du même réalisateur
  PAIR ET IMPAIR

dans le même genre
  LE BON LA BRUTE ET LE TRUAN...
  LE GRAND SAM
  LES GÉANTS DE L'OUEST
  JESSE JAMES
  LA PORTE DU PARADIS
  DEAD IN TOMBSTONE
  LE GANG DES FRÈRES JAMES
  LES GRANDS ESPACES
  THE PROPOSITION
  LA RIVIÈRE SANS RETOUR

du même éditeur
  HERBES FLOTTANTES
  REQUIEM FOR BILLY THE KID
  LA TERRE ABANDONNÉE
  LONESOME JIM
  CONFESSION OF PAIN
  LES EUROPÉENS (COLLECTION J...
  MALA NOCHE
  COFFRET D.W. GRIFFITH : NAI...
  SISTERS IN LAW
  CONTE DE CINEMA


Dernières Actus
  TRAILER DE LANCEMENT POUR S...
  GLADIATOR EN CINECONCERTS :...
  TEST VISU
  CONCOURS DVDCRITIQUES : GAG...
  GLADIATOR : DÉCOUVREZ-LE EN...
  THE EVIL WITHIN : UNE NOUVE...
  "MASSACRE À LA TRONÇONNEUSE...
  THE EVIL WITHIN : UNE NOUVE...
 
Le spécialiste
Genre Western
Pays Italie (1969)
Date de sortie mercredi 20 septembre 2006
Durée 99 Min
Réalisateur Sergio Corbucci
Avec Johnny Hallyday, Gastone Moschin, Sylvie Fennec, Serge Marquand, Mario Adorf, Françoise Fabian
Producteurs Sergio Corbucci
Scénaristes Sabatino Ciuffini et Sergio Corbucci
Compositeur A.F. Lavagnino
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Non
Non
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur  
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  99 min
  Nb Dvd  1
   
   

Hud est « Le spécialiste », le pistolero le plus redouté de l’Ouest. Il arrive dans la ville de Blackstone, déterminé à venger son frère Charlie, lynché par les habitants, après avoir dérobé l’argent de la banque. Mais le magot est resté introuvable…

Alors effectivement, je pense qu’il vaut mieux commencer par parler de l’ensemble, avant de s’intéresser à l’acteur principal. Pour ce qui est du film, il s’agit en effet d’un western spaghetti. Si l’ensemble, ne manque pas d’intérêt, ce n'est pas ici le meilleur du genre qui est proposé. Sergio Corbucci dénonce la passivité du gauchisme à travers ses personnages de notable, en les montrant à la fois coupables et victimes, juges et bourreaux. On frôle le pire, car le réalisateur utilise bon nombre d’anachronisme pour étayer son discours, comme des marginaux habillés comme des hippies et fumant les mêmes substances. Pour le reste tout y est, le saloon, les bagarres, les chevaux , le regard des cow-boys, les tenancières plus prostituées que Mme Claude, même les mexicains sales et méchants sont là ! En ce point le film est une réussite, car le personnage de Hud est crédible (du moins dans la forme) car il incarne tout ce que l’on attend d’un cow boy, taciturne, seul, à cheval et rapide.

Si vous vous posiez encore la question, Johnny Hallyday a-t-il les yeux bleus ? Pas un peu bleu genre gris ou vert, non bleus azur. En regardant « Le spécialiste », vous ne pourrez pas le louper. Pour ce qui est de la composition, un constat s’impose, le chanteur n'est clairement pas le meilleur des acteurs.

En conclusion, ce n’est pas le pire des westerns spaghetti, on est quand même loin de Bud Spencer et Terence Hill. A voir comme une curiosité qui met en scène l'une de nos grande vedette de la chanson et pour confirmer que sans son rôle d'acteur s'est nettement améliorer depuis.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.35:1
   
   
C’est quand même le point fort du programme, une image très soignée, même si certaines couleurs se sont affadies avec le temps, l’ensemble est de grande qualité.

Le Son
 
C’est aussi le problème des westerns spaghetti, le son est surchargé et chuchotant. Autant dire que « Le Spécialiste », n’échappe pas à la règle. Il n’est donc pas surprenant de voir des baffes sonner comme des coups de feu et des coups de feu sonner comme des pétards. Pour le reste l’ensemble est en mono, faire mieux eut été une perte de temps.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 36 min
  Boitier Amaray
   
   

Une préface de Philippe Lombart (Journaliste de son état) qui nous éclaire un peu sur le réalisateur, une autre préface parfaitement inutile d’une ligue d’improvisation. Une surprenante démonstration d’un spécialiste : Jean Claude Morchoisme dessinateur, puis un entretient passionnant avec Olivier Père, critique, qui nous éclaire sur ce genre de cinéma dont fait partie le film. Et enfin des bandes annonces.


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
   Préfaces