dans le même genre
  LE BOOK CLUB
  LADY BIRD
  BAGDAD CAFÉ
  OTEZ MOI D'UN DOUTE
  L'EMBARRAS DU CHOIX
  PATERSON
  TINI : LA NOUVELLE VIE DE V...
  LA FACE CACHÉE DE MARGOT
  MARIAGE À L'ITALIENNE
  VALENTIN VALENTIN

du même éditeur
  FAUBOURG MONTMARTRE
  LE PROFESSEUR
  LA CITÉ DE LA JOIE
  PARIS QUI DORT ENTR'ACTE
  LE SILENCE EST D'OR
  APOCALYPSE NOW : FINAL CUT
  LE CHANT DU LOUP
  125 RUE MONTMARTRE
  ALITA : BATTLE ANGEL
  UN SAC DE BILLES


Dernières Actus
  RESTONS CHEZ NOUS AVEC LE M...
  RESTONS CHEZ NOUS AVEC FILM...
  CASA DE PAPEL : TOKYO TOUJO...
  RESTONS CHEZ NOUS AVEC OCS ...
  GAUMONT SORT UNE SÉLECTION ...
  POWERDIRECTOR 365 ET SA RÉV...
  RESTONS CHEZ NOUS : REDÉCO...
  RESTONS CHEZ NOUS : DÉCOUVR...

My Sassy Girl

Genre Comédie sentimentale
Pays Corée du sud (2001)
Date de sortie mercredi 22 juin 2005
Durée 123 Min
Réalisateur Kwak Jae-yong
Avec Jeon Ji-hyun, Cha Tae-hyu, Han Jin-hie, Hyun Sook-hee, Kim Il-woo, Kim In-mun
Scénaristes Kwak Jae-yong
Compositeur Kim Hyung-suk
Format Dvd 9
Site Internet Site de la Collection Asian Star
Informations
Complémentaires

La collection Asian Star présente sa deuxième vague de film dont la sélection est de meilleure qualité que la première vague. Cette fois, Jean-Pierre Dionnet met la Corée du Sud à l’honneur puisqu’il nous propose de découvrir les cinq films coréen, My Sassy Girl (2001), Sword in the moon (2004), Bad Guy (2002), Tube(2003) et Phantom the Submarine (1999).
My Sassy Girl (2001) et Bad Guy (2002), se distinguent particulièrement du lot qui est complété par trois excellents films Hongkongais Running on karma (2003), La Légende de Zu (2001) et Killer (2000).
On compte également le joyeux fourre-tout Thaïlandais, Killer Tattoo (2001) que Jean-Pierre Dionnet présente comme une Tarantinade.
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Coréen
Non
Non
Non
  Français
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Laurent Berry
  Editeur   Fox pathé europa
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  123 min
  Nb Dvd  2
   
   

L'histoire :

A Séoul, Gyen-Woo est un jeune étudiant sans histoire. Un soir, alors qu’il prend le métro pour rentrer chez lui, il fait la connaissance d’une jeune fille complètement saoule. Malade, celle-ci vomit sur un passager avant de s’évanouir non sans avoir auparavant appeler Gyeon-woo « mon chéri ». Commence alors une amitié étrange durant laquelle le jeune homme va être victime d’une série d’évènements malchanceux en compagnie de cette jeune inconnue complètement dérangée.

Critique subjective :

Succès phénoménale et équivalent à celui de Ring en Asie en particulier, My Sassy Girl (2001) est une comédie romantique particulièrement aboutie ce qui n’a pas échappé aux producteurs américains qui ont acheté les droits afin d’en faire un remake. Cette édition de My Sassy Girl (2001) en Version Originale est donc pratiquement un privilège car les droits ont été achetés par les américains pour touts les pays d’Europe sauf la France qui peut donc avoir accès à cette version. Les studios Dreamworks avaient d’abord entamé le remake mais c’est finalement Warner en assurer la production. Le remake est d’ores et déjà en pré-production et sera réalisée par la cinéaste d’origine Kenyane Gurinder Chadha, et interprété par Scarlett johansson.

L’histoire de My Sassy Girl(2001)  est basée sur « Yuppi Girl », un journal intime à épisodes publié par Kim Ho-sik et dans lequel ce dernier livre ses étranges (et authentiques) relations avec sa petite amie. Au Japon il a été détrôné au box-office par Windstruck (2004), la préquelle de My Sassy Girl, du même metteur en scène Kwak Jae-Yong et avec la même actrice Jeon Ji-hyun. Cette dernière est devenue une star considérable dans toute l’Asie grâce à son rôle dans My Sassy Girl (2001), sa troisième apparition au cinéma après White Valentine (1999) et Il Mare (2000). Elle est réapparu depuis dans le film fantastique The Uninvited (2003) et Windstruck (2004) où on découvre les raisons pour lesquelles elle martyrisait son petit copain dans My Sassy Girl. On arrête pas une équipe qui gagne, puisque le metteur en scène et l’actrice tourne actuellement le film Daisy (2005), une romance où deux hommes tombent amoureux de la même femme. Cha Tae-hyun, le jeune acteur qui incarne le souffre-douleur de la Sassy Girl a connu fortune comparable à celle de Jeon Ji-hyun et enchaîne les comédies.

My Sassy Girl (2001) fonctionne parfaitement probablement parce que l’histoire est basée sur un fait réel et par ce qu’il s’agit d’une comédie qui évolue vers le mélodrame au moment où la jeune fille dévoile le drame qui a mis un terme à sa précédente histoire d’amour. L’autre point fort du film est le duo tonitruant et touchant composé par Jeon Ji-hyun et Cha Tae-hyun. Lui incarne un étudiant qui ne sait pas trop ce qu’il veut faire dans la vie, part en virée avec ses potes et se fait taper dessus par sa mère quand il rentre trop tard tandis qu’elle camoufle un immense chagrin derrière une faconde et un comportement de zinzin, apostrophant les gens dans les lieux publics, finissant ses soirées ivre morte et vomissant à l’occasion sur des inconnus.

La rencontre entre les deux personnages se produit justement dans le métro alors qu’elle est complètement saoul et vomit sur un voyageur tandis que lui se trouve obliger de s’occuper d’elle. Ensuite, Elle va s’adonner à son occupation favorite qui consiste à menacer Gyen-Woo en lui répétant la phrase « Tu veux mourir ou quoi ?»  ce qui va résonner de manière plus dramatique une fois révélé la cause de son mal-être. Le réalisateur du film coréen Tube (2003) fait d’ailleurs un clin d’œil à My Sassy Girl (parmi d’autres) en faisant dire cette même réplique à la pick pocket.

My Sassy Girl est une bonne comédie mélodramatique qui réussit à prendre le contre-pied des comédies américaines et qui conserve une aura aussi forte que celle laissée par la boum en France par exemple. Le metteur en scène a su se mettre au service de l’histoire ce qui aboutit à un film où tout semble évident.

Verdict :

Réjouissez-vous de pouvoir découvrir  cette édition en version originale coréenne car elle ne sera pas forcément disponible dans tous les pays d’europe. Il sera difficile à l’équipe du remake américain de My Sassy Girl d’égaler le niveau de mise en scène de Kwak Jae-Yong et Scarlett johansson aura fort à faire pour incarner avec un égal bonheur, l’amoureuse déjantée de My Sassy Girl. Un DVD à voir sans attendre.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   

L’image est pratiquement parfaite car la compression est impeccable, le contraste bien dosé avec des noirs profonds et uniformes. Les couleurs savent restées vives quand il le faut et la colorimétrie finalement assez variée est agréable. Le master est très propre ce qui se traduit par une absence de taches sur la pellicule. La définition achève de faire de cette édition une bonne copie au niveau de l’image.

Le Son
 

Cette édition double DVD de My Sassy Girl est proposée avec les pistes audio Dolby Digital 5.1 (384 Kbps) et 2.0 (192 Kbps) en VO Coréenne. La piste audio Dolby Digital 5.1 est très belle et offre une expérience sonore agréable. Les surround sont bien utilisés, notamment quand il s’agit de faire entendre certains sons ou bruitages étranges comme l’on en trouve sur les petits interludes qui annoncent les différente actes de l’histoire. Plus généralement les  sons d’ambiances sont répartis sur les surround tandis que l’illustration musicale passe sur les enceintes avant. La piste audio 2.0 srround se comporte également très bien même si elle semble un peu moins pêchue peut-être à cause d’un niveau d’enregistrement plus faible. On préférera la piste audio 5.1.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 138 min
  Boitier Amaray avec fourreau cartonné
   
   

Toute la collection Asian Star propose une présentation des films faite Jean-Pierre Dionnet, le directeur de la collection. On peut choisir de voir le film avec ou sans présentation. Les bonus sont plutôt fournis et ceux qui veulent en savoir plus sur la fabrication du film y trouveront matière à satisfaction. On reste cependant un pe usur sa fin en ce qui concerne le journal intime à épisodes Yuppi Girl, publié par Kim Ho-sik. On aurait aimé savoir si l'auteur avait poursuivi l'écriture par exemple et comment avait pu évoluer sa propre histoire.

Bonus DVD 1:
- La présentation du film par Jean-Pierre Dionnet (2 mn 25)
- Film annonce (2 mn 04), teaser (28 sec), spot TV (20 sec)

Bonus DVD 2:
- Bonus caché : Game (2 mn 39) : voir du côté du menu "retour" sur le deuxième volet de l'interface.
- Making Of en trois parties (56 mn 40)
- Interview du réalisateur Kwak Jae-Yong (3 mn 42)
- Interviews des acteurs principaux : Jeon Ji-hyun (2 mn 17), Cha Tae-hyun (2 mn 43)
- Interview de Kim Ho-sik (auteur) (1 mn 53)
- Scènes inédites : chambre 402 (29 sec), chambre 404 (44 sec), chambre 405, Elle et Gyun-Woo (21 sec), chambre 407 (32 sec)
- Rushes inédits (NG Cut (25 mn 43 + 5mn 02 + 1 mn 07)
- Clips vidéos : Canon (3 mn 22), I believe (4 mn 56)
- Effets spéciaux (4 mn 28)
- Avant première du film (3 mn 42) 
- Sortie du film en présence des journalistes (10 mn 36) : un document assez amusant où les acteurs font des commentaires sur leurs propres interviews non sans ironie et moquerie.
- Séance photo pour l’affiche (1 mn 44)
- Filmographies du réalisateur Kwak Jae-Yong, de Jeon Ji-hyun et Cha Tae-hyun

Menus
Les menus sont assez sympathiques bien que simples. La charte graphique où domaine le rouge fonctionne très bien avec l’univers fantaisiste et sentimental du film. Il semble un peu lourd lors de l’ouverture de certains niveaux de l’interface du DVD Bonus.

Packaging
Le packaging de la collection adapté aux couleurs du film avec une jaquette imprimée recto verso. La fiche technique accompagne le boîtier et le tout est disposé dans un étui en carton.


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
   Scéances photos pour l'affiche