du même réalisateur
  SUPER SIZE ME
  SUPER CASH ME

dans le même genre
  INXS : LIVE BABY LIVE : WEM...
  TAKE THAT ODYSSEY GREATEST ...
  JOHN LENNON & YOKO ONO : AB...
  QUEEN + BÉJART - BALLET FOR...
  THE ROLLING STONES : BRIDGE...
  THE POLICE EVERYONE STARES
  JOURNEY LIVE IN JAPAN 2017 ...
  IMAGINE GIMME SOME TRUTH
  BESIDE BOWIE : THE MICK RON...
  ALONE WITH CHRISSIE HYNDE

du même éditeur
  JUMANJI : NEXT LEVEL
  CHARLIE'S ANGELS
  BAD BOYS FOR LIFE
  JUMANJI : NEXT LEVEL
  J'AI PERDU MON CORPS
  RETOUR À ZOMBIELAND
  ANGRY BIRDS : COPAINS COMME...
  LA VÉRITÉ SI JE MENS : LES ...
  SPIDER-MAN : FAR FROM HOME
  MEN IN BLACK : INTERNATIONA...


Dernières Actus
  DVDCRITIQUES LIVE #35 : KIT...
  DVDCRITIQUES LIVE # 34 : L'...
  MORT DU COMÉDIEN ET SCÉNARI...
  TEST DIVACORE ANTIPODS2 : E...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : KITAR...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : L'ANT...
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX EN ...
  CRITIQUE FILM SONG BIRD D'A...

One Direction : This Is Us

Genre Pop rock
Pays GB (2013)
Date de sortie samedi 28 décembre 2013
Durée 89 Min
Réalisateur Morgan Spurlock
Avec Harry Styles, Niall Horan, Louis Tomlinson, Zayn Malik, Liam Payne
Producteurs Simon Cowell, Adam Milano, Morgan Spurlock et Ben Winston
Scénaristes Divers
Compositeur Simon Frenglen
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Oui
Oui
Non
  Arabe
Oui
Oui
Non
  Danois
Non
Oui
Non
  Espagnol
Oui
Oui
Non
  Finnois
Oui
Oui
Non
  Français
Oui
Oui
Non
  Grec
Oui
Oui
Non
  Hindi
Oui
Oui
Non
  Hongois
Oui
Oui
Non
  Islandais
Oui
Oui
Non
  Italien
Oui
Oui
Non
  Néérlandais
Oui
Oui
Non
  Norvégien
Oui
Oui
Non
  Polonais
Oui
Oui
Non
  Portugais
Oui
Oui
Non
  Roumain
Oui
Oui
Non
  Russe
Oui
Oui
Non
  Suédois
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   SPHE
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  89 min
  Nb Dvd  1
   
   
« One Direction : This is Us » plonge dans la vie en tournée du groupe phénomène. Entrecoupé de séquences de concert, le film raconte l’histoire incroyable du fulgurant succès de Niall, Zayn, Harry et Louis, en partant de leurs modestes origines et leur passage à l’émission « X-Factor » jusqu’à leur conquête du monde et leur concert dans le mythique O2 Arena de Londres.

C’est toujours avec une certaine angoisse que je me penche sur ce film tout à la gloire du boysband : « One Direction ». Mais soyons honnête, avons-nous déjà vu un reportage sur « Les Beatles », ou sur « Michael Jackson », autre que les biographies non autorisées ou poste post-mortem, dire du mal de l’artiste mis en valeur ? Non ? Et bien il en va de même pour ce groupe formé par le producteur Simon Cowell, suite à l’émission « X-Factor » en 2010. Il est intéressant de voir ces petits jeunes, qui sont passé de l’ombre à la lumière en un claquement de mains, parler du show qui leur a apporté la gloire, du doute de pouvoir collaboré avec les autres camarades de l’aventure, puis petit à petit de l’amitié que les unie, des fans qui largement participées à leur succès. 

Alors forcément, pour apprécier totalement le film, il est préférable d’être adolescente, passionnée quasi hystérique à la seule énoncée des prénoms des membres du groupe, mais force est de constater que le charme du film est communicatif, et même en adulte plutôt retors, on se surprend à apprécier la fraîcheur de ces jeunes artistes, et même si parfois certaines déclarations font sourire par leur naïveté, l’innocente maturité de certaines autres est tout à fait appréciable. Et les cinq britannique apparaissent tour à tour taquins, professionnels, et c’est lorsque le film de Morgan Spurlock (Super Cash Me) s’arrête sur la sphère familiale, lors des rares moments de repos du groupe, que l’on peut sentir toute la jeunesse de ses membres et l’immense tendresse qui les unis à leur famille.

Loin de faire dans la nuance, évidemment, le film a tout de même le mérite de nous montrer les membres du groupe, d’une certaine manière, dans leur intimité réelle, en les nous montrant les endroits où ils grandirent, les coulisses d’un show millimétré qui peut rapidement devenir un grand terrain de jeux, et puis les fans qui les enveloppent d’amour, mais qui peuvent rapidement devenir effrayantes, comme lors de l’arrivée à Tokyo, avec un hall d’aéroport rempli de fans déchainées que la police semble retenir avec difficulté.

Si on peut bien évidemment remettre en doute l’utilité d’avoir présenté en salle le film avec une version 3D qui ne concerne, finalement, qu’un seul petit passage musical du long métrage, le film est une bonne surprise pour les fans et pour les néophytes puisqu’il offre une véritable visite guidée de l’univers du groupe avec, les coulisses où les jeunes gens se font des blagues, se lancent des défis pour le show suivant, font « tourner en bourriques », le staff et s’interrogent parfois sur l’aspect éphémère de leur succès qu’ils semblent savourer avec beaucoup de maturité et pragmatisme.

En conclusion, « One Direction : This is us » est évidemment une bonne nouvelle pour les fans avec un film dynamique, dont le montage est, pour une fois, assez peu hystérique, et la logique parfaitement respectée, on y voit les origines du groupe, tout ce que la célébrité leur a apporté de bonheur et parfois de frayeur mais une véritable joie de vivre communicative, même pour un adulte un peu réfractaire à ce genre de phénomène.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   
L’ensemble bénéficie d’un beau transfert avec des couleurs particulièrement bien maintenue, y compris dans les passages plus sombres, notamment lors de certains enregistrement nocturnes. Les contrastes permettent justement une belle stabilité à l’ensemble, et lui offre toute la profondeur. 

Le Son
 
La piste Dolby Digital 5.1 se met totalement au service de la musique. Les scènes musicales sont parfaitement bin dosées, elles font vibrer les basses à merveilles et l’ensemble particulièrement bien réparti. Les voix des chanteurs ressortent avec beaucoup de présence et le décalage avec les scènes de documentaire est suffisamment bien atténué pour ne pas être ridicule.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 45 min
  Boitier Amaray
   
   
Dans les bonus, on peut en savoir un peu plus sur « Le retour au bercail » de chacun des membres. Un bonus appréciable puisqu’il permet de montrer les jeunes gens dans leur environnement proche, celui qui les connait, qui les a vue grandir, dans lequel ils restent de jeunes adultes anonymes tout simplement (ou presque).

Puis deux scènes étendues notamment la partie de pêche entre Harry et Liam, et les préparations du concert en Europe.

On continue avec « Avant le spectacle », une visite des coulisses du show, juste avant le début, et les différentes façons que les One Direction ont de se détendre avant la grande dose d’adrénaline.

Puis « La famille 1D » qui met un peu plus en lumière la participation des fans à l’aventure du boys band.

Et on finit par le clip « Best Song Ever »



Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage