du même réalisateur
  MEURTRES À SANDHAMN

dans le même genre
  MEURTRES À SANDHAMN SAISON ...
  LA POURSUITE IMPLACABLE
  GALVESTON
  BORSALINO
  LUCKY MAN SAISON 1
  LE MONDE EST À TOI
  MIAMI VICE / 2 FLICS À MIAM...
  BLACKKKLANSMAN
  BULL : SAISON 1
  OCEAN'S 8

du même éditeur
  MEURTRES À SANDHAMN SAISON ...
  SUMMER OF 84
  RBG
  ROLLERBALL
  BELMONDO OU LE GOÛT DU RISQ...


Dernières Actus
  PREMIÈRE IMAGE DE "WEST SID...
  GLADIATEUR 2 EST CONFIRMÉ
  LE RÉALISATEUR FRANCO ZEFFI...
  RALPH 2.0 EN DVD ET BLU-RAY
  LE TRÈS COURT INTERNATIONAL...
  VAL DE ROCK, PREMIER FESTIV...
  LAURA DERN, SAM NEIL ET JEF...
  X-MEN DARK PHOENIX

Meurtres à Sandhamn Saison 3 et 4

Titre Original Morden i Sandhamn
Genre Policier
Pays Sued (2018)
Date de sortie mardi 21 août 2018
Durée 270 Min
Réalisateur Marcus Olsson
Avec Jakob Cedergren, Alexandra Rapaport
Producteurs Hans Rosenfeldt et Sara Heldt
Scénaristes Divers
Compositeur Divers
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Non
Non
  Suédois
Oui
Non
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   L'atelier d'images
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  270 min
  Nb Dvd  2
   
   
Un cadre idyllique, des maisons de bois peintes de rouge, des étendues de bruyères roses… et des meurtres atroces. Les saisons 3 & 4 nous remettent dans les pas de Thomas Andreasson, inspecteur à la brigade criminelle et de Nora Linde, son amie d’enfance fraîchement divorcée, prête à l’assister en tant qu’avocate… Nouvelles enquêtes inspirées des romans de Viveca Sten, la nouvelle reine du polar suédois…

Les productions nordiques, Suédoises, Danoises et Finlandaises, nous avaient habitués à des décors sombres qui venaient illustrer des intrigues obscures sous fond de complots et de rites un peu dantesques. Alors du coup lorsque l’on voit les premières images de « Meurtres à Sandhamn » le premier réflexe est de se demander si l’on ne se serait pas trompé de pays, tant le décor ressemble à ceux de séries anglaises comme « Broadchurch » et « Meurtres au paradis ». Et puis, très vite, l’intrigue s’installe autant que les personnages et là l’esprit nordique reprend ses droits, avec des héros torturés, des relations complexes entre chacun des protagonistes, et puis, bien sûr un meurtre mystérieux.

Présentée sur Arte, la série a le mérite de ne pas se laisser aller à l’habitude suédoise de forcer le trait de l’obscurité, mais joue au contraire le contraste permanent entre la noirceur du héros, noyé dans ses drames et celle de cette population qui semble si bien, dans cette station balnéaire. Alors évidemment, on pourra regretter un manque de couleurs dans la pilosité des personnages qui sont tous propres sur eux, malgré cette tragédie qui s’est jouée sur les côtes de la station et ne semble émouvoir que peu de gens, si ce n’est l’inspecteur et son amie d’enfance aux prises avec un ami un peu trop envahissant. En trois épisodes, la série tisse la toile d’une intrigue assez complexe dans laquelle les habitants se découvrent des secrets et des failles bien gardées. 

Lumineuse et colorée, du moins dans sa photographie, « Meurtres à Sandhamn » apporte un souffle nouveau dans l’univers Nordique tel que nous le percevons par nos terres méditerranéennes. La réalisation est d’une simplicité désarmante, mais justifie son efficacité par une cohérence entre les nuances de tons de chaque plans et l’opposition qui est faite entre le sujet noir d’une enquête policière et la luminosité des lieux. Sans parler d’une série révolutionnaire à la distribution aussi inspirée que torturée, les acteurs qui complètent la distribution nous proposent des prestations assez simples mais qui viennent tout de même en contraste avec le sujet. Jacob Sedergren, que l’on connait en France pour avoir jouer dans le film « Antigang », et Alexandra Rapaport, remarquable dans « La Chasse » de Thomas Vinterberg, forment un duo qui ne cesse de se chercher sans jamais réellement se trouver, mais dont la romance est crainte à l’écran.

Et pour cette troisième et quatrième saison, rien n’a vraiment changé dans la recette qui a fait le succès des deux premières. L’ensemble des personnages sont liés d’une certaine manière à l’intrigue et la romance toujours sous-jacente entre Thomas et Nora ne cesse de prendre des détours pour mieux appuyer cette attirance qui les lie, mais que leur pudeur empêche de pouvoir concrétiser.

En conclusion « Meurtres à Sandhamn » est une excellente série suédoise tirée des romans à succès de Viveca Sten. A contre pied de tout ce que les productions Nordique ont l’habitude de nous proposer, cette série est addictive en toute simplicité.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   
Le support se révèle d’une redoutable efficacité pour donner du relief aux décors soignés de la série. L’ensemble brille par une grande qualité qui permet au spectateur de plonger dans l'intrigue tout en respectant les belles prises de vues de cette station balnéaire Suédoise. Les contrastes donnent finalement suffisamment de profondeur à l’ensemble pour lui offrir un certain volume.

Le Son
 
Côté Son la piste Stéréo se révèle efficace pour plonger le spectateur au cœur de l’action. La dynamique est efficace et la spatialisation assure le job des effets sonores, et particulièrement des pistes musicales qui viennent accentuer l’ambiance des épisodes. L’ensemble est minutieux et très bien travaillé. 

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray
   
   
Pas de Bonus.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage