dans le même genre
  RBG
  NOS ANIMAUX DOUX DEHORS, SA...
  VOYAGE À TRAVERS LE CINÉMA ...
  BELMONDO OU LE GOÛT DU RISQ...
  SCREAM FOR ME SARAJEVO
  DE PALMA
  DISCOVERY TOUR BY ASSASSIN'...
  A FULLER LIFE
  THOMAS PESQUET, L'ETOFFE D'...
  BONHEUR ACADÉMIE

du même éditeur
  THE STRANGE ONES
  L'AMOUR DES HOMMES
  JEAN MOULIN, ÉVANGILE
  MARIO
  CENTAURE
  BONHEUR ACADÉMIE
  YOU'LL NEVER BE ALONE
  NE ME LIBÉREZ PAS, JE M'EN ...


Dernières Actus
  REDÉCOUVREZ PHANTOM MANOR D...
  KLIPSCH LANCE UN CONCOURS D...
  POWERDVD 19 : COMPATIBLE 8K...
  KING KONG 2019 : DISPONIBLE...
  HAWAII 5-0 : SAISON 8 EN CO...
  DISNEY DÉVOILE :"LE ROI LIO...
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX LA ...
  NETFLIX DÉVOILE SA NOUVELLE...

Vangelo

Genre Documentaire
Pays Ital (2017)
Date de sortie vendredi 1 décembre 2017
Durée 85 Min
Réalisateur Pippo Delbono
Avec Pippo Delbono
Producteurs Pippo Delbono, Elda Guidinetti, Andres Pfaeffli, Catherine Dussart, Luc Dardenne, Delphine Tomson et Donatello Palermo
Scénaristes Pippo Delbono
Compositeur Piero Corso et Enzo Avitabile
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Italien
Non
Non
Non
  Français
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Epicentre films
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  85 min
  Nb Dvd  1
   
   
« Vangelo » est un film sur l’Évangile réalisé par Pippo Delbono lors de sa rencontre avec un groupe de migrants près d'Asti. Avec eux il compose un film qui est aussi un journal intime, un requiem en souvenir de sa mère, une ode à la vie. Présentées à la Mostra de Venise le film intègre des images du spectacle homonyme jouait en France au théâtre du rond-point.

La mère du réalisateur Pippo Delbono, voulait absolument que ce dernier épouse la religion catholique, et deviennent un membre de l’église, avertit et pieux. Le parcours de Pippo, fut bien différent puisque le réalisateur se posera constamment la question de cette spiritualité ancrée dans l’esprit de cette société Italienne, et s’amusera dans ses œuvres à constamment la transgresser ou la mettre en parallèle avec des faits de société. 

De sa pièce de théâtre « Vangelo » il tira une œuvre provocante et poétique qui emmena les spectateurs dans un de melting-pot où se mélangent des diableries, des messes laiques et des tableaux sidérants autour de la question religieuse. Alors évidemment pour les non-initiés ce type de théâtre est soit une aversion, soit une curiosité, soit une œuvre magistrale inspirée à la fois de diabolisme et en même temps de spiritualité. Mais pour mieux illustrer son parcours, et le sens qu’il a voulu donner à sa revisite de l’Évangile, Pippo Delbono, le figure en une consonance plus intime, qui devient, dans le même temps, un hommage à sa mère.

Et comme le bonhomme ne fait rien comme tout le monde, que toute sa carrière théâtrale est ponctuée d’œuvres en décalage permanent avec ce que l’on peut attendre d’un metteur en scène, il a décidé de promener sa caméra et de faire un documentaire qui livre à la fois un regard intime sur sa vie, sur les relations qu’il avait avec sa mère et en même temps une ode à la vie qu’il illustre par le regard et les attitudes de ces migrants qu’il a rencontrés près d’Asti.

Alors évidemment on peut facilement accuser le réalisateur et metteur en scène d’avoir utilisé la détresse, la tristesse, et la pauvreté de ces hommes qui tentent par tous les moyens de pouvoir rejoindre l’Europe considérée pour eux comme un eldorado, et comme la possibilité d’une autre vie peut-être plus saine, peut-être moins dangereuse, et peut-être plus humaine tout simplement. En utilisant en parallèle sa relecture de l’Évangile, et le destin de ces hommes, le metteur en scène parvient à nous donner en cadeau une œuvre poétique peut-être en même temps provocante mais qui a au moins le mérite de susciter l’interrogation et amène spectateur à regarder d’une autre manière le destin de ces hommes, y compris celui plus intime du metteur en scène.

Pourtant, ce dernier n’est jamais dans l’outrance, et même si parfois, à l’image du début on peut sentir un certain malaise face à cet homme et sa caméra qui vient filmer au plus près le visage de ces migrants, il n’en demeure pas moins qu’il parvient à chaque fois à ressortir à la fois la poésie dans ses regards, dans lequel on voit toute la détermination, et en même temps la détresse de ceux qui ne savent finalement pas ce que sera l’avenir à court terme comme à long terme.

En conclusion « Vangelo » est une œuvre surprenante, qui permet aux amateurs de pouvoir découvrir une nouvelle œuvre du metteur en scène Pippo delbono, dans laquelle il revisite l’Évangile à travers sa rencontre avec des migrants et en ressort une sorte de documentaire kaléidoscopique, dans lequel on peut trouver un journal intime, un requiem en souvenir de sa mère et surtout une magnifique ode à la vie. Bien sûr il serait inutile de dire que ce documentaire est forcément dédié un public ouvert à l’esprit du réalisateur.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.77:1
   
   
Pour donner vie à son projet, le réalisateur a choisi une ambiance volontairement sombre, qui à la fois en lumière ces environnements, mais également la mise en scène soignée et naturaliste que le réalisateur a voulu donner à son œuvre qui aussi entre le documentaire et l’œuvre de fiction. Mais aussi cette atmosphère un peu sombre permet aussi d’appuyer la détresse et le parallèle entre ces migrants et l’évangile. Sans trop de grain apparent, le transfert en DVD et de bonne qualité et permet ainsi au travail du réalisateur et de son équipe de ressortir avec beaucoup d’éclat. Les contrastes donnent une profondeur suffisante au film et les couleurs ne manquent pas d’éclat.

Le Son
 
La piste Dolby digitale 5.1 uniquement disponible en Italien ne fait pas dans le superflu et donne juste ce qu’il faut de relief pour que l’on puisse plonger dans chacune des ambiances, y compris celle du spectacle du rond-point, mais surtout les voies murmurantes qui permet de mieux appuyer cette vie de secret de ces hommes. Jamais dans l’excès, la piste Dolby digitale profite d’un bel équilibrage et les dialogues ne sont pas effacés par rapport aux quelques effets sonores du film.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 55 min
  Boitier Amaray
   
   
Pour mieux comprendre l’œuvre en elle-même, les bonus nous proposent un entretien avec le réalisateur mais également avec Laure Adler et Jean-Michel Ribes par Jean-François Perrier. C’est intéressant parce que cela permet de mettre en perspective à la fois le spectacle qui s’est joué à Paris au théâtre du rond-point, et le documentaire que le réalisateur a voulu mettre en complément de ce spectacle.

On pourra également découvrir dans la section bonus la bio et la filmographie du réalisateur.


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage