du même réalisateur
  INCOGNITO (BLU-RAY)
  RETOUR CHEZ MA MÈRE
  L'EMBARRAS DU CHOIX

dans le même genre
  TANGUY 2 : LE RETOUR
  WALTER
  ALL INCLUSIVE
  JUSQU'ICI TOUT VA BIEN
  LE MYSTÈRE HENRI PICK
  MOUCHE
  EDMOND
  CHACUN POUR TOUS
  MAUVAISES HERBES
  JOHNNY ENGLISH CONTRE ATTAQ...

du même éditeur
  BLANCHE COMME NEIGE
  LE MYSTÈRE HENRI PICK
  EDMOND
  L'EMPEREUR DE PARIS
  CAPHARNAÜM
  UN HOMME PRESSÉ
  LES BONNES INTENTIONS
  LES VIEUX FOURNEAUX
  VOYAGE À TRAVERS LE CINÉMA ...
  LA MORT DE STALINE


Dernières Actus
  JORGE JIMENEZ PRÉSENT PENDA...
  LE COMIC CON PARIS DÉVOILE ...
  SPIDER-MAN POURRAIT QUITTER...
  A STAR IS BORN ENCORE
  LE RÉALISATEUR JEAN PIERRE ...
  DISNEY ANNONCE DES RECETTES...
  LUC BESSON DANS LA TOURMENT...
  QUESTIONS DE CINÉMA PAR NIC...

Chamboultout

Genre Comédie
Pays FR (2019)
Date de sortie mercredi 7 août 2019
Durée 100 Min
Réalisateur Eric Lavaine
Avec Alexandra Lamy, José Garcia, Michaël Youn, Anne Marivin, Medi Sadoun , Michel Vuillermoz, Olivia Cote, Anne Girouard
Producteurs Vincent Roget
Scénaristes Eric et Bruno Lavaine et Barbara Halary-Lafond
Compositeur Gregory Louis et Lucas Lavaine
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Gaumont
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  100 min
  Nb Dvd  1
   
   
Béatrice célèbre avec les siens la sortie de son livre, dans lequel elle raconte l’accident de son mari qui a bouleversé leur vie. Frédéric a perdu la vue et ne peut s’empêcher de dire tout ce qu’il pense : c’est devenu un homme imprévisible et sans filtre bien que toujours aussi drôle et séduisant. Mais ce livre, véritable hymne-à-la-vie, va déclencher un joyeux pugilat car même si Béatrice a changé les noms, chacun de ses proches cherche à retrouver son personnage. Le groupe d’amis et la famille tanguent… mais certaines tempêtes sont salutaires.

Il y a des films dont on aimerait dire du bien, mais dont le résultat est, au final, beaucoup trop léger pour être convaincant. C'est exactement le cas de « Chamboultout » qui se révèle être une comédie, sincère, peut-être, mais dont le scénario est beaucoup trop prévisible pour être captivant. A commencer par son intrigue principale : une femme qui vient d’écrire un livre racontant sa vie après que son mari soit devenu aveugle suite à un accident. Prévisible, parce que l'on imagine dès les premières minutes que les amis vont vouloir se retrouver dans l'histoire, qu'ils ne vont pas forcément bien vivre, la façon dont ils seront décrits. Et que tout cela fera naître ou renaître des tensions trop longtemps restées enfouies. Alors le réalisateur va vouloir y mettre des ingrédients plus amusants mais qui n'ont absolument aucun intérêt scénaristique, comme le fait que Fred, le mari aveugle soit obsédé par la nourriture, ou qu'il parle sans filtre rendant gênantes bon nombre de situations.

Et puis, il y a la mise en scène d'Éric Lavaine, qui nous avait pourtant réjouis avec « Incognito », même si l’œuvre n’était pas parfaite. Ici, nous pouvons nous réjouir que le réalisateur face moins dans le balourd comme avec « Bienvenue à bord » ou dans l'inégale « Retour chez ma mère », Ici, Eric Lavaine est plus proche de « Barbecue », avec une œuvre chorale mais dont on ne sait pas s'il faut rire ou s'émouvoir. Un film qui rate souvent sa cible par des personnages trop faciles, trop léger. Lavaine manque de finesse et de subtilité pour réellement créer l'empathie. Et c'est bien de cela qu'il s'agit : le manque d'empathie ! Alors que le film devrait clairement jouer cette carte-là, la mise en scène et le scénario n'arrivent jamais à toucher au but. Le personnage de Fred irrite plus qu'il n'émeut, celui de Beatrice sa femme est transparent et les autres personnages ne sont que des caricatures improbables et insupportables.

Pourtant la distribution est clairement choisie pour son capital sympathie, à commencer par Alexandra Lamy (Retour chez ma Mère) qui peaufine chaque fois son jeu mais reste tout de même enfermée dans un personnage qu'elle reproduit de film en film sans aucune prise de risque. Face à elle, José Garcia (La vérité si je mens) offre un jeu sans aucune nuance, si ce n'est vers la fin. Mais l'absence de réelle performance et peut-être même de sincérité font de son personnage l'exact opposé de ce qu'il aurait du l’être. Le reste de la distribution lorsqu'elle ne reste pas dans sa zone de confort est complètement hors sujet à l'instar d'Anne Marivin (Bienvenue chez les ch’tis) que l'on a connu dans de meilleures prestations.

En conclusion « Chamboultout » d'Éric Lavaine se révèle un film inégal sinon décevant par un manque d'empathie évident, une mise en scène qui manque sa cible et une distribution fort peu convaincante.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.35:1
   
   
Dans l’ensemble l’image est de bonne tenue avec des couleurs bien pesées et des contrastes qui donnent une véritable profondeur à l’ensemble. Le film jouant sur les différentes ambiances : Colorées en extérieures, et plus sombres lors des soirées ou lorsque les choses ne vont pas forcément bien, il fallait un support qui ne soit pas trop en défaillance ou en saturation. Le travail de transfert et de très bonne qualité et le film se regarde avec beaucoup de plaisir.

Le Son
 
Une piste Dolby Digital 5.1, totalement en accord avec le film et avec ses besoins. La répartition est minutieuse, et les voix ne sont pas trop en retrait.  La dynamique de l’ensemble est à la hauteur de l'attente, ni trop ni pas assez. Le travail de transfert est clairement réussit et ne souffre pas d'inégalité.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 30 min
  Boitier Amaray
   
   
Un entretien avec l’équipe qui nous prouve à quel point l’origine de l’histoire.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage