dans le même genre
  NEED FOR SPEED HOT PURSUIT ...
  MAFIA : DEFINITIVE EDITION
  JUMANJI : LE JEU VIDÉO (NIN...
  BORDERLANDS 3
  LEGO JURASSIC WORLD (NINTEN...
  (LES COLONS DE) CATAN SUR N...
  F1 2019 EDITION LÉGENDES : ...
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3

du même éditeur
  DISNEY INFINITY 3.0
  EPIC MICKEY : LE RETOUR DES...
  DISNEY UNIVERSE
  CARS 2
  PIRATES DES CARAÏBES : LE J...
  TRON EVOLUTION
  TOY STORY 3 : LE JEU VIDÉO
  DISNEY SING IT : POP HITS
  TOY STORY MANIA
  MISSION-G LE JEU


Dernières Actus
  DAVID PROWSE L'ACTEUR QUI I...
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...

Disney Infinity

Genre Jeux Vidéo
Pays USA (2013)
Date de sortie jeudi 19 septembre 2013
Durée 999 Min
Plateforme Xbox360
Site Internet Site officiel du jeu
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Non
Non
Non

Le Jeu Critique de Frédéric Beaufrere
  Editeur   Disney Interactive Studio
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  999 min
  Nb Dvd  1
   
   
Développé par Avalanche Software et distribué par Disney Interactive, Disney Infinity débarque sur Xbox 360 avec son lot d'accessoires NFC dans un pack de démarrage bien fourni pour divertir les enfants et les plus grands.

S'inspirant de Skylanders par son concept liant le monde des figurines et le monde ludique des jeux vidéo, Disney Infinity a pour ambition de proposer au joueur une aventure infinie. Pour cela Disney Infinity est la réponse de Disney à Skylanders. L'éditeur propose une boite de démarrage comportant quelques figurines et accessoires, un plateau USB à relier à la console et le jeu lui même. 

Le principe est le suivant : on lance le jeu et on y fait entrer les personnages souhaités en les plaçant sur le plateau en y ajoutant un accessoire translucide des décors on a alors accès aux modes aventures. Chaque figurine a ses propres caractéristiques de combat et d’action. 

Et de l'action il y en a puisque l'on parle ici d'aventure, de courses de bolides, d’adversité, mais aussi de construction via un mode qui laisse s'exprimer la créativité du joueur. La boite à jouets (ou Toy Box en anglais) est un portail qui permet d'accéder à un environnement de construction qui autorise toutes les fantaisies pour peu que l'on investisse dans quelques figurines supplémentaires. Le catalogue d'objets à placer sur le terrain est alors mieux fourni et garantit des variantes presque infinies.

Le concept Skylanders, sauce Disney
Disney Infinity propose son lot d'accessoires. Grâce à la technologie de communication à faible portée NFC (Near Field Communication) l'éditeur propose sa propre vision du jeu interactif mêlant jouets et jeu vidéo. Un socle d'accueil d’excellent qualité et de lumières colorées est fourni et doit être relié en USB à la console. L'accessoire est design et discret. C'est sur ce support que les figurines en plastique moulé (d'environ 10 cm de hauteur) de Disney pourront être placées pour voir apparaître les personnages dans le jeu.

Le pack de démarrage offre 3 personnages célèbres de Disney et quelques accessoires : M. Indestructible, le célèbre pirate Jack Sparrow et le monstre bleu "Sully" de Monstre et Cie. D'autres objets sont disponibles et peuvent être placés sous la figurine, par exemple pour doter le personnage de Jack Sparrow d'une épee ou donner à tel autre personnage un pouvoir particulier (double bonus, invisibilité, etc.). 

C’est mieux à deux
Mais attention si vous souhaitez jouer en mode coopération il faudra passer rapidement à la caisse car chaque personnage de la boite de démarrage ayant son univers propre, si l’on veut pénétrer à deux dans le même univers (celui des pirates par exemple) il faut alors acheter un second personnage du même univers (Barbossa ou Davy Jones dans le cas qui nous concerne). A titre d’exemple, M. Indestructible ne peut pas accompagner Jack Sparrow dans son univers, pas plus que Sully ne peut accompagne M. Indestructible dans sa ville. 

Pour une douzaine d’euros, on peut acquérir un personnage de plus, ou pour une trentaine d’euros un coffret comprenant les trois personnages accompagnant idéalement le pack de démarrage avec Mme Indestructible, Barbossa et le petit bonhomme vert de Montres Academy par exemple.

Faire évoluer le niveau d'un personnage et accomplir les aventures dédiées seul ou à deux permet de débloquer des dizaines de nouveaux objets pour la Toybox ainsi que des moyens de locomotion permettant aux héros de se déplacer plus vite dans leur vaste univers. Citons par exemple les chevaux ou le train pour Lone Ranger, l’Over Board ou la voiture pour les Indestructibles, etc. Bref, tout est fait pour renouveler le plaisir et apporter chaque fois une petite touche de nouveauté pour que l’aventure persiste le plus longtemps possible.

Si d’un univers à l’autre le principe générale reste le même, le jeu diffère assez d’un monde à l’autre pour ne pas lasser. Globalement on se bat, on cherche des objets, on récolte des récompenses, mais chaque fois de façon différente d’un monde à l’autres. Les enquêtes de Lone Ranger ne sont pas les mêmes que celles de M. Indestructible ou de Monstres Academy et les décors totalement différents, les challenges originaux et la variété des actions possibles permet d’alimenter sans cesse l’intérêt des jeunes joueurs.

Des jetons additionnels, fournis dans le pack de démarrage mais aussi commercialisés en pochettes opaques à la manière des figurines Panini, sont aussi un moyen de changer les règles. On pourra ainsi donner de nouveaux pouvoir à un personnage ou le doter d’un accessoire facilitant la tâche à son héros.

Le mode création amène son lot de possibilités d’autant plus "infinies" qu’on s’équipera de matériels supplémentaires (jetons personnages, univers). Outre le pack de démarrage on peut ainsi acquérir des personnages de l’univers Toy Story, d’autres de l’univers de Cars et d’autres à venir de l’univers de Raiponce. Autant dire que le jeu peut avoir une durée de vie conséquente. D’autant queon peut dans la Toy Box s’amuser à mélanger les genres et les personnages.

Conclusion
A l'usage le titre est amusant, varié et fidèle aux films d’animation. S'il propose un mode aventure propre à chacun des trois personnages livrés dans la boite il interdit d'entrée tout amusement en coopération sans remettre la main à la poche. Mais pour peut que l’on consente à s’offrir un pack supplémentaire, les possibilités s’en voient décuplées et l’amusement devient alors total et de longue durée. 

On se réjouit de pouvoir incarner les héros de Disney Pixar à travers des épreuves variées aux décors acidulés et modulables. On perçoit aussi rapidement qu'il faudra enrichir la collection de personnages pour jouir de tout le potentiel du jeu, ouvrant la porte à de nouvelles aventures et un plaisir renouvelé. C'est en fonction de votre budget que Disney Infinity révèlera tout son potentiel.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo HD 720p
  Format Cinéma 1.78:1
   
   
Le niveau technique de Disney Infinity reste modeste et donne dans le "mignon". Les graphismes et textures sont fidèles aux design des figurines fournies et la complexité de modélisation des décors est à la mesure de la simplification des personnages en plastique. La magie Disney/Pixar opère cependant dès l'introduction. Les couleurs ont du peps, les effets de lumière et les animations sont étonnants et les graphismes sont dans l'ensemble plutôt séduisants. On bénéficie d'un environnement de jeu plus que vaste puisque les décors varient en fonction des personnages et des aventures choisies. Le rendu global est pile dans la cible : celui des univers Disney/Pixar chers aux enfants. Bien réussi graphiquement et qui plus est en toute fluidité à l’écran.


Le Son
 
La partie son est particulièrement soignée. Intégralement doublé dans la langue de Molière, les voix originales ont été respectées et confiées aux acteurs de doublage que nous connaissons déjà à l'oreille, l’immersion dans la féérie Disney est donc totale. La bande son n'est pas en reste et s'inspire allègrement du catalogue bien fourni de bandes sont originales des films de Disney/Pixar sans jamais sombrer dans le crispant sur la durée. Côté environnement sonore, c'est là aussi un sans faute avec des bruitages et des effets spéciaux crédibles, bien spatialisés et  un rendu global plus que satisfaisant. Au final, l’univers audio est fidèle et permet aux jeunes de se replonger dans les aventures de leurs héros favoris.


Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 999 min
  Boitier Amaray
   
   
La partie "personnalisation" de Disney Infinity dispose d'une interface à l'intuitivité toute relative. Les menus, un peu confus et l'ergonomie discutable perdent parfois le joueur et les missions à réaliser en un temps pré-défini découragent les plus jeunes hélas. On eu apprécié un mode "sans chrono" permettant aux plus petits de résoudre les challenges sans pression. Si les personnages en plastique et le plateau doté de slots lumineux sont de bonne facture, la Toy Box n'est réellement amusante qu'après déblocage dans les nombreuses aventures de nouveaux éléments et éventuellement après achat de packs ou personnages supplémentaires. La faible quantité d'éléments à placer dans le décor dans le packaging initial se complète cependant assez vite et finalement assez peu de frais si l’on prend la peine d’ajouter quelques personnages à son catalogue. Les aventures dédiées, pleines de challenges, permettent alors à chaque nouveau venu de la famille Disney d’ouvrir des coffres contenant de nouveaux éléments pour la Toybox.


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
   Plateau, figurines, jetons