dans le même genre
  125 RUE MONTMARTRE
  BACKDRAFT 2
  PARADISE BEACH
  MEURTRES À SANDHAMN SAISON ...
  LA POURSUITE IMPLACABLE
  GALVESTON
  BORSALINO
  LUCKY MAN SAISON 1
  LE MONDE EST À TOI
  MIAMI VICE / 2 FLICS À MIAM...

du même éditeur
  MEURTRES À SANDHAMN SAISON ...
  SUMMER OF 84
  RBG
  ROLLERBALL
  MEURTRES À SANDHAMN SAISON ...
  BELMONDO OU LE GOÛT DU RISQ...


Dernières Actus
  JORGE JIMENEZ PRÉSENT PENDA...
  LE COMIC CON PARIS DÉVOILE ...
  SPIDER-MAN POURRAIT QUITTER...
  A STAR IS BORN ENCORE
  LE RÉALISATEUR JEAN PIERRE ...
  DISNEY ANNONCE DES RECETTES...
  LUC BESSON DANS LA TOURMENT...
  QUESTIONS DE CINÉMA PAR NIC...

Coffret Mystery Road

Genre Policier
Pays Aust (2018)
Date de sortie mardi 2 juillet 2019
Durée 318 Min
Réalisateur Rachel Perkins
Avec Aaron Pedersen, Judy Davis, Deborah Mailman, Wayne Blair
Producteurs Screenwest, Screen Australia et Bunya Productions
Scénaristes Michaeley O'Brien, Steven McGregor, Timothy Lee et Kodie Bedford
Compositeur Divers
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non
  Anglais
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   L'atelier d'images
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  318 min
  Nb Dvd  4
   
   
Inspecteur de police, Jay Swan est envoyé dans l’Outback australien pour enquêter avec l’aide de la chef de la police locale sur la disparition mystérieuse de deux jeunes ouvriers agricoles en plein désert.

Les séries Australiennes qui passent nos frontières ne sont pas légion, et sont, en général, de qualité. Pour preuve ce « Mystery Road », qui se trouve être le spin-off de deux films du réalisateur Ivan Sen, dans lesquels, le personnage principal, un inspecteur solitaire d’origine aborigène, parcours les villes du Bush Australien pour enquêter sur des meurtres ou des disparitions. Loin d’être des films bourrés de testostérones, « Mystery Road et « Goldstone » entraîne le spectateur dans les coulisses d’un pays où tout pouvait paraître idyllique, mais où, au final, la culture Aborigène et celle importée par les anglo-saxons, a toujours beaucoup de mal à trouver des terrains d’entente. Entre une population imposée dominante et une autre abandonnée, « Mystery Road », c’est avant tout l’histoire de ces hommes qui cohabitent finalement assez mal mais tentent au mieux de survivre sur une terre qui n’est pas non plus forcément très hospitalière. 

Avec ses grandes étendues, ces montagnes arides, ces terres brûlées par le soleil et les esprits des anciens qui planent toujours au-dessus des uns et des autres, laissant toujours une trace, y compris dans l’intrigue qui, forcément, et sans vouloir en dévoiler de trop s’imprègne de cette culture aborigène qui vénère les âmes des anciens et les laisse se guider par leurs souvenirs et les leurs sagesses. Si la réalisation d’Ivan Sven (Toomelah), utilisait les grands espaces pour mieux appuyer la solitude du héros, son combat hors des sentiers battus et ses méthodes un peu musclées pour faire naître la vérité, il avait aussi la qualité de mettre en lumière cette tension qui existe entre les deux ethnies. Jay Swan est Aborigène et sa venue pour mener une enquête n’est pas du goût de cette police blanche qui le voit d’un mauvais œil, tout comme la population du coin qui le considère plus comme un traître que comme un ami.

Pour la série, la réalisatrice Rachel Perkins (Jasper Jones) a décidé d’assouplir un peu plus la tension mais plonge un peu plus dans les dessous de cette tension toujours existante entre les deux cultures. Les deux populations, souffrent d’un passé où l’une fut bafouée et humiliée par l’autre avant de trouver le moyen de mettre en place une cohabitation bien fragile. Du coup d’un épisode à l’autre le bush et l’Outback dévoilent leurs secrets et la beauté de paysage brûlant et fascinant pour mieux mettre en place des personnages cabossés, abîmés par la vie et une histoire qui n’est jamais très loin.

L’éditeur « L’Atelier d’Images » a l’excellente de proposer ce coffret de la première saison de « Mystery Road », série spin-off de deux films australiens : « Mystery Road » et « Goldstone » du réalisateur Ivan Sven. Une invitation dans un coin reculé de ce grand continent Australien à travers une enquête fascinante et des personnages cabossés, aux passés douloureux qui gravitent autour d’une intrigue parfaitement écrite.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   
Dans l’ensemble l’image est de bonne tenue avec des couleurs bien pesées et des contrastes qui donnent une véritable profondeur à l’ensemble. La série et les films ressemblent à de grands westerns à la John Ford, avec de grandes étendues et un travail de photo qui met en valeur toutes les nuances chaudes et parfois brûlante de ce bush australien. Le travail de transfert est de très bonne qualité et la série se révèle une brillante immersion dans cette partie de l’Australie que nous n’avons pas l’habitude de voir.

Le Son
 
Une piste Dolby Digitale 5.1, totalement en accord avec le film et avec ses besoins. La répartition est minutieuse, et les voix ne sont pas trop en retrait.  La dynamique de l’ensemble se fait très présente dès que les armes parlent à la place des personnages. Un véritable plaisir pour les oreilles. 

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 180 min
  Boitier Coffret
   
   
Des making of intéressant pour les trois programmes.

Ainsi que la présence dans le coffret des deux films ayant inspirés la série : « Mystery Road » et « Goldstone ».

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
   Mystery Road le Film et Goldstone