Le secret des frères Mac Cann

Genre
Pays
USA (2004)
Date de sortie
lundi 22 novembre 2004
Durée
105 Min
Réalisateur
Producteurs
David Kirschner, Scott Ross, Corey Sienega
Scénaristes
Tim McCanlies
Compositeur
Patrick Doyle
Format
Dvd 9
Langues
PCM
Label
SS.Titres Film
SS.Titres Bonus
SS.Titres Commentaire
Anglais
Oui
Oui
Oui
Français
Oui
Oui
Oui
Le Film
Critique de Emmanuel Galais
Editeur
Edition
Standard
Label
Zone
2
Durée Film
105 min
Nb Dvd
1

Ca commence comme « Heidi », sauf qu’il s’agit d’un garçon et de sa mère et non d’une petite fille et de sa tante. Walter (Haley Joel Osment) est donc confié par sa mère à deux vieux oncles inconnus (Michael Caine et Robert Duvall), tout droit sorti du placard, et vivant en rupture totale avec le monde qui les entoure. Ca continue comme  « Le grand Chemin », avec ce jeune garçon, qui vient bouleverser l’univers de ces deux grands enfants. Et tout d’un coup, ça prend la tournure d’un conte des mille et une nuits, avec sa princesse, son sultan, son trésor et ses combats aux sabres recourbés.

Il aura donc fallu attendre 4 ans pour voir enfin Haley Joel Osment, prendre du plaisir à jouer. Souvent (Trop ?) cantonné dans des rôles de petit garçon attendrissant au regard envahi d’une tristesse infini (Sixième sens (99), Un monde meilleur (00), A.I. (01)), le jeune homme ( puisqu’il va avoir 17 ans) s’offre un rôle, qui enfin le met en valeur. Successivement, renfermé, drôle, attendrissant et même parfois ironique, on le sent heureux d’être là. Il force même le trait en faisant de l’autodérision dans une scène où sa mère, Kyra Sedgwick (Né un 4 Juillet (89), Phénomène (96)) mémorable, lui demande d’essayer de sourire. Le gamin a mûri, son jeu aussi, il parvient à le maîtriser, à le nuancer et cela n’en devient que plus profitable pour le film. Les deux vétérans que sont Robert Duvall (Bullitt (68), Le parrain (72), Apocalypse Now (79)) et Michael Caine (L’homme qui voulut être roi (75), Pulsions (80)), n’y sont certainement pas étranger. En effet ,les deux comédiens prennent un réel plaisir à jouer ensemble ce couple de frère coupé d’un monde qu’ils n’ont plus envie de connaître.

Mettant tout leur talent au service de cette histoire, les deux vétérans illuminent radicalement l’écran. Chacun à sa façon, flegme britannique surprenant, et pourtant tellement en accord avec son personnage, pour Michael Caine, un physique imposant et un regard plus expressif que n’importe quel discoure pour Robert Duval.

En choisissant délibérément d’associer une histoire, somme toute assez pathétique (celle d’un garçonnet abandonné par sa mère, à deux vieux hermites dont il n’avait jamais entendu parlé), avec une autre inspirée des mille et une nuits, l’auteur nous permet de vivre une aventure particulièrement réjouissante. Son obstination face au scénario qu’il avait écrit, et qu’il était décidé à mener, lui-même à son terme (voir le Making off), ne fait que renforcer l’impression de sujet parfaitement maîtrisé. Les personnages sont justes, tout en étant exagérés, à l’image des habitants du Texas d’où est originaire Tim Mc Canlies. Après s’être essayé à la réalisation avec une comédie dramatique assez éloigné et pourtant si proche (Dancer, Texas, 1998), puis au scénario d’un dessin animé (Le Géant de fer, 1999), le réalisateur nous livre là une œuvre familiale, très agréable, dont il n’a en tout cas pas à rougir.

La seule touche négative de l’ensemble, l’accroche utilisée sur la jaquette (Le meilleur film familial depuis « Le Monde de Némo »), beaucoup trop racoleuse et complètement hors de propos. Il suffisait de dire « le meilleur film familial de l’année. »
L'image
Couleurs
Définition
Compression
Format Vidéo
16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma
1.85:1

Pratiquement aucun défaut dans l'image, malgré quelques couleurs légèrement accentuées par le réalisateur. Le bleu du ciel Texan ressort à merveille, et les couleurs vives et sombres dans les scènes orientales profitent d'un contraste correct.

Le Son
Langue
Type
Format
Spatialisation
Dynamique
Surround
Français
5.1
Anglais
5.1
Les pistes 5.1 en Français et en Anglais, permettent d'obtenir une mise en situation sonore très confortable. Même la scène d'ouverture, où l'on suit les péripéties des deux oncles dans un avion datant de la première guerre mondiale, n'est pas du tout agréssive. Un confort qui bien évidement est de rigueur au vu du plaisir que l'on prend à visionner le film.

Les Bonus
Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
Durée
120 min
Boitier
Amaray

Certains éditeurs, effectivement, devraient suivre l'exemple, des concepteurs de ce Dvd, qui n'ont pas lésiné sur les moyens, pour nous offrir des bonus de qualités. En effet, ça commence par un documentaire  sur les difficultés qu'a pu rencontrer Tim Mc Canlies, pour faire accepter son scénario, ainsi que son obstination à ne pas changer son histoire en faveurs de potentiels profits envisagés par les Studios. C'est amusant de voir les protagonistes (y compris ceux qui sont entré en conflit avec Mc Canlies, preuves à l'appui) parler de cette expérience qui passa des mains de la Warner à ceux de la Fox.

Ensuite on y voit les différentes étapes qui ont amenés Michael Caine, Robert Duvall et Haley Joel Osment à travailler ensemble, les difficultés pour l'un à devoir jouer un Texan pur jus, lorsque l'on est Anglais, l'autre à rendre son personnage particulièrement rude et en même temps attendrissant.Et enfin, le plus jeune, à assumer de jouer avec deux vétérans du cinéma Hollywoodien.

Viennent ensuite les effets visuels, nous offrent de belles surprises quand au déroulement de certaines scènes, que l'on aurait jurés réelles.

Puis évidement les scènes coupées nous permettent de mieux comprendre la direction suivi par le réalisateur, sur ses choix et ses coups de coeurs. Ainsi qu'une fin alternative, peut-être plus terre à terre et finalement aussi bien dans les bonus.

Ensuite un très sympathique, bien qu'incomplet (Certainement pour cause de droit) reportage sur Haley Joel Osment, qui nous montre le cheminement de cette enfant star.

La cerise sur le gâteau, étant des bonus cachés répartis un peu partout dans les menus bonus, qui nous permettent de voir des séances d'improvisations de Kyra Sedgwick, qui frôlent le génie.

Bravo un produit très réussit et surtout très complet.
Bonus
Livret
Bande annonce
Biographies
Making of
Documentaire
Interviews
Com. audio
Scènes sup
Fin alternative
Galerie de photos
Story board
Multi-angle
Liens internet
Interface Rom
Jeux intéractifs
Filmographies
Clips vidéo
Bêtisier
Bonus Cachés
Court Metrage