du même réalisateur
  L'EMPIRE DES LOUPS

dans le même genre
  DÉTECTIVE DEE : LA LÉGENDE ...
  MAN OF TAI CHI
  OPÉRATION DRAGON (ULTIMATE ...
  WUDANG TAÏJI QUAN
  KUNG-FU ACADEMY
  IP MAN - LA LÉGENDE EST NÉE...
  TRUE LEGEND
  ONG-BAK 3 : L’ULTIME COMBAT...
  RAGING PHOENIX
  BANGKOK ADRÉNALINE

du même éditeur
  PETIT PAYS
  T'AS PÉCHO ?
  TANDEM
  TANGO
  L'ENFER DES ANGES
  MONSIEUR HIRE
  PAR UN BEAU MATIN D'ÉTÉ
  TERMINATOR : DARK FATE
  LA ROUE
  FAUBOURG MONTMARTRE


Dernières Actus
  DVDCRITIQUES LIVE #35 : KIT...
  DVDCRITIQUES LIVE # 34 : L'...
  MORT DU COMÉDIEN ET SCÉNARI...
  TEST DIVACORE ANTIPODS2 : E...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : KITAR...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : L'ANT...
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX EN ...
  CRITIQUE FILM SONG BIRD D'A...

Le baiser mortel du dragon

Titre Original the kiss of the dragon
Genre Arts martiaux
Pays France & U.S.A (2006)
Date de sortie mercredi 7 décembre 2005
Durée 98 Min
Réalisateur Chris Nahon
Avec Jet Li, Tcheky Karyo, Bridget Fonda
Producteurs Luc Besson
Scénaristes Luc Besson & Robert Mark Kamen
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Non
Non
Non
  Français
Oui
Non
Non

Le Film Critique de David Darmon
  Editeur   Fox pathé europa
  Edition   Ultimate
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  98 min
  Nb Dvd  2
   
   

Synopsis

Un espion est envoyé par la chine pour aider les policiers français à arrêter un haut dignitaire chinois véreux et  son contact parisien. Mais l'arrestation tourne mal et le haut dignitaire se fait assassiner par une prostituée. Accusé du meurtre, notre héros (jet li)  est poursuivi sans relâche par la police et son patron corrompu joué par l'excellent Tcheky Karyo.

Critique subjective

Production de luc besson, scénario de luc besson, mise en scène de chris nahon et interprétation de jet li, Bridget Fonda et Tcheky Karyo. Tout les ingrédients étaient réunis pour faire du baiser mortel un grand film d'action, malheureusement le constat est mitigé.

Point fort

C'est un film très sombre qui nous fait plonger dans un Paris sordide. Luc Besson casse l'image d'une france douce et accueillante. Dès les premières scènes, Jet Li se retrouve plongé dans une rue sale, étroite et claustrophobique ou chaque prostituée se dispute le moindre mètre de trottoirs. L'image de la france ne s'amèliore guère au fur et à mesure que le film avance et notemment l'image de la police française qui est corrompue jusqu'à la moelle. Cette vision cauchemardesque apporte un souffle nouveau au film français. La france n'est plus ce pays ou il fait bon vivre mais, devient un véritable enfer pour cet étranger venu d'asie. Les scènes d'actions et de bravoures se multiplient pour notre plus grand plaisir. Jet li adopte un style sobre dans les combats ce qui permet de rendre les scènes d'actions plus réaliste et évite de sombrer dans les scènes d'action à l'américaine ou le combattant défi les lois de la gravité à l'aide de câbles. Le jeu d'acteur de Jet Li est aussi sobre que son style de combat et cadre bien avec le personnage, Tcheky Karyo est toujours égal à lui même, c'est à dire génialement méchant et pourri. Petit bravo pour Bridget Fonda qui apporte une touche féminine dans ce monde de brute et c'est aussi l'actrice qui est la plus crédible dans son rôle

Point faible

Malheureusement l'histoire est sans surprise et sans audace. Malgré des scènes d'actions originales, les combats donnent parfois l'impression d'être hachurés, les mouvements sont difficiles à suivre à cause d'un mauvais choix de cadrage. Mais cela est aussi peut-être du au fait que chris nahon vient du monde de la pub. On peut d'ailleurs constaté dans l'empire des loups ce même défaut. Plan nerveux, images découpées qui se succèdent trop rapidement pour que le spectateur puisse s'accrocher à l'action. En plus d'être sans surprise, la fin est un peu trop politiquement correcte. J'aurais préféré une fin plus réaliste et surtout plus conforme au reste du film qui est très sombre.

Conclusion

Le baiser mortel du dragon est un film qui est difficile à critiquer car c'est un film qui possède des qualités et qui a un certain potentiel pour devenir un grand film d'action mais, malheureusement mal exploité. Au final il se révèle un film mitigé auquel il est difficile de se prononcer car il possède autant de qualités que de défauts. Disons que ce film s'adresse avant tout aux fans de Jet Li et des arts martiaux. Pour les autres cela reste un bon petit film mais sans grande prétention.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.35:1
   
   
Les images sont maginifiques. C'est du sans faute d'un bout à l'autre du film. Les couleurs sont fidèles à la réalité, sans en faire trop. Il n'y aucun défaut de compression, l'image est extremement lisse. Même en zoomant dessus, je n'ai constaté aucun défaut, ni aucun pixel visible. On peut dire que cette édition ultimate mérite largement son sigle thx. En 720p sur un bon écran, on a un avant gout de ce que sera la HD pour notre plus grand bohneur.

Le Son
 
Le son est une véritable tuerie et cela aussi bien pour le dolby que le dts. Les effets fusent dans toute la pièce avec une précision impressionnante. La piste dts à une dynamique un poil plus élevée mais, les différences sont minimes étant donné qu'ils utilisent toujours une piste à mi-débit, ce qui pénalise cette piste sonore. Les 2 bandes sons possèdent une belle dynamique et une maîtrise totale de l'environnement sonore. Le son est précis, puissant et le grave décoiffe sérieusement.Les pistes sonores anglaises ont très peu de différence avec les pistes françaises, si ce n'est une légère accentuation des basses fréquences. Le seul défaut que j'ai pu constater dans ce mixage sonore,  c'est la timidité des enceintes surround, elles sont moins exploitées que les autres sauf pour la musique, ce qui est bien dommage.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 62 min
  Boitier Coffret
   
   
Cette édition ulitmate dispose d'une pléthore de bonus, mais seront ils à la hauteur des attentes des fans de Jet Li. Le making off (14' Vf/Vost) montre beaucoup d'images du tournage mais avec peu de commentaire sur les difficultés rencontrées lors tournage ni sur les techniques employées. Les acteurs se congratulent entre eux, tout le monde est beau, tout le monde est génial, malheureusement cela n'apporte rien de nouveau. Les scènes de combats (12' Vost) propose un extrait du making off des scènes de combats avec beaucoup de scènes du tournage commentées par Jet Li et Chris Nahon. Malheureusement les commentaires nous apprennent rien de nouveau, si ce n'est ce qu'on savait déjà, à savoir qu'ils n'ont pas utilisé de câbles pour rester dans un style sobre et plus proche de la réalité. Le multi-angles commenté par Cory Yuen, le chorégraphe, est certainement le plus interessant, avec la scène de la boule de billard, car il nous propose une explication de la scène de combat sur le bateau avec un choix de différents angles de vues, dommage que cela soit trop court (1' Vost). Le making off des effets spéciaux de la scène de la boule de billard est le bonus le plus interessant car il propose une explication complète et intéressante de cette scène originale. (4' Vf/Vost). Le making off de la B.O (12' Vost) propose une longue écoute de la magnifique partition musicale du film et une interview du compositeur. La musique se révèle être très triste et très sombre à l'image du film mais aussi magistralement bien interprétée par les élèves de l'orchestre du conservatoire national de paris. L'interview du compositeur Craig Armstrong est intéressante mais c'est la musique qui reste la plus captivante à écouter. Petit conseil, installez vous dans votre meilleur fauteuil, allumez votre ampli et profitez de ce doux instant de bohneur. Le reste des bonus offre les classiques comparaison film/storyboard, galeries de photos et il y aussi un jeu. Il y a aussi 4 interviews très intéressantes pour cannes 2001 ou l'on apprend plus de choses que sur le making off.  Malgré l'abondance des bonus, l'ensemble reste très moyen et n'apporte rien de nouveau. Seul quelques bonus sortent du lot comme le making of de la B.O, la scène de de la boule de billard, les interviews pour cannes 2001 et le multi-angles commenté par Cory Yuen. Tout comme le film, la qualité des bonus se révèle être inégale.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage