dans le même genre
  NEED FOR SPEED HOT PURSUIT ...
  MAFIA : DEFINITIVE EDITION
  JUMANJI : LE JEU VIDÉO (NIN...
  BORDERLANDS 3
  LEGO JURASSIC WORLD (NINTEN...
  (LES COLONS DE) CATAN SUR N...
  F1 2019 EDITION LÉGENDES : ...
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3

du même éditeur
  RED DEAD REDEMPTION 2
  GTA V
  L.A. NOIRE
  BIOSHOCK 2
  GTA: EPISODES FROM LIBERTY ...
  BEATERATOR
  GTA 4
  BULLY : SCHOLARSHIP EDITION
  LES 4 FANTASTIQUES ET LE SU...
  THE DARKNESS


Dernières Actus
  DAVID PROWSE L'ACTEUR QUI I...
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...

GTA: Liberty City Stories

Genre Jeux Vidéo
Pays U.S.A (2006)
Date de sortie jeudi 15 décembre 2005
Durée 999 Min
Plateforme PSP
Site Internet site de l'éditeur
site officiel du jeu
Informations
Complémentaires
Interdit aux moins de 18 ans. Disponible sur PSP, et sous peu sur Playstation 2.
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Non
Non
Non
  Français
Oui
Oui
Non

Le Jeu Critique de Pierre Dubarry
  Editeur   Take 2
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  999 min
  Nb Dvd  1
   
   

La série vidéoludique la plus controversée de la jeune histoire du jeu vidéo, revient faire un tour sur PSP sous le nom de GTA : Liberty City Stories. Connue sur PS2, cette nouvelle version avait de quoi faire peur, puisque arriver à allier un terrain de jeu aussi grand que sa sœur aînée la PS2, et un graphisme aussi enchanteur est un pari que nous « pensions » impossible. Mais console en main, le verdict change du tout au tout et nous laisse encore une fois découvrir un jeu tout à fait pas comme les autres. Découvrons ensemble une série insolente, pour un succès qui ne l’est pas moins.


I’ll be back in Liberty City


Les joueurs ayant commencé leurs aventures hors-la-loi avec GTA 3 connaissent bien évidemment cette ville de Liberty City, qui marqua à l’époque une rupture drastique entre l’épisode 2 qui était encore en 2D et le 3ème entièrement en 3D. On prend les mêmes et on recommence ? Pas tout à fait, car cette nouvelle mouture reprend en effet l’architecture de la ville,les nouvelles fonctions instaurés dans Vice City et San Andreas, et propose une aventure ayant lieu quelques années avant le 3ème épisode. Toujours se basant sur un esprit immoral, et provocant ce Liberty City Stories sur PSP n’est pas différent de son aînée, puisqu’il propose de redécouvrir certains personnages phares de la série, et d’incarner Tony Cipriani, personnage de GTA   que l’on retrouve non sans plaisir. Possédant toujours un scénario s’inspirant de monuments du 7 ème art comme « Le Parrain », « Les Incorruptibles » et « Les Affranchis », ce nouveau volet ne trahit aucunement les influences qu’il à put avoir dans le passé et ne s’en cache d’aucune manière que ce soit.


I Want to Break Free


La série GTA remporte un succès démentiel depuis plus de trois ans grâce à un potentiel vidéoludique littéralement inépuisable. Ce Liberty City Stories ne faillit pas à la règle d’or, et propose une liberté de jeu et de mouvement jamais vue sur console portable, puisque la ville à été superficiellement agrandie, mais possède une contrepartie évidemment, les temps de chargement. Mais Rockstar à encore une fois réalisé l’insurmontable en les réduisant de manière drastique, si bien qu’in n’en vient à ne plus les remarquer après quelques heures, mais n’oublions pas également que nous sommes sur PSP et le défis était grand, cependant les développeurs remporte encore une fois une victoire et nous démontrent leur savoir faire sur n’importe quelle plateforme de jeu. Outre les missions officielles dirons-nous, le jeu propose à l’instar de ses aînées des missions secondaires toujours aussi nombreuses et passionnantes. L’argent étant une sorte de leitmotiv, les missions s’enchaînent tout en devenant de plus en plus difficiles selon le cachet proposé. Le joueur peut alors le dépenser dans des armes, des résidences, mais également en tenues vestimentaires. Du côté du gameplay, Tony Cirpriani se manie d’une fort belle manière et la visée automatique (point faible de la série) est ici largement améliorée, évitant ainsi un Game Over inéluctable. Mais le reproche que nous pourrions cependant faire, vient du côté de la maniabilité des véhicules (voitures,motos,hélicoptères etc.), celle-ci s’avère beaucoup trop rigide et la physique bien qu’améliorée s’avère moins efficace, la faute au stick analogique de la PSP ayant parfois tendance à accuser un léger retard.


Du changement ?


Pas vraiment mais nous n’en demandions pas tellement, tout le charme de la série GTA est bel et bien là et c’est le plus important sans aucun doute. Les missions consistent généralement à escorter et protéger une personnalité, amener une voiture d’un mafioso d’un point A à un point B sans l’érafler et bien d’autres encore permettant d’engranger de bien jolis billets verts, pour ensuite aller faire des achats chez Ammu-Nation ou de le garder pour payer ainsi certains frais tel l’hôpital ou la sortie d’un poste de police. La possibilité d’enclencher des missions de taxis, police ou pompiers entre deux missions est bien évidemment de la partie, avec toujours autant de plaisir, le plaisir de découvrir ce nouvel épisode sous toutes les coutures.


Le jeu de la PSP


Le jeu phare de la PSP est bel et bien arrivé, et remporte toujours autant d e succès grâce à de nombreuses qualités dont seul Rockstar a le secret. La série qui fut de nombreuses fois copié, mais sans jamais être égalé Grand Theft Auto Liberty City Stories devient le titre incontournable de la PSP, pour un plaisir de jeu sans cesse renouvelé ou l’ennui n’apparaît jamais.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   
Si sur PS2 les graphismes de GTA étaient réussis mais sans plus, sur PSP ce nouveau volet montre l'étendue des capacités de la console portable de Sony. La modélisation des personnages ainsi que le level-design ont largement de quoi impressionner, malgré quelques "légers" temps de chargement.

Le Son
 
Une bande-son de folie, mélangeant des styles aussi hétéroclites que passionnant, comme le rock,reggae,variété,disco et autres ce sont des heures de musiques qui vous accompgneront lors de vos escapades dans Liberty City. Une bande-son riche et soignée, dont seul Rockstar à le secret.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 999 min
  Boitier Amaray
   
   
Missions secondaires,missions bonus,quêtes de 100 paquets à retrouver,courses en tout genre ne sont qu'un infime partie de ceux que propose GTA: Liberty City Stories. La possibilitée de se connecter à 6 sur le jeu rallonge une durée de vie déjà très impressionnante.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage