dans le même genre
  NEED FOR SPEED HOT PURSUIT ...
  MAFIA : DEFINITIVE EDITION
  JUMANJI : LE JEU VIDÉO (NIN...
  BORDERLANDS 3
  LEGO JURASSIC WORLD (NINTEN...
  (LES COLONS DE) CATAN SUR N...
  F1 2019 EDITION LÉGENDES : ...
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3

du même éditeur
  METAL GEAR SOLID V : THE PH...
  PES 2015
  METAL GEAR SOLID V : GROUND...
  PRO EVOLUTION SOCCER 2014
  CASTLEVANIA LORD OF SHADOW ...
  METAL GEAR RISING : REVENGE...
  SILENT HILL : DOWNPOUR
  METAL GEAR SOLID HD COLLECT...
  PES 2012
  PES 2011


Dernières Actus
  UNE PREMIÈRE SALVE DE NOUVE...
  DVDCRITIQUES LIVE #35 : KIT...
  DVDCRITIQUES LIVE # 34 : L'...
  MORT DU COMÉDIEN ET SCÉNARI...
  TEST DIVACORE ANTIPODS2 : E...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : KITAR...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : L'ANT...
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX EN ...

PES 2010 - Pro Evolution Soccer

Genre Jeux Vidéo
Pays JAPON (2009)
Date de sortie mercredi 4 novembre 2009
Durée 999 Min
Plateforme PS3
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Non
Non
Non

Le Jeu Critique de Bruno Orru
  Editeur   Konami
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  999 min
  Nb Dvd  1
   
   

Voici qu’arrive la nouvelle mouture PES - Pro Evolution Soccer - de l’éditeur Konami, en version 2010 donc. Comme d’habitude, vous pouvez constituer votre équipe pour tenter de remporter (seul ou à plusieurs) les différentes ligues proposées mais la technique de ce cru (en version PS3) a été optimisée et les graphismes sont montés d’un cran.

 

J’ai personnellement découvert l’univers PES au dernier Festival du jeu vidéo. Et oui, je suis un débutant dans le genre. J’ai donc écouté avec attention l’attachée de presse qui me décrivait les atouts de cette nouvelle mouture (et que je vais donc vous décrire ci-après) mais c’est tranquillement chez moi que j’ai découvert les joies de la simulation de jeu de football.

 

La charmante attachée de presse n’a pas manquée de me rappeler que la licence PES a passablement été égratignée il y a deux ans et que l’éditeur a donc été à l’écoute des reproches qui lui avaient été fait, à la fois par la presse spécialisée et les joueurs qui avaient passablement délaissée cette alternative à la licence FIFA.

 

Visuellement plus beau

Les efforts les plus visibles d’un premier abord se trouvent au niveau des graphismes (mais aussi au niveau de l’ambiance sonore), apportant un meilleur réalisme sur le terrain. Un minimum pour satisfaire les amateurs de consoles HD. Ceux qui avaient été déçus par les versions précédentes découvriront certainement une jouabilité améliorée, voir un meilleur équilibre général sur le jeu, grâce à un moteur profondément retravaillé. On pourra apprécier également l’arrivée aux commentaires de Grégoire Margotton et Christophe Dugarry que les abonnés à canal + connaissent bien.

 

Jouabilité

Soyons honnête, je ne vais pas vous faire un comparatif par rapport à FIFA que je ne connais pas (encore ?) ou les versions précédentes de PES. Sur ce cru 2010 j’ai apprécié la rapidité d’apprentissage des manipulations de par une logique bien menée sur le bout des doigts. C’est clair, il faut un petit temps d’adaptation pour mémoriser les types de passes par exemple mais le mode entraînement est là justement pour se faire le coup de pied avant d’entamer les ligues. La rapidité de réaction des joueurs sur le terrain aux commandes est appréciable, même si les déplacements ne sont pas toujours très réalistes ; on sent que les directions en diagonales sont imposées par un nombre limité d’axes. Etonnement de novice sans doute mais les joueurs ne sont pas à l’échelle par rapport au terrain ! Ce n’est pas véritablement un problème, juste une surprise à la découverte du jeu.

 

IA performant

Le moteur qui place les joueurs (IA) qui ne sont pas sous notre commande immédiate m’a paru le plus souvent pertinent, permettant de fait d’avoir dans son équipe, en mode débutant, une défense parfaitement organisée et une ligne d’attaque souvent un brin audacieuse mais aussi parfois en retard, notamment sur des passes longues. Sur les modes pour les joueurs experts, que j’ai brièvement tentés, évidemment l’affaire se corse mais c’est évidemment pour un plus grand plaisir de joueur, surtout si vous ne combattez pas l’IA mais un véritable adversaire de votre niveau.

 

Duels lights

J’ai été par contre déçu des possibilités de confrontation entre deux joueurs, il manque à mon goût quelques options de commande pour tenter de prendre l’avantage, au risque bien évidemment d’être sanctionné par l’arbitre si l’on va trop loin. Un arbitre que j’ai d’ailleurs trouvé bien sévère dans mes différents matchs, n’hésitant pas à sortir son carton jaune au moindre tacle. La licence PES ne fait certainement pas l’apologie d’un jeu dur et musclé !

 

Des joueurs caractériels ?

Coté personnalisation des joueurs sachez qu’il est quand même possible de donner du caractère à ses poulains préférés, une nouveauté de ce cru 2010. Il faut pour cela aller dans le menu des options pour déboucher sur une interface qui propose une quarantaine de cartes de capacité. Bon courage par contre pour interpréter les différentes compétences, je ne sais pas si c’est mon aspect novice qui me met à l’écart d’un certain langage mais je n’ai sincèrement pas tout compris.

 

Le joueur sélectionné peut recevoir jusqu’à 11 capacités lui forgeant ainsi un caractère plus ou moins décisionnel sur le terrain ; vous lui attribuez par exemple une zone préférée sur le terrain, une propension plus ou moins marquée pour soutenir la défense (si c’est un attaquant) ou les attaquants (si c’est un défenseur). Plus amusant – notamment pour déstabiliser l’équipe adversaire – on peut attribuer un caractère pour déclencher de faux appels. Je n’ai pas contre pas réellement eu le temps pour ce test de constater sur le terrain si les effets de cette personnalisation sont réels.

 

Caractère d’équipe

Au-delà de la personnalisation ciblée, il est possible de déclencher un type de stratégie à l’équipe afin de mieux s’adapter au jeu de l’adversaire. Quatre stratégies peuvent ainsi être mémorisées, se déclenchant en appuyant simultanément sur la gâchette gauche et sur l’un des 4 boutons de la manette. Une bonne occasion de déstabiliser l’adversaire en commandant, par exemple, les attaquants à être omniprésent sur le ballon, de jouer le contre ou, au contraire de jouer le hors jeu. Attention quand même, lors de mes essais j’ai alors eu du mal à gérer le jeu mais c’est clairement une carte à jouer si, par exemple, vous êtes mené d’un but à quelques minutes de la fin.

 

Championnats personnalisés

Au-delà du jeu pur on pourra apprécier la possibilité de personnaliser les différents championnats proposés et, j’ai bien aimé ça, la possibilité d’inscrire sa propre équipe. Autre point intéressant, la possibilité de se lancer dans la gestion financière en ajustant les salaires de l’équipe de direction, du médecin ou encore de l’entraîneur lui-même.

 

En conclusion

Mis entre les mains d’un grand habitué de la série, je peux vous garantir que le test de cette version 2010 l’a impressionné par le nouvel environnement graphique (enfin à la hauteur d’une console HD), la meilleure jouabilité et les quelques nouvelles options qui permettent de varier le jeu et de mieux combattre son adversaire. Du tout bon donc, même si d’évidence des améliorations sont encore attendues au niveau des déplacements des joueurs et de leur capacité à en découvre avec réalisme sur le terrain, ainsi que sur les ligues qui sont encore trop en retrait face au concurrent direct.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo HD 720p
  Format Cinéma Sans objet
   
   

Comme indiqué dans la critique, l’éditeur Konami a produit de réels efforts pour que l’esthétique visuelle soit à la hauteur d’une console HD ; de fait les textures des joueurs (les visages mais aussi les maillots qui flottent sur leur poitrine bombée en lieu et place de vulgaires a plats !) sont plus fines et les effets de lumières sensiblement plus convainquant ; notamment pour le décor du stade mais aussi pour le réalisme des pelouses. La modélisation des visages est impressionnante, surtout pour un novice comme moi qui découvre ce type de jeu. J’ai par exemple particulièrement apprécié la ressemblance des joueurs que je connais bien, la quantité de stars du football ayant leur sosie virtuel étant désormais conséquente dans cette version 2010.

 

Autre élément que j’ai apprécié, la finesse et la classe des ralentis sur de multiples angles de caméra. Cela permet de savourer à plein ses buts (tous mémorisables mais attention à la place disque) ou, au contraire, de détailler la prouesse de l’adversaire.



Le Son
 

Sur PS2, PES2010 propose à mon goût un environnement Surround trop timoré, j’aurais souhaité des clameurs de stade plus poussées… mais peut-être n’ai-je pas été assez loin dans mon championnat ? Les commentateurs sont parfaitement audible, leurs dialogues suffisamment variés et souvent pertinents face à des erreurs de jeu ou quelques exploits.



Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 999 min
  Boitier Amaray
   
   

Tout est dans le jeu et c’est déjà pas mal.



Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage