dans le même genre
  (LES COLONS DE) CATAN SUR N...
  F1 2019 EDITION LÉGENDES : ...
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3
  RESIDENT EVIL 2 (2019)
  ACE COMBAT 7 - SKIES UNKNOW...
  RED DEAD REDEMPTION 2
  POKEMON LET'S GO PIKACHU (S...
  SHADOW OF THE TOMB RAIDER

du même éditeur
  RED DEAD REDEMPTION 2
  GTA V
  L.A. NOIRE
  BIOSHOCK 2
  GTA: EPISODES FROM LIBERTY ...
  BEATERATOR
  BULLY : SCHOLARSHIP EDITION
  LES 4 FANTASTIQUES ET LE SU...
  THE DARKNESS
  THE DARKNESS


Dernières Actus
  GODZILLA II : ROI DES MONST...
  LE BAT-SIGNAL PROJETÉ DANS ...
  CONCOURS DVDCRITIQUES : GAG...
  CONCOURS DVDCRITIQUES : GAG...
  LE PROGRAMME IMAX ENHANCED ...
  COFFRET 4 DVD SUITS SAISON ...
  JACK RYAN SAISON 1 EN DVD E...
  4 TITRES REJOIGNENT LE CATA...

GTA 4

Titre Original Grand Theft Auto IV
Genre Jeux Vidéo
Pays U.S.A (2008)
Date de sortie mardi 29 avril 2008
Durée 999 Min
Plateforme Xbox360
Site Internet Site officiel GTA IV
Notre test de GTA San Andreas
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Non
Non
Non
  Français
Oui
Non
Non

Le Jeu Critique de Pierre Dubarry
  Editeur   Take 2
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  999 min
  Nb Dvd  1
   
   

La série Gran Thef Auto véritable phénomène culte pour tout amateur de jeu vidéo, s’offre un sixième épisode sobrement intitulé GTA 4. Défrayant un véritable engouement à chacune de ses sorties, ce nouvel opus ne déroge pas à la règle et va même bien plus loin cette fois-ci, en nous proposant un opus next-gen qui fait figure de véritable indispensable sous bien des aspects. Notre verdict de GTA 4 se trouve dans la suite…

Niko, un ami qui vous veut du bien

Sixième épisode de la série à succès de Rockstar et Take 2, GTA 4 est le premier épisode de la série à voir le jour sur consoles new-gen Xbox 360 et Playstation 3. Les 3 derniers opus en 3D qui apparurent sur Playstation 2, Xbox et PC présentaient en toile de fond les univers de la mafia Italienne et des gangstas, là ou GTA 4 nous fait découvrir un tout nouveau personnage en la personne de Niko Bellic mais surtout un tout nouvel univers, celui de la Mafia Russe. D’un point de vue scénaristique, les développeurs de chez Rockstar ont toujours prit soin de soigner leur références cinématographiques présentés dans chaque opus, ce nouvel épisode ne déroge pas à la règle mais change légèrement la donne. Là où nous avions l’habitude découvrir à chaque fois des personnages hauts en couleurs, frimeurs et dopés aux répliques incisives, Niko Bellic contraste cette habitude en y apportant un aspect beaucoup plus sombre. Le ton à changé, Niko est un homme qui a beaucoup souffert durant la guerre, et regrette beaucoup de choses que les nombreux conflits auxquelles il a participé l’ont obligé à effectuer ; hanté par ces démons intérieurs et recherchant désespérément un but à sa vie pour nuancer son passé, ce dernier décide de s’expatrier en rejoignant son cousin Roman aux Etats-Unis, plus précisément à Liberty City…Point de départ de l’histoire, Niko au fur et à mesure de l’évolution de l’histoire –soit pour la partie scénario 30 heures de jeu environ- , rencontrera de nombreux personnages pour lequel il effectuera pour la plupart de salles besognes, particulièrement les premières…Francis, Dwayne, Playboy X, Vlad et bien d’autres personnages hauts en couleurs sont les moteurs d’un scénario comportant de multiples rebondissements, et de multiples remise en question de Niko d’ailleurs. Vous laissant découvrir le jeu en lui-même, le scénario du jeu plus sombre que les précédents volets, se montre aussi bien plus prenant et abouti que ses aînés, un bon point.



Concernant les mécanismes de jeu, le but du jeu est toujours de parcourir la ville à la recherche de nouvelles missions, ou tout simplement de flâner dans les rues de Liberty City pour effectuer des missions secondaires ou se promener tout simplement. Le passage sur new-gen apporte d’ailleurs énormément à GTA qui cette fois-ci nous offre une ville pleine de vie, les voitures affluent dans tous les sens, il y a des embouteillages, les passants se promènent dans les rues, téléphonent, discutent entre eux etc. on reste sans voix face à de tels comportements. Liberty City d’ailleurs s’offre une véritable cure de jouvence graphique évidemment, mais l’espace de jeu proposé est absolument énorme surtout si l’on rajoute au fait qu’il y a en tout pas moins de 6 îles à débloquer, à côté Saints Row premier GTA-Like apparut sur Xbox 360 peut aller gentiment se rhabiller ! On peut donc parcourir ce gigantesque terrain de jeu comme bon nous semble, à pied, à moto, en voiture, à la nage ou bien en hélicoptère.

L’heure du changement a sonné

Ce qui nous emmène naturellement à la question : quelles sont les nouveautés de ce GTA 4 ? Disons simplement que Rockstar nous offre ici une mouture qui va beaucoup plus loin que ses aînés tout en essayant de corriger certains défauts inhérents à la série. Tout d’abord l’un des défauts majeurs de la série à toujours été un système de visé très aléatoire, qui rendait certaines phases de gunfight horriblement confuses ; ici les développeurs ont révisés leur copie et nous offre un système de visée amélioré qui nous permet enfin de viser là ou on le désire, aussi bien en mode de tir manuel qu’automatique, même les phases de tirs en véhicules sont cette fois beaucoup mieux pensées et permettent véritablement de conduire et tirer en même temps après un petit temps d’adaptation. Ce qui nous emmène à la seconde nouveauté, sans doute la plus choquante pour les aficionados de la série : la conduite des véhicules. Les GTA nous ont toujours proposé une conduite complètement décalé, qui n’offrait aucune sensation d’accroche à la route et encore moins de sentir le poids du véhicule…Défaut corrigé, si bien que la première fois que l’on prends une voiture au début du jeu, le premier virage se termine inévitablement dans un mur ! Une véritable sensation de poids se fait ressentir au volant, terminé les comportements fantaisistes sur la route, (bien que tout ne soit pas encore parfait) ce GTA 4 vous habituera à anticiper les virages et à doser votre freinage, et la remarque tiens encore plus sur des véhicules imposants tels que les Hummer et autres 4*4.  Voilà donc pour le rayon des nouveautés que nous espérions corrigées sur ce nouvel opus, et force est de reconnaître que le cahier des charges est respecté, chapeau bas.



Ce n’est pas pour autant que les développeurs se sont arrêtés là, puisque GTA 4 regorge encore de quelques nouveautés que nous n’attendions pas vraiment, mais qui se montrent dorénavant indispensables. Tout d’abord Niko possède un téléphone portable qui lui est remit par son cousin au tout début du jeu, celui-ci permet au joueur d’appeler ses contacts pour obtenir des nouvelles, effectuer des missions secondaires ou encore demander un service comme obtenir un taxi pour aller là ou bon vous semble. Mais le téléphone portable apporte aussi une toute nouvelle dimension au jeu, en incluant dans ce nouvel opus la possibilité de se donner rdv avec des amis (où petites amies) pour qui vous avez déjà effectué des missions par le passé, vous pourrez donc allé boire un verre, jouer aux fléchettes, au bowling ou au billard, où encore aller manger un morceau au restaurant sans oublier une soirée dans un club de strip-tease. Cette possibilité offerte par le téléphone portable, apporte une toute nouvelle dimension très intéressante au jeu, même si elle ne se montre pas indispensable. Certaines missions principales vous obligeront cependant à l’utiliser, tel cette mission appelée à devenir culte qui vous demande au sein d’un parc public d’appeler tel numéro pour que votre cible décroche et que vous puissiez la repérer de cette façon !

Le forfait Liberty City avec connexion Internet et téléphone Illimité !

Mais outre l’utilisation du téléphone portable, Niko peut aussi aller surfer sur le net ! Rockstar à effectuer un travail de titan en créant des sites factis bourrés d’humour (mention spécial au site Fruit dérivé subtil de Apple). Internet permet ainsi de personnaliser par exemple son téléphone portable en achetant des sonneries ou des thèmes, en allant sur des sites de rencontres, et surtout de consulter ses mails ! Le vice va tellement loin, que votre boîte mail contiendra aussi son lot quotidien de spams. Comme pour le mobile, Internet fera à certains moments, partie intégrante de certaines missions principales. Et pour terminer, n’oublions pas au chapitre des nouveautés le mode Multijoueur ! Nous reviendrons sur celui-ci un peu plus tard. 

Au chapitre de la jouabilité de Niko en lui-même, hors la visée dont nous parlions un peu plus haut, celui-ci se déplace enfin de manière plus humaine ! Terminés les mouvements fantaisistes, Niko se déplace de manière parfaitement normal, change de direction avec ses jambes non plus avec une rotation à la Mickaël Jackson, et peut même s’il se met à courir dans les escaliers, tomber lourdement ! Il en est de même avec les chocs encaissés lorsqu’un véhicule vous percute alors que vous étiez à pied, l’impact est cette fois-ci très réaliste et ne vous fait plus passer pour une sorte de rocket man. Cependant la jouabilité de ce GTA 4 aurait été aux petits oignons si ces satanés problèmes de caméras rencontrés depuis GTA 3 avaient disparus.



Le vol de voiture (car-jacking) prends aussi une dimension toute nouvelle, la circulation étant tellement dense, il faudra être certains qu’aucun véhicule ne viendra vous heurter pendant le vol, faire attention aux passagers qui cette fois sont armés ou coriaces, ou qu’aucune voiture de police ou policier à pied soit dans les parages, une chose difficile puisque les forces de police de Liberty City sont ici présentes en très grand nombre et se montrent incroyablement coriaces. Pour éviter cela, il reste la solution de voler une voiture stationnant sur une place de parking, car cette fois-ci les voitures ne sont pas déjà ouvertes comme c’était le cas à l’époque, Niko sera donc contraint de casser la vitre et de crocheter les câbles entre eux (à ce moment-là il faudra appuyer sur la gâchette gauche rapidement pour démarrer le véhicule dans les plus brefs délais). Un détail certes, mais qui apporte une immersion largement accrue. Et tant que nous abordons le sujet de l’immersion, nous noterons également certains petits détails tel que le fait que les personnages bougent dans leurs voitures cette fois-ci et ne restent pas plantés-là comme des statues! Ils décrochent au téléphone, regardent le paysage, font des gestes en accord avec leur discours, se cramponnent lors des chocs ; de petits détails oui mais qui font sacrément plaisir à voir pour les plus tatillons d’entre nous.

GTA 4, culte, indispensable, un hit en puissance

Ce nouvel opus de la série GTA fait une entrée en force au sein de la nouvelle génération de consoles de salons, et démontre que les développeurs de Rockstar ont placé cette fois-ci la barre incroyablement haute pour tout prétendant au titre, et en l’état il sera bien difficile pour la concurrence de rehausser un le niveau d’une série qui a sut créer un type de jeu à elle seule. Possédant un terrain de jeu gigantesque, de nombreuses améliorations au niveau du gameplay, l’ajout du téléphone portable et d’Internet, sans compter la dimension parallèle découlant de ces deux sujets où encore les qualités scénaristique de ce GTA 4, force est de reconnaître que nous faisons face à un très grand jeu. Même si on peut parfois lui reprocher certains mécanismes de jeu déjà éculés, n’oublions pas de quel jeu nous parlons, et à ce titre GTA 4 reste la référence du GTA-Like et se montre largement digne de figurer dans toute ludothèque qui se respecte ! Indispensable tout simplement.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo HD 720p
  Format Cinéma 1.33:1
   
   
Graphiquement GTA 4 se montre largement à la hauteur de nos espérances, surtout si nous prenons en compte la superficie de l'aire de jeu qui n'a pas du rendre les choses aisées pour Rockstar. La modélisation des personnages principaux et secondaires sont du même acabit, et démontrent un certains savoir au sein des studios, chaque expression faciale est en concordance directe avec la situation rencontrée, les mouvements des personnages sont naturels et fluides, du beau travail même pour les habitants de Liberty City. On apprécie également la retranscription graphique du cycle jour/nuit et pluie/soleil, occasionnant ainsi un changement radicale dans les tons de couleurs. Concernant l'architecture des niveaux, Liberty City est en fait une copie de New York, et sur ce chapitre il est bien difficile de faire quelque reproche que ce soit. On reste impressionné face à un tel soucis du détail, face à une telle impression de grandeur sur des quartiers ressemblants par exemple fortement au très célèbre Time Square. Au chapitre des effets pyrotechniques, les développeurs ont aussi largement assurés, les explosions sont du plus bel effet, et si l'on prends en compte que l'on peut faire exploser plusieurs véhicules en même temps tout en ayant à faire avec les forces de polices en tout genre, le frame-rate se comporte de manière parfaite hormis à quelques moments ou il est prit à revers, mais en l'état il est bien difficile de reprocher quelque chose à ce sujet au jeu. Dans la moyenne haute des productions Xbox 360 et PS3 actuelles, GTA IV fait un 5 étoiles sur toute la ligne.

Le Son
 
Bénéficiant d'une piste Dolby Digital 5.1 VOSTF, les sound-designers de chez Rockstar ont mit le paquet pour impressionner le joueur tranquillement installé dans son salon. Bénéficiant d'une profusion d'effets multicanaux en tout genre, l'action même si très importante à l'écran ne se montre à aucun instant surcharger de manière confuse la partie sonore, restant à tout moment clair, limpide et intelligible. Notion spéciale aux ambiances véhiculées tout au long du jeu, qui plonge littéralement le joueur au coeur de l'action de ce GTA 4. Concernant la bande-originale de GTA 4, chaque nouvel opus est attendus comme un St-Graal à chaque sortie, et force est de reconnaître que les équipes ont largement mit le paquet puisque vous pourrez écouter pas moins d'une douzaine de radios classées par genre musicaux (electro/funk/rap/rock/variété/ reggae etc.) pour contenter chacun d'entre nous de la meilleure façon possible.
Au sujets des doublages et des dialogues en eux-mêmes, c'est un très grand moment une fois de plus, la communauté Russe possède bien l'accent qui la caractérise au même titre que les autres nationalités présentées tout au long du jeu. Savoureux, mais aussi plus crus et plus adultes, les dialogues de ce GTA 4 se montre d'ailleurs moins édulcorés que par le passé, un reproche pour certains, une qualité pour d'autre, pour nous c'est un atout qui rapproche ce GTA 4 de l'univers cinématographique dont il s'inspire.
Pour les plus râleurs d'entre-nous, à savoir les anglophobes, on peut toujours reprocher au jeu de ne pas inclure de localisation spécifique pour chaque pays...Il faut également prendre en compte que vu les milliers de dialogues que comporte le jeu, il serait bien difficile en terme de temps et d'argent -le jeu ayant coûté la bagatelle de 100 Millions de Dollars- de rendre ce souhait réalisable. Une VO ayant toujours le dessus sur une VF pour nous à la rédaction, (mis à part un de nos collègues Tchernobylisé) nous considérons cela comme une qualité évidente.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 999 min
  Boitier Amaray
   
   
Pour le première fois au sein de la série, un mode multijoueur est présent sur ce GTA 4, et comme celui-ci est d'excellente qualité vous auriez tort de vous en priver! Accédant à ce mode via votre téléphone portable, le multi vous offre pas moins de 15 modes multijoueurs (deathmatch, course-poursuite, courses, prise de territoires etc.) au sein de parties dans lesquelles il est possible de s'affronter jusqu'à 16 participants. Vous pourrez ainsi personnaliser votre avatar, même si l'éditeur reste basique, et lors de l'hébergement de parties vous avez la possibilitée de régler certains paramètres tel que la densité de population et de circulation, le nombre d'adversaires, durée de la partie etc. A l'image du reste du jeu, le mode multijoueur de ce GTA 4 est d'excellente qualité et prolonge de manière viable l'expérience véhiculée par le jeu.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage