dans le même genre
  LES TOMBEAUX SANS NOMS
  LES ÂMES MORTES
  LE GRAND BAL
  RBG
  NOS ANIMAUX DOUX DEHORS, SA...
  VOYAGE À TRAVERS LE CINÉMA ...
  BELMONDO OU LE GOÛT DU RISQ...
  SCREAM FOR ME SARAJEVO
  DE PALMA
  DISCOVERY TOUR BY ASSASSIN'...

du même éditeur
  THOMAS PESQUET, L'ETOFFE D'...
  VOYAGE OF TIME : AU FIL DE ...
  LES CHEMINS DE L'ÉCOLE VOLU...
  ILS S'AIMENT DEPUIS 20 ANS
  L'ALGERIE VUE DU CIEL
  JACKIE
  SHERLOCK SAISON 4
  DIX POUR CENT SAISON 2
  LA FILLE DE BREST
  MA VIE DE COURGETTE


Dernières Actus
  TEST JEU YOKAI
  TEST JEU ESCAPE FROM THE AS...
  DISPARITION D'ALAN PARKER
  DVDCRITIQUES LIVE #17 : DIS...
  DVDCRITIQUES LIVE #16 : DÉC...
  DVDCRITIQUES LIVE #15 : DÉC...
  TEST JEU "TACO, CHAT BOUC, ...
  DISPARITION D'ENNIO MORRICO...

Le cerveau d’Hugo

Genre Documentaire
Pays FR (2013)
Date de sortie vendredi 7 juin 2013
Durée 95 Min
Réalisateur Sophie Révil
Avec Thomas Coumans
Producteurs Divers
Scénaristes Sophie Révil
Compositeur Stéphane Moucha
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   France télévisions Distribution
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  95 min
  Nb Dvd  1
   
   

Hugo est une énigme vivante. Si vous le croisez dans la rue, vous penserez qu’il est simple d’esprit. Pourtant, il est d’une intelligence remarquable, c’est même un  génie dans son domaine, le piano. Hugo est né avec un handicap étrange et mystérieux, l’autisme.

Comprendre l’Autisme, le voir sous un autre angle, voilà le but que s’est donné la réalisatrice Sophie Révil (Un cœur qui bat). Avec Une certaine pudeur, mais avec une évidente détermination, la réalisatrice nous offre la possibilité d’explorer les fonds de la nature humaine, peut-être les moins glorieux d’ailleurs, notamment lorsqu’il s’agit du regard que nous portons sur les handicapés, où sur les personnes différentes. Le documentaire ne nous montre pas les errances de ce handicap, il explore ses difficultés, mais aussi les conséquences obscures face aux gens. Des gens ordinaires qui ne peuvent refreiner une sorte de dégoût ou de sympathie trop appuyée, des médecins qui n’hésitent pas à démoraliser les parents sur le cas éventuel de leur enfant….

Loin de toute volonté de faire de son discours un pamphlet contre la médecine, ou contre les pouvoirs publics, Sophie Révil s’intéresse à la souffrance commune entre les parents et leurs enfants atteints d’un handicap qui les empêche d’avoir une vie sociable classique, mais qui révèle la plupart du temps des destins hors du commun. C’est le cas de Josef Schovanec par exemple diagnostiqué Asperger, et que les médecins et autres enseignants voulaient mettre aux rangs des rebuts, qui se révèlera diplômé de Science-Po, Docteur en philosophie et polyglotte avéré avec sept langues à son actif.

Le docu-fiction n’idéalise pas l’autisme, il ne dessert pas non plus la médecine, il se fait simplement l’écho d’un constat évident. A travers l’histoire fictive, mais entièrement inspirée de cas avérés, d’Hugo, un jeune homme autiste qui s’éveillera grâce à la musique, il nous montre comment les parents peuvent réagir, et comment le hasard vient souvent se mêler en bien de la destinée d’un jeune homme. Parfaitement interprété par Thomas Coumans (Comment va la douleur), le personnage d’Hugo devient d’un seul coup le symbole des différentes nuances de ces hommes et de ces femmes souvent blessés par la maladie, mais surtout meurtris par les contemporains.

En conclusion, « Le Cerveau d’Hugo » est docu-fiction particulièrement intelligent, qui ne met jamais mal à l’aise le spectateur mais le met face à son miroir et aux préjugés d’une maladie beaucoup trop inconnue. L’occasion de mettre en lumière la souffrance psychologique de ces hommes, femmes et enfants qui font face chaque jour à un syndrome qui provoque le rejet des autres. Edifiant ! 



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   

La réalisation jouant sur les scènes de fiction et les témoignages avec beaucoup de soin dans l'eclairage, il aurait été dommageable que l’édition ne soit pas à la hauteur. La lumière est parfaitement mise en valeur, et l'ensemble bénéficie d’un rendu remarquable, avec des couleurs précises et des contrastes bien tenus qui offre une qualité de nuances à la hauteur de l’attente.



Le Son
 

Le son bénéficie d'une piste 2.0 assez bien structurée, avec une réparation soignée qui laisse la place belle aux dialogues et ne se laisse pas déborder par les effets sonores. La dynamique est remarquable et la spatialisation plus en retenue se mêle bien à l’ensemble.



Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 30 min
  Boitier Amaray
   
   

L’ensemble est complétée par d’autres témoignages de personnes autistes et de scènes coupées.



Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage