20 ANS
  L'ALGERIE VUE DU CIEL
  JACKIE
  SHERLOCK SAISON 4
  DIX POUR CENT SAISON 2
  LA FILLE DE BREST
  MA VIE DE COURGETTE


Dernières Actus
  DVDCRITIQUES LIVE #35 : KIT...
  DVDCRITIQUES LIVE # 34 : L'...
  MORT DU COMÉDIEN ET SCÉNARI...
  TEST DIVACORE ANTIPODS2 : E...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : KITAR...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : L'ANT...
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX EN ...
  CRITIQUE FILM SONG BIRD D'A...

Beau travail

Genre Drame
Pays France (1999)
Date de sortie dimanche 30 mars 2003
Durée 90 Min
Réalisateur Claire Denis
Avec Denis Lavant, Michel Subor, Grégoire Colin
Producteurs La Sept-Arte-Pierre Chevalier-Pathé Télévision-Jérôme Minet-SM Films-Patrick Grandperret
Scénaristes Jean-Pol Fargeau
Compositeur Eran Tzur
Format Dvd 9
Site Internet Site officiel
Informations
Complémentaires
"Beau travail" a remporté le Prix spécial du jury au Festival de Genève, un Louvre d'Or à Montréal, ainsi que le César de la meilleure photo en 2001.
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Non
Non
Non

Le Film Critique de Frédéric Deschryver
  Editeur   France télévisions Distribution
  Edition   Simple
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  90 min
  Nb Dvd  1
   
   

L'histoire


L'adjudant chef Galoup est instructeur dans une compagnie de la Légion étrangère basée à Djibouti. La vie s'y déroule sans histoire entre les entraînements et le rituel des tâches journalières de la vie du soldat. Arrive Santain, une nouvelle recrue. Le jour où, par un acte de bravoure, Santain sauve un de ses camarades, le jeune homme gagne l'affection de son commandant, Bruno Forrestier, et la haine de Galoup, en proie à une absurde jalousie à l'égard du soldat. Galoup s'ingénie alors à s'acharner sur le jeune éphèbe.


Critique subjective


L'origine

Suite à une commande de Pierre Chevalier, le directeur du département fiction de la chaîne Arte, sur le thème d'"être étranger", Claire Denis, la réalisatrice de "Nénette et Boni" décide d'adapter librement une nouvelle d'Hermann Melville, "Billy Bud", histoire d'un jeune marin, enrôlé de force sur un navire de guerre, qui subit les foudres d'un sous-officier jaloux, malgré la sympathie que lui porte son capitaine. Claire Denis décide de transposer l'histoire à la légion française, et de situer son intrigue sur la terre africaine, à Djibouti, là où s'entraînent ces soldats de diverses nationalités. Pour ce long métrage au budget très limité, Claire Denis retrouve donc les paysages de ce vaste continent où elle a passé son enfance, et où elle avait déjà réalisé "Chocolat", en 1988.


Chronique d'une autodestruction

"Beau travail", c'est l'histoire de l'adjudant chef Galoup (Denis Lavant), qui, de retour à Marseille, évoque en voix-off ses récents souvenirs, au travers de son journal. Evincé de la légion, Galoup est maintenant "inapte à la vie, inapte au civil". Galoup dont le seul but est d'être un bon soldat, de servir la bonne cause et mourir, à l'instar de la phrase tatouée sur sa poitrine, lui qui idolâtre son commandant, un homme désabusé, sans ambition, vieux et fatigué, joué par Michel Subor qui interprétait également un militaire dans "le petit soldat" de JL Godard en 1960. Le soldat chez Godard, portait d'ailleurs le même nom, Bruno Forestier, que dans le film de Claire Denis. C'est l'arrivée du jeune et beau Gilles Santain, superbement interprété par Grégoire Colin, qui précipitera Galoup vers sa perte. Quand Sentain s'accapare les attentions et l'affection du commandant, c'est la jalousie absurde de Galoup qui en résulte, et son acharnement à détruire son jeune concurrent.


Des images somptueuses

"Beau travail" est un film essentiellement visuel, dans lequel les dialogues sont rares, cédant la place aux images somptueuses, hypnotiques, des paysages africains, la beauté plastique des corps, sur la photographie d'Agnès Godard. Chaque plan est un modèle d'esthétisme. La caméra de Claire Denis s'attarde longuement sur les paysages d'Afrique et leurs contrastes, entre le bleu du ciel et de la mer et les immenses terres arides et désertiques, déserts de pierres, vastes étendues de sel, sous un soleil écrasant, où la chaleur en devient palpable. C'est dans ce cadre grandiose, imposant que s'entraînent Galoup et ses hommes. Tel Sisyphe poussant son rocher, les soldats creusent, déplacent des pierres, marchent au pas cadencé sur ces terres, oubliés du monde. Scènes d'entraînement, où les corps bougent, se déplacent en des mouvements chorégraphiés, en des danses rituelles, animales, visages en gros plans, Claire Denis s'attarde longuement sur la beauté des corps, en plein effort, tannés par le soleil, aux allures d'athlètes antiques, coordonnés par le chorégraphe Bernardo montet, en longs ballets poétiques, desquels s'estompent les aspects militaires.


La musique du compositeur contemporain Benjamin Britten vient, au travers des chœurs wagnériens de son opéra "Billy Bud", lui aussi inspiré de Melville, magnifier le lyrisme de ces scènes intemporelles, en contrepoint des airs raï et techno des boites de nuit de Djibouti.


Un dernier mot

A découvrir sans attendre, pour l'interprétation magistrale des comédiens, pour l'émotion, pour les images magnifiques couronnées par le César de la meilleure photo en 2001.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   
Présentée dans le format 1:85, l'image est très bien définie, aux couleurs magnifiques, sans problème de compression. La photographie d'Agnès Godard est très bien mise en valeur. Les superbes images aux couleurs contrastées trouvent ici un support à leur mesure. Il est à noter quelques défauts qui proviennent non pas du transfert vidéo mais de la qualité de la pellicule. En effet, on aperçoit de temps en temps quelques griffures et points blancs qui ne nuisent pas au spectacle.

Le Son
 
En stéréo 2.0, précise, aucun reproche n'est à apporter à la bande son qui laisse clairement s'exprimer les voix très rares, "Beau travail" étant un film essentiellement visuel. Les musiques sont diffusées par une piste audio de bonne qualité, et les scènes de boites de nuit contrastent efficacement avec les séquences de jour, par leur très bonne dynamique.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray avec fourreau cartonné
   
   

Le commentaire audio

La réalisatrice Claire Denis, Denis Lavant (Galoup) et Bernardo Montet sont réunis pour commenter la projection de "Beau travail". Peu habitués à cet exercice, semble-t-il, tous trois, se laissent aller à leurs réflexions, dans un commentaire à l'image du film: calme, interrompu par de longs silences. C'est Claire Denis qui mène la barque et qui nous parle pèle-mèle de la conception du film, des difficultés rencontrées en raison du faible budget, de l'équipe technique. C'est également une évocation collective des souvenirs de l'aventure qu'a constitué la vie en Afrique durant toute la durée du tournage, les rencontres avec les habitants, les militaires djiboutiens venus collaborer et conseiller l'équipe, le recrutement de comédiens sur place.


Filmographies

Claire Denis

Denis Lavant

Grégoire Colin

Bernardo Montet


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage