2 FAST 2 FURIOUS

Genre
Pays
USA 2003 (2003)
Date de sortie
mercredi 21 janvier 2004
Durée
105 Min
Réalisateur
Producteurs
Neil H. Moritz
Scénaristes
Michael Brandt, Derek Haas
Compositeur
David Arnold
Format
Dvd 9
Site Internet
Langues
PCM
Label
SS.Titres Film
SS.Titres Bonus
SS.Titres Commentaire
Français
Oui
Oui
Oui
Anglais
Oui
Oui
Oui
Le Film
Critique de Frédéric Deschryver
Editeur
Edition
Standard
Label
Zone
2
Durée Film
105 min
Nb Dvd
1

L'histoire


Deux ans après avoir quitté Los Angeles, Brian O'Conner se retrouve à Miami. Radié de la police, il gagne sa vie en participant à des courses de voitures illégales organisées en ville. C'est à l'issue de l'une d'elles qu'il se fait arrêter par la police. Le FBI et les services des douanes lui offrent une chance de rachat. Il devra pour cela, infiltrer l'organisation du businessman Carter Verone qui est soupçonné de blanchir de l'argent. O'Conner choisit de remplir sa nouvelle mission avec Roman Pearce, un ami d'enfance, lui aussi un as du volant. Les deux hommes se font embaucher comme chauffeurs au service de Verone…


La critique


On se souvient de cette année 2001 et du film de Rob Cohen intitulé "Fast & furious", qui lançait la carrière de l'acteur Vin Diesel. Véritable triomphe aux Etats-Unis, "Fast & furious" remportait 144 millions de dollars aux USA pour un budget 5 fois moindre. Ce western automobile, au scénario assez proche de celui de "Point break" de Kathryn Bigelow recevait en France un accueil favorable de la part de la critique qui y voyait un bon film d'action efficace. Deux ans plus tard, arrivait sur nos écrans, "2 fast 2 furious", la suite, avec aux commandes, le réalisateur de "Boyz'n the hood" John Singleton. Vin Diesel lui non plus n'est pas présent au casting, la vedette ayant semble-t-il des exigences financières trop élevées.


La règle qui veut qu'au cinéma, les suites sont, à de rares exceptions près, d'un niveau inférieur au premier opus, reçoit, avec "2 fast 2 furious", une confirmation supplémentaire, et ce n'est pas en doublant le budget (76 millions de dollars pour 2 fast 2 furious), que l'on double forcément la qualité, ça se saurait. Et pourtant, le réalisateur John Singleton était un homme plein de promesses, cinéaste autrefois engagé, il avait réussi à décrocher la nomination à l'Oscar du meilleur scénario et à celui du meilleur réalisateur en 1991 pour "Boyz'n the hood", film dans lequel il faisait déjà référence aux rodéos urbains. La première scène du film, elle aussi est pleine de promesses. L'entrée en matière est pour le moins décoiffante, avec une course de voiture nocturne effrénée, aux mouvements de caméra du plus bel effet, qui nous plongent complètement au milieu des bolides, et offrent de grisantes sensations d'accélérations et de vitesse. Encore plus "fast", et encore plus "furious" semble-t-il.


Seulement, John Singleton abandonne rapidement le milieu de ces rodéos pour faire lentement glisser l'action vers une espèce de thriller insipide teinté de buddy movie bourré de clichés, aux dialogues creux. En gros, Brian et Roman sont deux potes. L'un est black, mauvais garçon mais sympa. L'autre, le blanc, est un ex-flic, beau et ténébreux mais sympa aussi. Quand ils ne se disputent pas pour savoir lequel des deux a la plus grosse (voiture), il doivent infiltrer une bande de méchants pour faire tomber le chef des méchants, reconnaissable à ses super costumes et au fait qu'il est super méchant.


Alors que "Fast & furious" possédait un côté rebelle, "2 fast 2 furious" est un produit calibré, pré formaté, dans lequel on a incorporé une multitude d'ingrédients susceptibles de plaire: des poursuites, des cascades, des grosses voitures, plein de jolies filles court-vêtues et provocantes, de la musique rap. Tout ceci permet accessoirement de combler les manques d'un scénario minimaliste. Sans vouloir être trop négatif, il faut quand même reconnaître quelques qualités à ce film: les scènes de poursuites sont efficaces, et par moment certains effets comiques font tout de même mouche.


Finalement, il faut prendre 2 fast 2 furious pour ce qu'il est, c'est-à-dire un film de bagnoles, qui séduira à coup sûr les amateurs de grosses cylindrées et de poursuites de voitures, un film avec plein de jolies filles très décoratives. Un produit parfaitement calibré pour le home cinéma, à regarder en poussant le volume, avec un énorme bol de pop corn sur les genoux. Quant aux cinéphiles, désolé, mais ils pourront toujours se consoler en se disant que la mise en chantier d'un éventuel 3 fast 3 furious, n'est pas à l'ordre du jour.
L'image
Couleurs
Définition
Compression
Format Vidéo
16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma
2.35:1

Voilà un DVD qui devrait largement satisfaire les amateurs d'images de qualité. En effet, celui-ci a tout pour plaire, à commencer par un master d'une propreté absolue qui ne présente aucun défaut, et des couleurs au rendu superbe, faisant ressortir impeccablement les teintes flashies des carrosseries des bolides. Les contrastes sont superbement gérés, offrant des scènes nocturnes parfaitement réussies. Cette image est d'une précision exemplaire. Les effets dus à la compression sont pratiquement indécelables.

Le Son
Langue
Type
Format
Spatialisation
Dynamique
Surround
Anglais
5.1
Français
5.1

Après avoir constaté grâce à l'image que ce DVD de 2 fast 2 furious en met plein la vue, force est de constater qu'il en met également plein les oreilles. Le film s'y prête à merveille, bourré qu'il est, entre les courses poursuites, les bruits de moteurs, de multiples occasions de mettre à contribution toutes les possibilités d'une installation home cinéma. Ces deux bandes son (française et anglaise) en DD 5.1, de qualité identiques, ne déçoivent à aucun moment et déversent un terrent de décibels par toutes les enceintes. Les hurlements des moteurs, les pneus qui crissent, les coups de feu, nous voilà plongé au cœur de l'action grâce à une excellente répartition sonore, des effets arrières de tous les instants, et un caisson de basse déchaîné. On en redemande!

Les Bonus
Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
Durée
60 min
Boitier
Amaray

Après avoir inséré le DVD et passé le cap du choix des langues de menus, apparaît un écran d'avertissement qui explique que faire soi-même des cascades en voiture, c'est pas bien, c'est dangereux, et qu'il est fortement déconseillé de vouloir faire pareil que dans le film…

Après nous avoir pris pour des abrutis, le dvd propose un second menu où, comme dans un jeu vidéo, vous choisissez une des trois voitures: celle de Brian, de Roman ou Suki, pour être ensuite propulsé dans un menu personnalisé en fonction du personnage et de sa voiture. Notons que les menus offrent des liens permettant de naviguer facilement d'une section à l'autre.


Cette édition en DVD de "2 fast 2 furious" contient une liste impressionnante de bonus, mais d'un intérêt souvent très relatif.


Les menus exclusifs

Dans chaque section, on retrouve une liste de suppléments communs aux trois, plus trois bonus exclusifs en lien avec Brian, Roman ou Suki.


Pour chacun des trois héros, ces suppléments s'intitulent Plein feu sur…, En voiture et L'école de conduite.


Menu BRIAN


Plein feux sur Paul Walker (2mn17) vostf

Reportage sur le tournage consacré à Paul Walker où l'on apprend qu'il est un acteur formidable, qu'il s'entend bien avec Tyrese et qu'il aime bien faire l'andouille sur les tournages.


En voiture (4mn12) vostf

Un reportage consacré à la Mitsubishi Evolution 7 de Paul, de belles images commentées par le spécialiste de l'équipe technique du film.


L'école de conduite – Sponsorisée par Mitsubishi (2mn46) vostf

Des images de l'entraînement au pilotage de Paul Walker.


Les deux autres menus proposent également chacun 3 reportages aux titres identiques, et portant sur le même sujet: Plein feu" s'intéresse à l'acteur, "l'école de conduite" aux séances de pilotage, et "en voiture", à la Mitsubishi Eclipse Spyder de Roman et à la Honda S2000 à la déco très manga de Suki.


Menu ROMAN
Plein feux sur Tyrese
(2mn16) vostf

En voiture (2'37) vostf

L'école de conduite (2mn06) vostf


Menu SUKI
Plein feux sur Devon Aoki
(2mn24) vostf

En voiture (2mn25) vostf

Leçons de conduite avec Devon (1mn47) vostf



BONUS COMMUN AUX 3 MENUS:


Dans l'univers de 2 fast 2 furious (10mn03) vostf

Un reportage au montage serré, qui entretient un rythme soutenu, mêlant les images du tournage où l'on voit la direction d'acteurs de Singleton, aux interviews des acteurs et du réalisateur, qui abusent des superlatifs. De facture très classique, ce making of aux allures très promotionnelles, se révèle néanmoins intéressant.


Commentaire audio du réalisateur John Singleton (vostf)

Commentaire passionné du réalisateur, qui parle de ses références, de sa mise en scène, des acteurs, des difficultés rencontrées lors du tournage. Très intéressant à suivre, Singleton y délivre une bonne quantité d'anecdotes, tout en se contentant malgré tout à expliquer assez souvent ce qui se passe à l'écran.


Les scènes inédites (6mn07) vostf

John Singleton et Bruce Cannon, l'un des monteurs, présentent chacune de ces 6 scènes en expliquant les raisons qui ont conduit à soit les supprimer ou les écourter. La plupart des scènes proposées sont en fait des versions longues de scènes du film, excepté la première et la cinquième qui elles sont inédites. Ces différentes scènes sont indexées, on peut passer de l'une à l'autre grâce à la télécommande. L'ensemble se visionne volontiers.


Bêtiser (2mn44) vost

Peu d'intérêt pour ce bêtisier consacré en majeure partie à Tyrese.


Tuner une superbe voiture étrangère (3mn22) vostf

Après avoir de nouveau subi un écran d'avertissement (décidément, toutes les précautions sont prises), Craig Lieberman, le conseiller technique sur Fast and furious explique toutes les étapes de transformation des voitures du film, personnalisation des carrosseries et gonflage des moteurs, le tout accompagné de rapides images où l'on voit les techniciens au travail. En 3 minutes, le reportages n'a franchement pas le temps d'entrer dans les détails.


Cascades d'enfer (5mn29) vostf

Enfin un reportage qui entre dans les détails et propose des explications complètes sur une partie du tournage. En l'occurrence, il s'agit ici de détailler la cascade où une voiture atterrit sur un bateau après un long saut. Le résultat est intéressant.


Composition de la musique avec Ludacris (5mn00) vostf

Ce supplément montre les images de tournage du clip de "Act a fool", du rappeur Ludacris, également acteur du film. S'agissant d'une chanson de la bande originale, les acteurs du film sont présents et participent au tournage, ainsi que John Singleton qui interviewe Ludacris. Gros regret, le clip finalisé n'est pas présent sur le DVD!


Programmes DVD ROM

Rien, à part le player interactual.


Mettez le turbo du prélude de 2 fast 2 furious (6mn13) vostf

(The turbo-charged prelude for 2 fast 2 furious)

Avant de lancer le film, vous êtes amené sur un menu qui propose la projection de ce court-métrage réalisé par Philip G. Atwell, qui se veut une transition entre "The fast and the furious" et "2 fast 2 furious". Sans parole, tourné à la façon d'un clip vidéo, on y voit les errances de Walker avant de rejoindre Miami. On y apprend notamment comment il acquiert sa Nissan Skyline. Sympathique, sans plus.
Bonus
Livret
Bande annonce
Biographies
Making of
Documentaire
Interviews
Com. audio
Scènes sup
Fin alternative
Galerie de photos
Story board
Multi-angle
Liens internet
Interface Rom
Jeux intéractifs
Filmographies
Clips vidéo
Bêtisier
Bonus Cachés
Court Metrage